Saturday, April 10, 2021

Enivrez-vous!


Puerh LuYin du début des années 1990
Baudelaire est né le 9 avril 1821, il y a tout juste 200 ans. Ses poèmes ont fait parti de mon adolescence. Leur lecture fut un plaisir un peu pervers, car on y lit beaucoup de souffrances sublimées par la mélodie des mots, la beauté des images, l'exaltation des sentiments. 
Mon blog a déjà cité à deux reprises l'un de ses poèmes les plus célèbres, l'invitation au voyage: 
"Là, tout n'est qu'ordre et beauté
Luxe, calme et volupté"
Et on aimerait qu'il fasse rimer ces vers avec thé! 

Pour célébrer la mémoire de l'auteur des Fleurs du Mal, je voudrais rappeler cet autre poème archi connu: 'Enivrez-vous' (Le Spleen de Paris, XXXIII): 
"Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. 

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront : « Il est l'heure de s'enivrer ! Pour n'être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. »"
Comme vous pouvez vous en douter, je ne vous recommande pas de vous enivrer de vin, mais plutôt de thé et de poésie (et de vertu aussi, car les amoureux du thé ont bien des qualités et n'ont pas à en rougir). 
Mais c'est surtout la conjonction du thé et de la poésie que j'aimerais promouvoir. Cette année, j'ai pris l'habitude de lire un poème chinois de Dufu (un des plus grands poète de la dynastie Tang, contemporain de Li Bai). C'est un Baudelaire chinois avec 1100 ans d'avance! Poète de génie, mais maudit, incapable d'intégrer le corps des mandarins impériaux, il aime le vin, mais restera pauvre. Il en découle une fierté d'être libre, mais la souffrance de ne pas atteindre la reconnaissance et la richesse auxquelles son génie pourrait prétendre.
L'idée de combiner la poésie avec le thé, c'est de profiter de ce moment de plaisirs raffinés (senteurs, longueur en bouche, beauté du Chaxi...) pour ajouter une dimension qui ouvre notre âme à l'infiniment beau de la langue poétique. Il n'y a pas de moment plus propice à la poésie. Buvez les vers de Baudelaire comme vous buvez les verres de puerh! Par petites gorgées, en goûtant chaque allitération, chaque rime... Enivrez-vous! 
(Note: article écrit sous l'influence du thé...)

Wednesday, March 31, 2021

Tea cultivar TTES #22, Qin Yu

March 2020

Last year, I've shown this small new tea plantation next to the original one in San Hsia. One year later, we can see how the tea bushes have grown. A few days earlier, they would have looked even larger, because this picture was taken a week after their first harvest.
March 2021

We can see that the soil is still protected against erosion and that there's a good distance between each lane of trees. Besides, this also helps the farmer with the management: weed can't grow and thus it's easier to keep this place fully organic. We can also conclude that these trees are expected to grow much larger.
Something else is interesting about this new plantation. The farmer planted a new cultivar bred by the Taiwan Research and Extension Station. Its number is TTES #22 and it's called Qin Yu (penetrating or soaking jade). But the most interesting about it are the parents of this new cultivar: Qingxin Oolong (father) and Jinxuan (mother). These are the 2 most popular cultivars in Taiwan currently and it sounds like a very good idea to combine them into a new cultivar. This cultivar is now reality and I was able to taste and select the very first tea made from these trees on this new plantation! It's a Baozhong, because this cultivar (like its parents) is supposed to do best with a partial oxidation process. 
So, how does this new cultivar taste? It's not easy to say, because the aromas don't come just from the cultivar itself, but also from the process, the terroir, the season... That being said, I feel that the taste is on the soft side, more like Jinxuan. It's a tea that doesn't turn bitter easily, even when overbrewed and pushed to its limits. This one probably benefitted from the purity of the new plantation and the energy of the new trees. As for the fragrances, they are quite unlike Qingxin or Jinxuan. I wonder if they are linked to terroir, because they carry a lot of heavy flower fragrances that I could smell in this garden on the sunny and warm afternoon of my visit. Taiwan's most powerful flower fragrances seem to be concentrated in the brew of this Baozhong! It's very different from a high mountain Oolong and also different from a typical light oxidized Wenshan Baozhong. The flower fragrances are much more concentrated and bursting. 
This is a great start for this new cultivar. It adds variety to the possible scents and finesse to the taste. I hope I'll also be able to source some grown in the high mountains one day...
It's because of such innovations that it will never be possible to write a definitive book about Chinese teas! But here's a good attempt: M. Clifford Little has recently published 'A tribute to Chinese tea' and he liked my tea photography so much that I gave him permission to use one of them for his book cover:


Thursday, March 25, 2021

Avoir du bol à Taiwan

Voilà un an que la vie est chamboulée dans le monde entier par un virus venu de Chine. Le monde entier? Non! Une ile peuplée de Taiwanais et quelques expatriés résiste encore et toujours à la pandémie. Son secret? Seraient-ce les masques, la quatorzaine pour les voyageurs, les tests, l'isolement des personnes infectées et des cas contacts? Ou bien tirent-ils leur force d'une potion magique composée de deux mystérieux ingrédients: du monoxyde de dihydrogène et du Camellia Sinensis sec?
Quoi qu'il en soit, j'ai bien eu du bol de me retrouver à Taiwan, pays de production, de consommation et de culture du thé! Et c'est pour mieux partager cette chance que j'ai commencé à faire des cours de thé en vidéo. Vous pouvez les retrouver sur ma chaine YouTube. Mais le mieux, c'est de les suivre en direct sur ma page Facebook, car cela vous permet de me poser des questions dans le feu de l'action. 
Mes cours sont désormais hebdomadaires, le dimanche matin (9h30, heure française d'été). Ce cours en français est souvent le plus réussi. En effet, je donne maintenant chaque semaine le cours en anglais, en allemand, puis en français. Et comme le français est ma langue maternelle et que j'ai eu l'occasion de m'entrainer 2 fois auparavant, ce cours est d'habitude le plus complet et le plus fluide.
Dans le cours de cette semaine, je suis retourné au thé vert. Ce fut le sujet de ma première vidéo, il y a un an. Cette fois, je suis allé plus loin en montrant 3 techniques d'infusion pour la première infusion du thé vert. 
San Hsia BiLuoChun, spring 2020
Et aujourd'hui, j'ai utilisé la seconde méthode pour infuser mon BiLuoChun de San Hsia dans un bol de Michel François. C'était en fin de journée, dans les jardins de la maison Lin, à la faveur d'une belle éclaircie.
J'avais amené 2 Chabu (un vert et l'autre bleu), mais cette table de granit parsemée de fleurs de lilas qui tombent comme de la neige était trop naturellement belle! J'ai même du faire attention qu'aucune fleur ne tombe dans mon bol!
D'habitude, j'infuse mon thé dans une grande théière d'Yixing dans ce jardin, à la manière de la dynastie Ming. Mais pour cette escapade décidée à la dernière minute, j'ai voulu faire le plus simple possible. Avec l'infusion dans le bol, j'ai même l'option d'y déguster le thé directement. 
Mais je prends tout de même mes coupes chantantes en porcelaine céladon et une cuillère en porcelaine pour y transvaser le thé. 2 raisons à cela: faire refroidir plus rapidement l'infusion pour la boire, et avoir la possibilité de partager mon thé à plusieurs.

Contrairement à certaines rumeurs, le thé ne protège pas du Covid. Mieux vaut se faire vacciner! Mais sa consommation nous permet de goûter à la beauté, à la pureté, à une culture, des terroirs, la nature... Rien de tel pour rester sain d'esprit et y puiser une inspiration créatrice pour une journée que je vous souhaite heureuse!

Thursday, March 11, 2021

Chaxi at the hot springs


After several baths with just a Thermos to brew my tea, I finally managed to set up a Chaxi at these hot springs in Jiaoxi, on the north eastern side of  Taiwan. The theme was water and waves and a blue feeling to enjoy the fresh aromas of high mountain Oolong!
This Chaxi enabled me to combine the 2 things I like to do most in winter in Taiwan: hot tea and hot springs! With all my equipment, it was much more enjoyable and easy to brew the tea. However, I still managed to make a mistake! I brewed like at home and forgot to consider 2 important factors.
The mistake is that I brewed my high mountain Oolong too light. I forgot to take into account that outdoors the water cools down much faster than indoors. This means that the brew will be even lighter if you brew the same way. And I also forgot to adjust the concentration for the outdoors: when you are indoors, it's easy to focus on a light brew, but when you are outside, there are so many other stimuli that the tea has to be stronger in order to feel it. I was so used to overbrewing the tea in a Thermos, that I forgot to brew my Oolong strongly with my silver teapot. Luckily, high mountain Oolong can be brewed several times, and once I had noticed the mistake, I corrected it in the next brews. 
And that's why I'm so happy!
Cheers!

Friday, March 05, 2021

Comment améliorer une conversation vidéo avec du thé

Si vous avez ratez la leçon de samedi dernier, vous pouvez la revoir ci-dessous.

J'y montre comment mon Chaxi me permet de mettre des (bonnes) odeurs, du goût et du toucher lors d'une conversation vidéo avec mes parents à l'occasion de leurs noces d'or. Vous avez été nombreux à les féliciter et à envoyer vos voeux, et mes parents et moi vous remercions chaleureusement!
La démarche dont je parle dans ma classe Facebook est assez emblématique de ce que j'essaie de promouvoir. Dans ma prochaine classe vidéo, j'essairai de fournir encore plus d'exemples des bienfaits du thé quand on l'intègre dans notre vie quotidienne. J'en profiterai aussi pour déguster l'un des 3 thés que j'offrirai durant le mois de mars pour tout achat de plus de 60 USD sur tea-masters.com selon ces modalités:
1. Pour toute commande de plus de 60 USD, vous recevez 25 gr de Wenshan Baozhong (Jinxuan) de 2020.
2. Pour toute commande de plus de 120 USD, à la place, vous recevez 25 gr de Jinxuan Oolong d'Alishan d'hiver 2020.
3. Pour toute commande de plus de 200 USD, à la place, vous recevez 25 gr de top Hung Shui Oolong de Shan Lin Xi du printemps 2019.

Thursday, February 25, 2021

Célébrer une union de 50 ans

Autrefois, avant le Covid, un anniversaire de mariage se célébrait par une grande fête. Mais pour les 50 ans de mariage de mes parents, dans quelques jours, cela ne sera pas possible de se réunir avec eux. Non seulement il est quasi impossible de faire le voyage, mais en plus ce serait risquer de leur transmettre un virus dangereux (puisqu'ils ont plus de 70 ans).

Comme la plupart des gens, notre famille va donc devoir recourir aux communications vidéos virtuelles pour souhaiter encore de nombreuses années de bonheur et d'amour à mes parents. Ce genre d'interaction laisse souvent un goût d'inachevé, car il manque la dimension du corps, du toucher.
Mon Chaxi ici est une première ébauche de célébration de ce mariage. Son but est de laisser une empreinte, de marquer l'occasion par une dégustation de thé qui nous ramène à la fois au réel et au sujet de la fête, 50 ans de vie commune.
Et quel est le thé qui convient le mieux pour symboliser ce temps qui passe et qui se transforme en des saveurs de plus en plus sublimes et douces? Un puerh cru de 50 ans (environ) naturellement!
Le lion était encore dans l'ombre, mais il pointera sa tête en août... Cette ancienne théière zisha peinte a l'avantage de contenir le symbole de ma présence (vu que je suis du signe du lion), et sa glaise convient très bien au puerh ancien. Par contre, je viens de me rendre compte qu'avec 50 ans de mariage, mes parents vont fêter leurs noces d'or! Cela plaide pour que je remplace cette théière par ma théière dorée... C'est un matériau plus exigeant, car il conduit mieux la chaleur et n'a aucune porosité. Heureusement, la qualité ne fait pas défaut dans un puerh des années 1970s (et cela permet d'en utiliser très peu, car l'important c'est la qualité, par la quantité)!

Un Chaxi réussi est toujours le fruit de notre expérience passée, de nos essais, de notre reflexion et nos tatonnements. Bref, c'est comme un mariage réussi. C'est un processus dans lequel les efforts et la bonne volonté nous aident à surmonter les défis. Le Chaxi, c'est justement aussi cette manifestation de la volonté et de l'amour puisque c'est une manière de préparer le thé qui retient toute notre attention. Le thé, comme notre amour, devient le centre du monde dans notre Chaxi/mandala. 

Pour symboliser l'union de mes parents dans ce Chaxi, ma femme a eu l'excellente idée d'ajouter ces 2 papillons de cristal! Voilà qui rend ce Chaxi de noces encore plus collaboratif et symbolique! Le papillon est un symbole de l'amour et de l'éphémère. On a mieux que de l'or quand on arrive à célébrer une union de plus en plus harmonieuse et douce! 

Sunday, February 07, 2021

The 2021 Chinese New Year holiday/work schedule

Chinese New Year is the longest and most important holiday in Taiwan (and China). For a week, most places will be closed, except places of tourism and entertainment. And this year, the kids' vacations have been prolonged again (like last year). So, this is my schedule of my next deliveries for the tea-masters.com boutique.
1- February 8th: last shipment for orders received before February 7th, 9 PM US Eastern time.
2- February 17th: first shipment after the New Year (for orders received before February 16th).
3- February 22nd: Second shipment and then we're back to normal shipping within 24 hours of your order.
Here's another news I'm glad to announce: the arrival of 2021's first tea, the SiJiChun Dong Pian from Mingjian. Harvested on a sunny, but cool January 26th, this year's batch is particularly light and fresh. 
Enjoying my 1999 7542 puerh
The pictures in this article were taken in Hsintien, near Maokong. I had found this beautiful trail last year. It has cherry blossoms, great views and even tea plantations! So, I know it's maybe the most worn and repeated cliché for a tea vendor, being pictured in a tea plantation. But I'm not apologizing. This is exactly what I like to do: hiking along tea plantations and pausing for a sip of good tea (even if it is simply brewed in a thermos).  
So, I wish you a wonderful Chinese New Year! I raise my cup to good health and happiness!


Tuesday, February 02, 2021

Si vous aviez un nouveau frigo?

Beauté Orientale 'tradition' été 2020
Cette question était l'intitulé de la composition de chinois de l'équivalent du bac à Taiwan cette année. Vous avez deux heures pour écrire un texte intéressant sans faire de hors sujet!

On est loin des sujets classiques où l'on retombe rapidement sur une problématique classique traitée en cours. Ici, le bachotage ne sert pas à grand chose. Il s'agit d'être créatif et de puiser dans sa sensibilité.

Voici, en substance, comment mon fils a répondu à cette question.

Dans une première partie, il a écrit qu'enfant, pour lui, le frigo était un objet doté de pouvoirs magiques. En effet, malgré la chaleur tropicale des étés à Taipei, le frigo restait cet ile de fraicheur d'où l'on pouvait retirer des boissons désaltérantes. Et rien qu'ouvrir sa porte, c'était comme accéder à un autre monde où il ferait toujours frais et où les aliments gardent leur primeur.
Dans une seconde partie, il enchaine en disant que s'il avait un nouveau frigo, il serait à l'image de ce frigo magique de son enfance. Ce serait un frigo où il pourrait y mettre ses plus beaux souvenirs et ses rêves, afin qu'ils y gardent tout leur éclat. En grandissant, beaucoup d'adultes finissent par oublier leurs rêves et aspirations de jeunesse. Mais avec ce nouveau frigo, il pourra les conserver sans les altérer et compromettre. Et c'est la fraicheur de ses souvenirs et de ses rêves qui guidera ses pas dans le monde adulte. 
Si j'étais son correcteur, je lui donnerais 20/20! Vraiment bravo, fils! Je n'aurais pas eu autant d'imagination avec un frigo.
Pour moi, la préservation des souvenirs et des arômes passent par un autre objet, la feuille de thé!
Dans quelques grammes de feuilles séchées, on trouve tant d'ambiances et de saveurs différentes! Ces feuilles de beauté orientale 'tradition', par exemple, contiennent toute la douceur sucré de l'été Taiwanais. Et c'est d'une pureté inaltérée par le temps!
La torréfaction traditionnelle est ce qui a permis de figer les belles saveurs de cet Oolong.
Et une simple théière en porcelaine suffit pour nous restituer ces notes gourmandes et estivales enrichies de morsures mielleuses d'insectes! L'éclat de l'infusion suffit pour nous réchauffer le coeur.

Et si vous aviez un moyen de préserver vos rêves d'enfance? D'ailleurs, cela me rappelle qu'on me disait que je joue à la dinette quand j'ai fait ma première démonstration de gongfu cha en France!
Buvons à la préservation et l'accomplissement de nos rêves!