Sunday, November 06, 2011

Automne 2011 Concubine Oolong de Lu Shan


 Cultivar: Luanze Oolong
Récolté à la main le 25 août
Origine: Lu Shan, Taiwan
Altitude: 1600 mètres
Patricularité: feuilles mordues par les Jacobiasca formosana Paoli
Process: semi-oxydation, roulage et torréfaction au charbon de bois.

Déustation test de 3 grammes en porcelaine.

Vue
Feuilles relativement grosses, épaisses du à leur origine de haute montagne. Couleur foncée et un peu rougeâtre, mais pas carbonisée: signes d'une oxydation plus haute que d'habitude et une torréfaction moyenne, de type Hung Shui.

L'infusion donne un orange éclatant d'une transparence quasi parfaite.

 Odeurs
La première impression est 'Dong Ding' et la puissance enivrante des fragrances maltées dues à sa lente torréfaction. Le Hung Pei (torréfaction) est un processus inventé à Wu Yi. Il s'agit dans un premier temps d'accentuer et de transformer les odeurs contenues des feuilles de thé (Hung), puis avec beaucoup de patience, affiner ces odeurs.


La première longue infusion a des senteurs mûres et  concentrées de marrons et de noisette. La seconde infusion est plus fruitée et la troisième est presque fleurie! On remarque que le thé s'allège de sa couche de torréfaction au fur à mesure qu'on extraie ses arômes.

 Goût
La note la plus présente est le sucré. Il y a aussi des petites traces d'amertume et de 'Wu Yi Suan', d'astringence 'Wu Yi', c'est à dire une note d'acidité fruitée, telle qu'on la rencontre dans les Oolongs de Wu Yi. (Ce terme technique provient de Wu Yi où l'on mit au point le vocabulaire de la dégustation.).
En même temps, le goût garde une certaine légerté et fraicheur typique des Oolongs de haute montagne. (Comparé au Concubine 'sauvage' de Feng Huang, cette version est plus fine et 'aérienne'. La couleur de l'infusion 'sauvage' est plus foncée.)

L'arrière goût persiste, sucré et vif. Son terroir rocailleux laisse aussi une impression sèche et minérale. La force naturelle de la montagne s'exprime à chaque gorgée.

Les feuilles deviennent de plus en plus vertes au fil des infusions. Elles retrouvent leur élasicité, preuve que la torréfaction ne les a pas abimées.

Conclusion: Cet Oolong de Taiwan puise son caractère à la source des Yan Cha de Wu Yi. Très concentré et doux, c'est un thé qui a beaucoup de potentiel pour évoluer. Conservé en jarre et/ou  infusé dans une bonne théière d'Yixing, on n'est pas loin de la perfection!

6 comments:

Nicolas said...

C'est une échantillon de cet excellent thé que j'ai eu l'occasion de déguster.

Merci

morry said...

I had seen the sample of this awesome tea and I want to taste this delicious tea.
LED Grow Lights

Unknown said...

Excellent thé très harmonieux et équilibré! L'odeur des feuilles est incroyable, on ressent vraiment la qualité de celle-ci ainsi qu'un grand savoir-faire de la part du torréfacteur. Merci à Stéphane de nous l'avoir sélectionné!

David

Thécat said...

Merci Stéphane pour m'avoir joint un échantillon de ce thé à ma commande. Je suis en train de le déguster en ce moment au bureau...Ce thé est très agréable avec son côté noisettes grillées, marrons. N'étant pas habituée aux thés torréfiés, peux tu me dire si la durée d'infusion que tu utilises est très courte (en secondes)ou si elle est de type longue (plusieurs minutes)?
J'ai fait la première infusion à 5min. C'est peut être un peu long pour les infusions suivantes.
Qu'en penses tu ?

Stephane said...

Bonjour Thécat,

J'infuse au moins 1 minute (avec une petite théière). En mode 'bureau' et grande théière, cela peut effectivement être plus long. (A toi de juger si ton infusion était forte, concentrée ou bien si tu la trouvais encore trop légère). En tous cas, après 5 minutes, tu pourras encore faire d'autres infusions. Et si c'était trop léger, verse moins d'eau.

Philippe de Bordeaux filipek said...

Un magnifique Hung Shui des hauteurs!