Monday, April 23, 2018

Déguster du Baozhong là où on le fait


Après six bonnes heures passées à prendre des photos et à aider mon ami fermier à faire du Baozhong à Pinglin, je fais une pause bien méritée. Une pause thé, bien entendu. Et pas n'importe lequel, puisque je choisis fort opportunément d'infuser de Baozhong 'forêt subtropicale' à 2 pas, littéralement, d'une plantation de théiers pour Baozhong!
J'ai posé mes affaires au bord d'un chemin de randonnée bien fréquenté, au bord de cette importante rivière qui alimente en eau un des réservoirs du sud de la capitale. Dès la première infusion deux couples de promeneurs s'arrêtent pour me voir faire. Je partage deux coupes avec eux et ils me prennent en photo (au haut de cet article). Ils me posent aussi beaucoup de questions, car cela les surprend de voir un occidental faire du thé de cette manière élégante dans la campagne taiwanaise. Mais ils font cela avec beaucoup de gentillesse et sans chercher à s'imposer. Le contact avec des Taiwanais est toujours facile, mais avec du thé ils sont encore plus sympa!
Cet endroit est à une demi-heure de Taipei seulement, mais il très bien est protégé contre l'urbanisme, l'industrie ou le tourisme de masse. La raison est justement cette rivière qui doit rester propre pour l'alimentation en eau courante de Taipei. La seule activité qui est développée est le thé! Cela nous rassure quant au respect de ce terroir et c'est déjà beaucoup.
Mais par-delà le terroir, il y a aussi la particularité du Baozhong liée à sa fabrication: sa forme. Contrairement aux autres Oolongs de Taiwan, le Baozhong n'est pas roulée en boule, mais ses feuilles sont torsadées et ondulées. Elles ont un aspect de serpent sombre et sont donc à l'origine du mot Oolong (Oo, wu = sombre et long = dragon).
Cette forme traditionnelle fait de la résistance contre le roulage qui s'est imposé partout ailleurs à Taiwan. Le Wenshan Baozhong est donc un peu comme le petit village gaulois d'Astérix qui résiste encore et toujours! Mais pourquoi ne rentre-t-il pas dans le rang? Pourquoi ne pas faire comme les autres? Le Oolong roulé prend moins de place et est donc plus facile à transporter et à conserver. Quel sont donc les avantages de la forme du Baozhong?

1. L'infusion du Baozhong est plus simple que celle du Oolong roulé. En effet, la première infusion ne demande pas un temps d'infusion particulièrement long pour ouvrir les feuilles. Aussi, pour les Baozhongs non torréfiés, il est même possible de les infuser simplement en bol!
2. Mon ami producteur de Baozhong m'a dit qu'un jour, il avait essayé de transformer ses feuilles à la manière du Oolong roulé du centre de Taiwan, mais il ne fut pas satisfait du résultat. Cette expérience l'a convaincu que le process de fabrication du Baozhong est celui qui fait mieux ressortir les arômes du terroir de Wenshan. Il est plus léger et fleuri, et son évolution, son vieillissement est plus rapide puisque les feuilles sont en plus grand contact avec l'air dans les paquets. Mais il compense ce fait par un séchage plus long et rigoureux. C'est ce qui permet à mon Baozhong du printemps 2017 d'être si rond et savoureux tout en gardant des odeurs de forêt subtropicale!

2 comments:

Dawson Cornelius said...

I love how often you make tea outside! Nowhere else do I hear of tea drinkers brewing so much outside. Recently I have been brewing tea at a local retired farm next to a pond, but I've noticed something; teas do not brew the same outdoors as they do indoors. Wind and the open air can take away from the tea. Do you have any tips on brewing outdoors? It's still a great experience, I just want to do the teas justice.

TeaMasters said...

Thanks for your comment, Dawson.
I agree with your observation. The outdoors provide new challenges for drinking tea. There are more distractions that make it more difficult to focus on small details of the tea. Therefore, I recommend to brew the tea with a stronger concentration (more leaves) than you would indoors. Be careful with the preheating, since it's also often cooler outside. This means that an Yixing teapot can be helpful to better retain heat, if it's cold/cool. A porcelain gaiwan is easier to transport and can be used for all teas, so it's also a good option, especially on a sunny and warm day.
The main problem is to get the water to boil outdoors. A camping gas stove is a good option. Beware always to use boiling water to get the most concentration from your tea outdoors!