Sunday, July 26, 2015

Stage d'infusion du Oolong en Alsace

Le stage du 15 juillet s'est déroulé principalement dans cette grande pièce sobre autour d'une longue table. Chacun avait son gaiwan et ses coupes pour pouvoir immédiatement s'exercer au maniement des ustensiles. Cette formule en petit groupe et au calme nous a permis de couvrir tous les aspects de l'infusion du Oolong en gaiwan. Cela commence par l'eau et continue par la compréhension de la nature du Oolong et notamment son oxydation partielle. Pour explorer ce dernier point, nous avons dégusté successivement 3 thés de ma sélection:
1. le thé vert du cultivar Da Pang,
2. le Wenshan Baozhong du même terroir, de la même saison et du même cultivar afin de comparer thé sans oxydation et oxydation légère,
3. Puis cette Beauté Orientale faite avec du Da Pang également afin de sentir l'impact d'une oxydation plus intense.
Cette rencontre fut aussi l'occasion de dialoguer et de répondre aux questions des amoureux du thé. La méthode que j'ai apprise auprès de Teaparker et que je pratique diffère un peu de ce qui se fait habituellement en Chine et à Taiwan. Les 2 différences les plus marquantes sont que je ne rince pas mes feuilles et que je n'utilise pas de cha hai/gongdao bei (pichet). J'ai aussi eu de nombreuses questions à Prague sur ces 2 points et j'essairai de récapituler tous mes arguments dans un article ultérieur (ou 2).
A midi, j'ai également fait une démonstration d'Oolong infusé en grand théière pour accompagner notre repas alsacien et hellénique (tarte flambée et salade grecque!) de manière détendue dans le jardin. Puis, en fin d'après-midi, pour conclure l'apprentissage de l'infusion des Oolong torréfiés, j'ai fait cette démonstration d'un Chazhou gongfucha avec une théière en zhuni.
Pour remercier tous mes participants, je choisis d'infuser ce Hung Shui Oolong de Dong Ding de 1999. Cet Oolong a des odeurs de vieux bois pour Gregory, mais son goût n'avait rien de vieux ni de frais. C'est un équilibre de force et de finesse, de douceur et de profondeur. Il symbolise bien l'aspect bonification des meilleurs Oolongs.
Merci pour cette journée Alsacienne autour du thé qui restera longtemps dans ma mémoire. Je retourne ce soir à Taiwan, heureux d'avoir pu vous rencontrer et partager ma technique et ma passion du thé!

4 comments:

greg lafosse said...

Bonjour stephane,
Que de formidables souvenir! Effectivement le parallèle entre les senteurs et le goût du dong ding de 99 était impressionnant ! Précision les senteurs de "vieux bois" n'est pas négatif bien au contraire ! Et, pour, le cultivar da pang, il me semblait que vous nous aviez annoncé "jin xuan ", aurais -je mal compris ?

Stephane said...

Merci Greg pour ton commentaire,

Le Jinxuan fut le thé que nous avons bu avant le déjeuner. La série de 3 Da Pangs est ce que nous avons bu juste après le déjeuner. J'espère que c'est clair pour toi ainsi.

Mab said...

Merci Stéphane pour cette belle journée théinée!
Tous ces arômes découverts et partagés... Que de bons souvenirs!

Stephane said...

Merci Mab. A dans 2 ans!