Monday, November 09, 2009

Décoration de calligraphie qinghua sur porcelaine

Qinghua est la décoration bleu-et-blanc apparue durant les dynasties Tang et Sung et qui a connu son essor durant la dynastie Yuan. Ce type de décoration a imposé Jingdezhen comme la capitale mondiale de la porcelaine. Et le qinghua est devenu le symbole de la porcelaine en Chine.

Avec la calligraphie nous avons un autre élément fort de la culture chinoise. Employée comme motif de décoration qinghua, elle accentue encore le caractère chinois de la porcelaine.

On utilise pour le qinghua un oxyde métallique dont l'oxyde de cobalt est l'agent colorant. On remarquera que ce pigment a une couleur terne lorsqu'il est peint sur la porcelaine crue. Ce n'est qu'avec la cuisson que la couleur éclatante du bleu apparaitra.

Ci-contre, l'artiste utilise un pinceau de calligraphie. Comme le coeur du pinceau est rempli de pigment, il doit diriger la pointe du pinceau directement vers le haut de la courbe de la coupe. Il ne dessine qu'avec la pointe.

Cette coupe est non seulement décorée à la main, mais elle a aussi été tournée manuellement. Cela lui donne une finesse et un toucher particulier. Elle pèse 32 gr environ pour une contenance normale de 3 cl et 5 cl à ras bord.

Le zhong qui l'accompagne (voir ci-dessous) est fait mécaniquement par moulage. Cependant, il est très fin et sa forme harmonieuse. Il pèse 144 gr pour 12 cl normal et 14.5 cl maximum.

J'ai bien évidemment craqué pour ce joli ensemble, si représentatif de la culture chinoise qui est aussi celle du thé! Certes, la beauté a un prix, mais il reste très raisonnable si l'on considère le temps et la dextérité qu'il a fallu pour les réaliser. La perfection parfois un peu froide de la porcelaine blanche se trouve humanisée par les traits et courbes de ces poèmes calligraphiés.

Mais la Chine actuelle êtant ce qu'elle est (le royaume de l'imitation), je suis tombé peu après sur un autre set (à gauche) de calligraphies qinghua. Et cette fois-ci, le prix est le même que pour mes porcelaines ivoires sans décoration!

Et pourtant, les calligraphies furent aussi peintes à la main. Mais elle n'ont pas la finesse et la légerté du set de droite.

La comparaison entre les deux sets montre aussi l'importance de la bande circulaire. L'ajout de cette bande donne une unité à la pièce. Tel un cadre, elle aide notre regard à se concentrer sur un champ visuel.

Même si cela ressort moins bien sur ces photos, la couleur bleue de ce set est un peu pourpre et moins classique que le bleu du premier set.

Cest 2 pièces sont faites industriellement (sauf pour la décoration manuelle).
Le zhong pèse 172 gr pour une contenance de 13.5 cl normal et 16 à ras bord.

La coupe pèse 46 gr pour une contenance normale de 3 cl et 5 cl à ras bord.

3 comments:

Anonymous said...

Merci Stéphane;

si l'on pouvait etre inondé en France par des "faux gaiwans" comme ce deuxiéme set, fait lui industriellement,le Monde serait bienheureux!
merci de souligner un travail fait à la main,tournée,...et la bande circulaire comme signature pour nous aider à mieux cadrer.
Je découvre les produits Taiwanais,pour les théières et les terres;qu 'en est-il pour la production Taiwanaise de porcelaine?pour l'instant ,je n'ai jamais été décu par une production Taiwanaise...
Merci.
Philippe.Bx.

Alex said...

Ils sont absolument etonnant. Can you send me an email with the price?

Stephane said...

Merci Philippe,
le premier set est d'une commande d'une firme taiwanaise. Mais tous les 2 sets sont faits à Jingdezhen.
Mes autres porcelaines viennent, pour la plupart, de Taiwan.

Alex,
Envoie-moi ton e-mail pour que je t'envoie ma liste. Il y a plus d'un Alex parmi mes lecteurs!