Tuesday, July 17, 2018

Retrouvailles avec le maitre du voyage en Asie

C'est le premier jour de la rentrée de septembre 1982 que j'ai fait la rencontre de Laurent Volk. C'était son premier jour au collège de Sainte Philomène, l'école où j'allais depuis la maternelle. Je fis en sorte qu'il se sente à l'aise dans ce lieu nouveau et lui présentai tous mes copains. Depuis ce jour-là, nous nous sommes liés d'amitié et nos destins ont suivi des routes assez similaires. Ainsi, il y a 20 ans, nous quittâmes chacun la France pour l'Asie. Laurent s'établit en Indonésie. Il y fit son service national dans la coopération et l'enseignement du français. Voyageur curieux et intrépide, il parcourut les iles de l'Indonésie à la découverte des volcans, des temples hindous, des rizières en plateau, des plages de sable fin et de la culture unique et fascinante de Bali.
Il tomba amoureux de cette ile (et de ses femmes!), si bien qu'il s'y installa. Comme il aime partager son bonheur, il créa l'agence de voyage Bali Authentique pour faire découvrir les coins merveilleux qui l'ont le plus inspiré. Et vu qu'il en connait un grand nombre grâce à ses nombreux voyages et qu'il s'intéresse passionnément à la culture et à l'histoire locale, son agence de voyage rencontra un si vif succès qu'il travailla d'arrache-pied jusqu'à ses 40 ans. Depuis, il a fait ce que mon prof de management de l'ICN, M. Bourion, recommandait aux futurs managers: si vous devenez le meilleur dans votre domaine c'est le moment de changer, sinon l'ennui et la routine vous guetteront!
Laurent vit maintenant au Vietnam avec sa petite famille. Et c'est là que nous l'avons rejoint pour une merveilleuse semaine de vacances. Naturellement, c'est lui qui s'est chargé de composer le programme de notre séjour: snorkeling dans les iles Cham près de Hoi An, visites des caves de Phong Nha, celles du Vietcong, de l'ancienne capitale impériale Hue et balade dans le parc national Bach Ma. De mon côté, j'ai contribué au plaisir de ces visites en infusant du thé chaque fois que possible et en prenant de belles photos. Bref, nous avons fait ce que les hommes font lorsqu'ils vivent paisiblement en société: nous nous spécialisons dans ce que nous faisons de mieux et échangeons nos services pour plus d'efficacité et de satisfaction!
A 1400 mètres d'altitude, je prépare cette fois mon puerh cru de Menghai de 1997. Un vieux puerh pour une vieille amitié toujours pleine d'énergie. Un thé aux facettes multiples pour un endroit situé au haut d'une montagne,
mais aussi face à la mer de l'autre côté. En plus du thé lui-même, Laurent me dit apprécier le côté cérémonial de ma préparation du thé. Le fait que le thé prenne un aspect un peu formel et silencieux a un avantage pratique: il indique aux autres personnes que ce moment est précieux et qu'on n'a pas le droit de vous déranger. Le thé devient alors une plage de temps très personnelle où l'on a enfin le temps de souffler, de faire le vide dans la journée. Même les enfants comprennent que ce n'est plus le moment de sauter et de jouer: ainsi, son fils de 7 ans est venu s'assoir tranquillement en face de moi!

Laurent a le voyage dans le sang. Son âme d'artiste vibre avec l'énergie qu'il puise dans chaque lieu. Les ruines de vieux temples l'inspirent tout particulièrement! Mais il ne se prend pas au sérieux. La vie est trop courte pour être triste!

Ce voyage fut donc une réussite à plus d'un égard. Ce furent des retrouvailles avec un viel ami, ce fut la découverte du Vietnam du centre, ses plats savoureux, ses paysages tropicaux, ses habitants souriants. Ce fut aussi la rencontre avec sa famille si mignonne, des moments de partage de ma passion du thé, des discussions sur la vie et le monde...
C'est avec beaucoup de gratitude que je dis merci à Laurent et au destin. Aucun de nos ancêtres n'a connu une vie aussi pleine d'expériences nouvelles et de voyages. Je mesure ma chance de vivre en 2018 dans un monde si prospère et majoritairement en paix. Qui aurait cru que 36 ans après notre rencontre dans un collège du nord de l'Alsace, nous passerions des vacances ensemble au Vietnam après 20 ans en Asie?  Notre vie est un roman et nous avons écrit une de ses plus belles pages!
Merci Laurent! Quelle joie de voir la France gagner contre l'Uruguay avec toi! (J'en profite pour vous indiquer que j'ai fait des promos spéciales pour la France championne du monde! Mes meilleurs Oolongs de haute montagne sont réduits de 11%!)
A la prochaine!

Tuesday, July 10, 2018

Phong Nha mountains and caves

It's near Phong Nha that one finds Asia's oldest karst mountains. It's a kind of very dramatic and abrupt mountain that one finds often depicted in Chinese Shan Shui paintings (Shan Shui = mountain and water). We had a wonderful example of such a mountain just right behind the hotel, by the pool:
Morning view
I couldn't resist the urge to enjoy tea at this spot. What tea? High mountain Oolong (from Taiwan), of course!
Fresh Lishan Oolong is a great choice to cool down and drink water on a hot day!
It's an unexpected pleasure to mix what Taiwan and Vietnam do best (tea and tourism)!
In case you wonder what there's to see in Phong Nha, here are some pictures of our boat trip to the cave:
The entrance is big and there's no risk to be stuck here:
The inside of the caves is tall like a cathedral and it extends for almost a kilometer here:
The lighting is very nicely done.
The exit is near. The dark caves are more humid and less cool than we imagined. I'm longing for my next tea drink by the pool!