Thursday, February 15, 2007

Théière en argent de rêve


Si tout se passe bien, j'aurai acquis la soeur de cette théière en argent durant le Nouvel An chinois. Cela fait plus d'un an que j'en rêve. Depuis que j'ai pu boire du oolong de haute montagne préparé avec. L'argent massif très pur de cette théière est si conducteur qu'il faut prendre encore un tissu supplémentaire pour tenir l'anse recouverte de fils rouges. Le thé infuse à une chaleur encore supérieure à la glaise zhuni d'Yixing. Très peu de thé suffit généralement. Mais il faut que cela soit de la meilleure qualité, car si cette théière intensifie les fragrances et le goût, elle intensifie aussi les défauts éventuels. Ainsi, tous les thés ne lui conviennent pas. Les Oolongs torréfiés et les vieux puerhs iront quand même mieux avec une Yixing (sauf pour de rares exceptions qui approchent du sublime). Elle convient donc surtout à des thés 'frais' comme le longjin pre-Qing Ming, les meilleurs Gao Shan Oolongs et les puerhs crus sauvages.

J'ai eu l'occasion d'utiliser d'autres théières en argent, mais c'est avec elle que le résultat fut le plus pur. Bref, je palpite déjà à l'avoir bientôt dans mes mains, ma précieuse, celle qui domine toutes les autres!

8 comments:

lionel said...

Préparer du Long Jing dans une théière en argent, voilà qui bouscule les bases de mes connaissances dans le domaine du thé ! Comment se fait il qu'un même thé, en l'occurence ici ce the vert, puisse être préparé dans des conditions si différentes que d'un côté une théière en argent (et très haute tempéarture ?) et de l'autre le gaïwan avec eau à 70°C ?
Ce type de théière est il courant par chez toi ? (j'imagine que non...). Jamais entendu parler ici en France...

Stephane said...

Je ne pense pas qu'on parle exactement du même thé. Les thés verts qu'on trouve couramment en Europe ne résistent pas à des températures très élevées. On m'en a envoyé il y a quelques mois et je comprends mieux maintenant pourquoi on conseille 70°C. Les thés verts dont je parle sont de qualité bien supérieure et supportent la chaleur. (Par contre, il faut quand même verser l'eau avec beaucoup de douceur.)

Les théières en argent sont encore très rares, même ici. Mais depuis que Teaparker a commencé à en parler, on en voit un peu plus.

En fait, l'argenterie était courante en Europe il y a 2 siècles pour préparer le thé (avant la maitrise de la fabrication de la porcelaine)...

alainthé said...

Je suppose qu'une telle théière doit être hors de prix...

Stephane said...

Ce n'est pas donné, en effet. L'équivalent de 6 de mes théières Baotai, actuellement (son prix varie en partie avec les fluctuations du cours de l'argent.)
Des thés d'exception demandent bien une théière exceptionnelle.

D'autres facteurs qui me permettent de justifier son prix sont:
- le risque de casse est bien moindre qu'avec une théière en glaise.
- pas besoin de se restreindre à un type de thé précis. Comme l'argent est étanche, il n'absorbe pas les odeurs des infusions précedentes.

Anonymous said...

Lorsqu'on regarde cette théière à la lumière du feu, voit-on une inscription à sa surface?

basquiat said...

ca fait un moment que je cherche ce type de théière. Je reluquais déjà une théière en argent de tea parker que tu as photographié sur ton blog un moment (même si elle sert que pour faire chauffer l'eau)...

Un jour mon heure viendra... En attendant profite bien de ta magnifique théière qui n'est pas très différente de la celle citée ci dessus. Ne te brûles pas trop les doigts.

j'ai entendu dire en parlant de long jing que certain le prepare en gong fu cha. Quand penses tu ?

trajan said...

On voit une inscription sur la tr :

une theiere pour les deguster tous
une theiere pour les infuser
une theiere pour les sublimer tous et à Taipei se regaler :)

Stephane said...

Basquiat,

Oui, le longjin se prepare bien en gongfu cha, mais plutot dans de la ceramique ou de l'argent (d'ailleurs) que dans une théière en glaise.