Tuesday, September 27, 2022

Vous saurez tout sur le Jinxuan

Cet automne, mes cours en vidéo ont pour sujet les Oolongs de haute montagne et les Hung Shui Oolongs torréfiés. La première leçon est en ligne et concerne le Jinxuan. On commence par le plus léger avant d'aborder des thés de plus en plus costauds et complexes! En plus, c'est l'un des plus populaires, car son prix est très abordable (21,25 USD pour 150 gr dans sa version de printemps 2021 à Alishan). Je recommande de combiner la dégustation de ce thé avec le cours, car le plus grand problème dans l'apprentissage du thé, c'est de faire coincider la théorie et l'expérience pratique. Le thé est tellement subtil et son goût est tellement le résultat de la qualité de votre infusion qu'il est essentiel de faire correspondre la théorie avec la pratique. 
Pour compléter vos connaissances et votre expérience, je vous propose ce set de 6 échantillons d'Oolongs (prix: 70 USD) que je présenterai ces prochaines semaines lors de mes cours hebdomadaires. Pour les 15 premiers acheteurs, j'offre un échantillon de 6 gr d'un Hong Shui Oolong de Dong Ding des années 1980!

Chaque cours dure une vingtaine de minutes et concentre ce que j'ai appris sur le thé depuis 20 ans que je prends des cours de thé. Ne ratez pas cette opportunité de boire de bons Oolongs et d'en apprendre plus sur votre boisson préférée!

Thursday, September 22, 2022

The first priority: the rectification of names

2019 Spring High roasted Wenshan Baozhong

My latest 2 videos on YouTube feature an interview with French philosopher Olivier F Delasalle. Earlier this year, M. Delasalle wrote several articles (in French) about Confucius and his concept of 'rectifying the names' (zhengming, 正名 ). In Chapter 13, 3, Confucius tells Zilu that rectifying the names would be his 'first priority' if he were to serve in the government. The tea I'm brewing on the pictures illustrating this article reminded me of this important concept. When the farmer introduced this tea to me, he used the name of a famous cultivar from the WuYi region known for its high roasting level (Tie Luo Han). There was no intention to deceive me, because he also told me that this tea was made from traditional Wenshan Baozhong (using Qingxin Oolong as cultivar). He chose this nickname, because of the high roasting level, but also because he enjoys tea from WuYi and this is a way to pay them respect.  
Many sellers of Wenshan Baozhong have the habit of giving names that evoke Yan Cha (the teas from WuYi). When I first started selling tea, 17 years ago, I didn't notice this and failed to rectify the name 'Qizhong' in my list of Baozhongs, even though I gave the correct information about this tea, a medium roasted Wenshan Baozhong. However, the name 'Qizhong' designates a very special type of Yan Cha: tea trees from various unknown cultivars that grow wild, on the edges of roads and plantations and that are probably the result of seeds transported by birds!

The teas from WuYi are called Yan Cha, which means rock/cliff teas, because they grow on rocky soil close to the cliffs of the protected WuYi area. They are the most sought Oolongs in China, because of their quality, variety and because WuYi is where the Oolong process was invented. Tea farmers in the Fujian region imitate and copy these famous teas. That's why most tea sellers will add a 'zheng'  before 'Yan' (zheng yan) to say that they are it's the real, the authentic Yan Cha! This is the same character that we saw in zhengming!  
Confucius explains why rectifying names is so important: 

“If names are not rectified, speech will not accord with reality; when speech does not accord with reality, things will not be successfully accomplished. When things are not successfully accomplished, ritual practice and music will fail to flourish; when ritual and music fail to flourish, punishments and penalties will miss the mark. And when punishments and penalties miss the mark, the common people will be at a loss as to what to do with themselves. This is why the gentleman only applies names that can be properly spoken and assures that what he says can be properly put into action. The gentleman simply guards against arbitrariness in his speech. That is all there is to it."

Let's use tea as an example, in order to explain what he means. If the name of the (wrongly named) tea is not rectified, it does not fit with reality. When your tea says 'A', but is 'B', you can't obtain the taste and aromas of 'A'. When you can't obtain the expected aromas of A, you have failed to experience what you intended to get. This failure will lead to frustration. It's a failure in education: you can't learn what A tastes like. It's also a failure in communication: you feel disconnected from the people who have experienced A, because their descriptions are different from yours. And if you don't feel disconnected, this means that you will now wrongfully think that the description of A fits what you experienced with B. So, next time you encounter B, you'll still think it's A and if one day you encounter the real A, you will dismiss it (as something else). All this leads to confusion and the tea drinker ends up loosing interest in tea, because he can't make sense of it. That's why, a gentleman will not confuse his customers with fancy, poetic and misleading tea names, but he will describe his teas with the best information he possesses. And his descriptions of the taste and scents should be based on a standard brewing method using porcelain. 
Confucius didn't blame people who used wrong names. He simply pointed out that when the names are not in harmony with reality, this leads to all kinds of problems. The lesson he draws is that it's up him and each of his students who wants to be a gentleman to rectify the name. I'm doing my part as a seller by providing as much information as I have about the cultivar, the date of the harvest, the method of harvest, the origin of the plantation, the elevation, the processing method... As buyers, you can also help by insisting on purchasing teas that come with a detailed description and not simply a poetic name.
2019 Spring high roast Wenshan Baozhong

Once you've got the correct information, you may finally be able to analyze and compare the quality of similar teas! 

Saturday, September 17, 2022

Le thé du côté de Guermantes

Fêtons la rentrée littéraire! 

Cette semaine, j'ai le plaisir de partager avec vous un entretien sur le thé avec Olivier F Delasalle, un écrivain philosophe! Cet entretien a deux parties indépendantes l'une de l'autre. Dans la première partie, je pose des questions sur le thé et Olivier F Delasalle nous parle de son rapport avec ce breuvage, ses souvenirs, comment cela a évolué, l'importance des saisons... Dans la seconde partie, il nous fait la démonstration d'une infusion d'un Oolong Beauté Orientale avec un gaiwan et, après l'avoir vu à l'œuvre, je lui donne des conseils pour améliorer sa technique.

Je vous recommande de lire les textes hebdomadaires qu'Olivier F Delasalle publie sur son site. Il a une manière claire, détaillée et intelligible d'expliquer des concepts philosophiques. Certains penseurs s'amusent souvent à complexifier leur pensée pour paraitre plus doué et cultivé et vous faire sentir votre ignorance. Olivier F Delasalle n'hésite pas à nous prendre par la main pour nous mener sur le chemin le moins sinueux jusqu'au sommet de la pensée! Dans mon dernier article sur le bonheur du thé, je me suis inspiré d'un de ses textes récents pour une approche hébraïque de Confucius et d'un autre sur Mary Poppins, le secret de la légereté!

Je lui dois aussi de m'être plongé dans la lecture de la Recherche du Temps Perdu de Marcel Proust! C'est donc grâce à lui aussi que j'ai entrepris ce travail d'analyse de l'emploi du mot 'thé dans cette œuvre! Or, cela tombe bien, je viens d'achever la lecture de 'Le Côté de Guermantes' au format Folio Classique, le troisième volume de la Recherche. Après Du Côté de chez Swann et A l'Ombre des Jeunes Filles en Fleur, voici toutes les mentions de ce mot dans cet ouvrage. 

Remarquons que le nombre de mentions continue de baisser: 16 alors que chaque nouveau livre en a 200 plus que le précédent! Selon moi, cela montre que Proust fait attention à se renouveler et à ne pas trop se répéter. Cela explique le plaisir qu'on peut avoir à le lire. Malgré la longueur des phrases et des livres, chaque page exprime des idées nouvelles, des sentiments inattendus, des traits d'humour et des observations sans concessions.


Page 108.
"Mais on lui avait raconté que parfois, quand il y avait à Paris un spectacle qu'elle jugeait intéressant, Mme de Guermantes faisait atteler une de ses voitures aussitôt qu'elle avait pris le thé avec les chasseurs et, au soleil couchant, partait au grand trot, à travers la forêt crépusculaire, puis par la route, prendre le train à Combray pour être à Paris le soir."

Commentaire: Le thé comme rendez-vous social est tellement sacré que Mme Guermantes n'entreprend son voyage décidé sur un coup de tête qu'après la fin du thé!

Page 283
"Car on était poli, monsieur, dans ce temps-là, et un maitresse de maison n'aurait pas su se contenter d'envoyer sa carte en ajoutant à la main :"une tasse de thé", ou "thé dansant", ou "thé musical"."

Commentaire: Envoyer ou laisser sa carte (de visite) était une manière d'inviter quelqu'un simplement, sans écrire une lettre. Remarquons que le thé est alors le prétexte à trois types de rencontres: 'la tasse de thé", une rencontre aucours de laquelle du thé est servi, le 'thé dansant' est un bal et le 'thé musical' est un concert. L'ajout de thé pour dansant et musical permet de rendre l'événement plus distingué et raffiné.


Page 291
"Elle se leva en posant ses pinceaux près de ses fleurs, et le petit tablier qui apparut alors à sa taille et qu'elle portait pour ne pas se salir avec ses couleurs, ajoutait encore à l'impression presque d'une campagnarde que donnaient son bonnet et ses grosses lunettes et contrastait avec le luxe de sa domesticité, du maitre d'hôtel qui avait apporté le thé et les gâteaux, du valet de pied en livrée qu'elle sonna pour éclairer le portrait de la duchesse de Montmorency, abbesse dans un des plus célèbres chapitres de l'Est.

Commentaire: Ce passage souligne clairement à quel point le thé est le symbole du luxe de cette époque.


Page 297
"- Assieds-toi, on va prendre un peu de thé, dit Mme de Villeparisis à Mme de Guermantes, sers-toi toi-même, toi tu n'as pas besoin de voir les portraits de tes arrière-grand-mères, tu les connais aussi bien que moi."

Commentaire: Le fait qu'elle précise que Mme de Villeparisis se serve elle-même montre que d'habitude ces nobles se font servir le thé par des domestiques. 


Page 299
"Peut-être eussé-je été un peu moins ému si je l'eusse rencontrée chez Mme Villeparisis à une soirée, au lieu de la voir ainsi à un des "jours" de la marquise, à un de ces thés qui ne sont pour les femmes qu'une courte halte au milieu de leur sortie et où gardant le chapeau avec lequel elles viennent de faire leurs courses elles apportent dans l'enfilade des salons la qualité de l'air du dehors et donnent plus jour sur Paris à la fin de l'après-midi que ne font les hautes fenêtres ouvertes dans lesquelles on entend les roulements des victorias : Mme de Guermantes était coiffée d'un canotier fleuri de bleuets ;"

Commentaire: Dans cette phrase, on apprend que les 'thés', ces rencontres mondaines de l'après-midi suivaient un rythme hebdomadaire et que les personalités avaient chacune un jour en particulier où elles recevaient.


Page 321
"Je crois que vous vouliez lui parler de l'affaire Dreyfus", ajouta-t-elle sans plus se préoccuper si cela faisait plaisir à M. de Norpois qu'elle n'eût pensé à demander leur agrément au portrait de la duchesse de Montmorency avant de le faire éclairer pour l'historien, ou au thé avant d'en offrir une tasse."

Commentaire: Dans ce livre, Proust montre combien l'affaire Dreyfus a passionné le tout Paris de son époque. Mais Mme de Guermantes, dont il s'agit ici, sait garder une hauteur olympienne, et cette affaire ne la trouble pas le moins du monde.


Page 323
"Promenant sur le grand nombre de personnes qui entouraient la table à thé les regards affables, malicieux et un peu éblouis par les rayons du soleil couchant, de ses petites prunelles rondes et exactement logées dans l'œil comme les "mouches" que savait viser et atteindre si parfaitement l'excellent tireur qu'il était, le duc s'avançait avec une lenteur émerveillée et prudente, comme si, intimidé par une si brillante assemblée, il eût craint de marcher sur les robes et de déranger les conversations."

Commentaire: La table à thé est donc bien le lieu où les invités se réunissent lors du 'thé', ce rendez-vous de la haute société.

Page 374
""Vous ne voulez pas que je vous donne une tasse de thé ou un peu de tarte, elle est très bonne", me dit Mme de Guermantes, désireuse d'avoir été aussi aimable que possible."

Commentaire: Plus tard, le narrateur expliquera que les nobles de vielle lignée sont pleins d'amabilités pour des jeunes bourgeois comme lui, car ils sont tellement certains de leur supériorité que s'abaisser à rendre de petits services ne fait que rehausser leur prestige et l'idée qu'ils se font d'eux-même! 
Page 600
" Le même génie de la famille présentait à Mme de Guermantes la situation des duchesses, du moins des premières d'entre elles et comme elle multimillionnaires, le sacrifice à d'ennuyeux thés, diners en ville, raouts, d'heures où elle eût pu lire des choses intéressantes, comme des nécessités désagréables analogues à la pluie, et que Mme de Guermantes acceptait en exerçant sur elles sa verve frondeuse, mais sans aller jusqu'à rechercher les raisons de son acceptation."

Commentaire: Recevoir des gens de condition inférieure est vu comme un sacerdoce, un devoir qu'on accomplit à cause de son rang élevé. Cette notion de service, on l'a encore retrouvé chez la reine Elizabeth II et sa mort est aussi celle de cet esprit aristocratique qui anima ses réceptions.

Page 621
"Et elle avait beau retenir les mots d'Oriane, imiter ses robes, servir à ses thés les mêmes tartes aux fraises, il y avait des fois où elle restait seule toute la journée avec une dame d'honneur et un conseiller de légation étranger/"

Commentaire: Les gens préfèrent toujours l'original à la copie!


Page 629
"Non, mon petit", disait-il à la vicomtesse d'Egremont, que Mme de Guermantes ne pouvait souffrir mais qui, ne bougeant pas de chez la princesse d'Epinay où elle s'abaissait volontairement à un rôle de soubrette (quitte à battre la sienne en rentrant), restait, confuse, éplorée, mais restait quand le couple ducal était là, débarrassait des manteaux, tâchait de se rendre utile, par discrétion offrait de passer dans la pièce voisine, "ne faites pas de thé pour nous, causons tranquillement, nous sommes des gens simples, à la bonne franquette."

Commentaire: On reste sur le thème du thé comme luxe: ici, l'absence de thé signifie donc qu'on est 'simple' et qu'on discute 'tranquillement', sans essayer de faire des mots d'esprit!


Page 647
"L'idée qu'on pouvait volontairement renoncer à cent diners ou déjeuners en ville, au double de "thés", au triple de soirées, aux plus brillants lundis de l'Opéra et mardis des Français pour aller visiter les fjords de la Norvège ne parut pas aux Courvoisier plus explicable que Vingt mille lieues sous les mers, mais leur communiqua la même sensation d'indépendance et de charme."

Commentaire: "thés" entre guillemets signifie donc les réunions de l'après-midi entre gens de qualité autour d'une tasse de thé et non la tasse de thé.


Page 666
"Et avoir avec cela un valet de pied qui est amoureux d'une petite grue et qui fait des têtes si je ne demande pas à cette jeune personne de quitter un instant son fructueux trottoir pour venir prendre le thé avec moi!" 

Commentaire: Exemple d'humour! 


Page 696
"Quelquefois, quand cela nous embêtait trop d'aller à un thé ou à une matiné, nous partions pour la campagne et il me montrait des mariages extraordinaires de fleurs, ce qui est beaucoup plus amusant que les mariages de gens, et a lieu d'ailleurs sans lunch et sans sacristie."

Commentaire: Aller voir des fleurs au lieu d'aller à un thé, voilà comment on était rebelle, avec classe, dans la société parisienne du début du XXe siècle!

 

Wednesday, September 14, 2022

Tea happiness is easy


After starting the tasting with a JinGuanYin Baozhong (see previous post), I proceeded with this Qingxin Oolong from Alishan (from spring 2022). At 7 USD for 25 gr (or 35 USD for 150 gr), these leaves are great value and genuine Alishan high mountain Oolong from it's freshest and finest season (spring). 
On a mid September afternoon in the hills of Taipei, this tea brought a cool, refreshing feeling and the sweet, powerful taste of the Alishan region.
The gaiwan is very useful outdoors. Since it's much less expensive than an Yixing zisha, it is easier to carry around, because you don't worry so much that you might break it. And since it's made of porcelain, you can brew multiple teas in the gaiwan after a quick rinse between teas. One gaiwan rules all the teas! It's more difficult to brew with a gaiwan compared with an Yixing teapot. The leaves don't open up as easily. That's true if your technique is lacking. But if you do everything well, it's doable and then you feel a higher sense of accomplishment with a gaiwan!
As you can see from the harmonious way the leaves have opened in the gaiwan, this must have been a good session. The clarity of the brew is another clue that the tea is of good quality. And the proof is 'in the pudding' or, in this case, in the brew itself when you taste its sweetness and experience its light aromas.
The goal of learning tea is not just knowledge and skills. It's to apply these knowledge and skills to strive for harmony, another word for perfection within the constraints of reality. Good tea leaves are a blessing. We have a responsibility to make the best of them by understanding them, by cultivating ourselves and through a focused and cheerful practice. 'Focused and cheerful' might seem opposites. I mention both because one should maintain a balance and neither become too serious, nor too careless. Pouring water in the vessel and pouring the brew in the cups is a time for focus. Enjoying the scents, taste, touch and view of the tea is a time to be cheerful and poetic. 

One day, as you become good at tea, you might realize that you can apply the same principles to yourself and your life! 

(Tea) happiness is easy (but it requires learning)!

Tuesday, September 13, 2022

Un parfum de déesse


Wenshan Baozhong Jin Guan Yin
En ce mois de septembre, la forêt au sud de Taipei, celle d'où provient le Baozhong, a une odeur douce et pénétrante de fleurs. On se croirait chez un floriste qui n'aurait qu'une sorte de fleur, similaire au jasmin, en plus suave. Ce parfum embaume l'air et ajoute au plaisir d'avoir fait le trajet à cet endroit que j'ai eu l'occasion de faire découvrir à de nombreux lecteurs...

Pour la symbiose avec le lieu, j'ai l'habitude de débuter ma session avec un Wenshan Baozhong, puisqu'il s'agit d'un thé de la région. Or, en choisissant ce Baozhong Jin Guan Yin, je fus stupéfait par la proximité de l'odeur de l'infusion avec les fragrances de la forêt! En le réinfusant pour écrire cet article, je me sens transporté à cet endroit, au moment où j'ai pris ces photos! 
J'ai fait l'infusion en gaiwan pour continuer à m'exercer pour le concours et car le gaiwan me permet de ne transporter qu'un seul ustensile pour infuser plusieurs thés différents.
Cette après-midi fut absolument parfaite! L'été subtropical, étouffant en ville, commence à faire place à un temps automnal plus doux, toujours ensoleillé, mais venteux et un peu plus sec et moins chaud. Les arbres laissent passer juste ce qu'il faut de lumière pour illuminer l'infusion dans les coupes!
Les feuilles de Baozhong se sont ouvertes et occupent harmonieusement l'espace du gaiwan. 
J'espère que vous en prendrez un paquet lors de votre prochaine commande afin de vous laisser transporter jusqu'à la forêt florale et subtropicale de Taipei! 

Le bon thé reste le meilleur antidote à la crise. Il permet de prendre du plaisir tout en restant concentré et conscient de la situation. Sa pratique nous rappelle qu'il n'y a pas de raccourcis ou de formule magique, mais que sa réussite est le fruit d'intelligence et d'entrainement. Et cela commence par celle de choisir un bon fournisseur, à la fois passionné et expérimenté!

 

Wednesday, September 07, 2022

The TeaMasters courses are back!

For this new semester, I have created this sampler of 2 fresh high mountain Oolongs and 4 roasted Oolongs. The first 15 people who order this sampler will also receive a 6 gr sample from Dong Ding from the 1980s and there's also a free tea gift with this amount!

Several readers told me that they find it helpful to read my product descriptions or watch my video classes to make successful brews! That's why, I wish to let you know in advance which teas I will be discussing and studying this semester. This should make the class more interesting to you, if you brew the same tea as me, and maybe even more interactive if you follow the class live, because there's always a time for Q&A. However, it's also possible to use the sampler without the videos and compare the 6 Oolongs on your own. I selected them so that you may gain lots of knowledge and experience by comparing these teas. Of course, these teas can also be enjoyed on their own, since they were all curated for their superior quality!

This semester will mainly focus on Oolongs and traditionally roasted Oolongs in particular. They are the most complex teas, requiring the most work and skill. They can combine the original floral or fruity freshness with the sweet mouthfeel of a slow baking. Their strengths are their long aftertaste and their aging potential. Actually, according to a French customer, a lightly roasted Baozhong she had purchased from me from the spring of 2006 tasted marvelous after 16 years! This anecdote shows that in the cool and dry West, roasted Oolong may have a better aging potential than puerh! 



Tuesday, September 06, 2022

La rentrée de la classe de thé TeaMasters


Ce weekend, les cours de thé ont repris! Pour rendre ce cours plus interactif, j'ai eu l'idée de concocter un kit d'échantillons de thés qui seront au programme de mes cours cette saison. Dans la description, j'explique comment on peut les étudier en les comparant ces thés les uns aux autres. Mais vous pourrez aussi les déguster pendant mes cours. Vous verrez alors comment je les infuse (en gaiwan) et j'expliquerai les caractéristiques de chacun de ces Oolongs en détail. Je pense que c'est une bonne manière de rendre ces cours encore plus intéressants et utiles!

Comme vous pouvez le constater, cette saison, je vais surtout axer les cours sur les Hung Shui Oolongs. Ces feuilles partiellement oxydées et partiellement torréfiées sont ce qui se produit de plus complexe dans le monde du thé! Elles ont non seulement des senteurs mêlant fraicheur florale ou fruité avec des notes grillées, mais elles ont surtout une bonne structure en bouche. C'est notamment cela qui permet leur longue conservation et bonification comme de grands vins. Ce n'est pas un hasard si ces thés sont aussi ceux qui conviennent à l'accompagnement de nombreux mets! En plus, leurs notes chaleureuses s'harmonisent bien avec la prochaine saison, l'automne!
Note: Les 15 premiers à passer commande pour ce set de 6 échantillons de 25 gr, recevront 1 échantillon de 6 gr d'un Dong Ding des années 1980 (qui n'est pas disponible dans ma boutique).

Friday, September 02, 2022

Zheng Jian Tie Guan Yin, spring 2022


Oh joy! The traditional Iron Goddess of Mercy has revealed herself!

This Tie Guan Yin (TGY) Oolong is traditional in every way. It comes from Xi Ping in Anxi in southern Fujian Province. This is the historical birthplace of TGY.

The leaves were harvested by hand from Zheng Jian Tie Guan Yin cultivar tea trees growing on red soil. Zheng Jian means it's not a Sezhong, a substitute for real TGY. Indeed, in Anxi, TGY is so popular that it can also be made from other cultivars like Benshan, Mao Xie, Huang Jing Gui... Here, we have the original cultivar that fits the red heart curved tail description!.(Red hear for red buds and for curved tail see the product description.)  

Nowadays, most TGY are processed in a similar way to Taiwanese high mountain Oolong. However, originally, TGY used to be more oxidized and roasted than Dong Ding Oolong. This batch could have been a little bit more oxidized, but the roasting is right on, just like it used to be.
And since the leaves are tightly rolled, I pour with more strength than usual to open up the leaves.
The amber color of the brew is clear and shiny. Divine perfection.

Despite the dark appearance of the dry leaves and their roast scents, the brew is amazingly floral (orchid and magnolia) with ripe fruits in later brews.

Even more unique and impressive are the structured taste and powerful aftertaste of this TGY. This 'Guan Yun' resonates deep and long. The balance of strength and finesse is already amazing after just a few months of rest.
Tasting this roasted Zheng Jian Tie Guan Yin is just right now that the cooler autumn season is coming. Also, it made me enjoy Taiwanese Hung Shui Oolong more, because it's both similar, but also clearly different than TGY!
Credit: The photograph shows a gilded bronze Guan Yin excavated from the Famen Temple near ChangAn, Tang dynasty. From a 2010 exhibition at the National Museum of History.
 

Tuesday, August 30, 2022

J'ai eu la chance de foirer au concours de Top Gaiwan!

Je vous souhaite une excellente rentrée scolaire. Si vous avez des enfants, si vous êtes enseignant ou étudiant, la rentrée reste l'un des moments qui marque l'année. De mon côté, les cours de thé en vidéos en live vont reprendre sur ma page Facebook :
- le vendredi soir à 21h30 (heure de NY City) en anglais,
- le dimanche matin à 9h30 (heure de Berlin) en allemand et
- le dimanche matin à 10h (heure de Paris) en français!

Si vous ratez le cours en direct, vous pourrez le revoir sur ma chaine YouTube à partir de dimanche soir.

Cette semaine, il sera question de cette compétition de TopGaiwan dont j'avais parlé le 3 août et pour laquelle je me suis entrainé tout l'été.
Je suis le participant avec le plus d'expérience de thé, puisque je prends des cours de thé avec Teaparker depuis 20 ans cet automne! J'ai tout de même pris cette compétition très au sérieux et cela fait depuis l'annonce de sa tenue que je pratique le gaiwan tout les jours avec toutes sortes de thés ne sachant pas à l'avance quel thé nous allions préparer. Vous me voyez donc hyper concentré tandis que je fais glisser le puerh décortiqué dans le gaiwan. Jusque là, tout va bien et va même mieux, car mon mal de tête s'amenuise au fur à mesure que je prépare le thé. 

En fait, mon erreur vient de la façon dont je verse les premières gouttes de l'infusion dans les tasses. Teaparker m'avait déjà corrigé l'une ou l'autre fois, mais je n'avais pas vraiment 'imprimé'. A force d'avoir laisser la mauvaise habitude s'installer, j'avais besoin d'un véritable électro-choc pour prendre conscience de mon erreur et la corriger. Et afin que cette expérience soit marquante pour vous aussi, je vais luis dédier ma première leçon de la rentrée! 

En fait, l'électro-choc fut l'annulation de la compétition par son organisateur, Teaparker. Au lieu de disqualifier les 2 participants coupables de cette erreur, il a décidé de faire rejouer le match le 15 octobre. Je garde donc mes chances, mais cette annulation a quand même fait l'effet d'une petite bombe pour mes convictions. Aussi, le soir-même, je reprenais l'entrainement avec la bonne façon de faire!
Heureusement, cette journée restera aussi dans ma mémoire pour les très beaux paysages qu'on peut voir depuis Yilan!

Thursday, August 25, 2022

The Aeneid by Virgil


A heroic tale written 2000 years ago. Having learned latin in school, it's fun to read the bilingual edition and pick up some words here and there. Not being able to travel out of Taiwan, this book provided enough change of time, geography, language and culture!

But what stuck most is the presence of a hero. Aeneas is sometimes doubtful, but he remains wise and strong during his quest. When you are a tiny online business selling access to something demanding, you can relate to this story. You know that your fight is noble. But you have powerful foes: drinks full of sugar and artificial flavors! Or you compete with wine and alcohol for appreciation!

The temptation is great to exaggerate the characteristics of tea. The heroic seller resists talking about how tea can prevent cancer, burn fat as if tea were some kind of miracle potion. The truth is that there's no escape from death. Tea will not make you immortal. There's even no guarantee that you will be healthy and slim if you drink tea. A good diet and exercise are probably even more important.

What tea can bring is nice aromas, a good, lasting taste and a connection to a vast culture, traditions, crafts, nature... But all this won't be gained easily through a few clicks and by debiting your credit card. No, like a hero yourself, you will have to embark on a journey, practice, sometimes fail, learn, improve. It may take years, but it will be an achievement to be proud of!

Ave in pacem.