Monday, February 12, 2007

Tuo Cha sauvage cuit de 1990


En complément à mes notes de dégustations, voici un extrait d'un courier que Mathieu m'a envoyé à propos de ce puerh:

"Je m'appelle Mathieu et je vous connais par l'entremise d'un de vos contacts au Québec: Tommy. En effet, c'est avec lui ainsi que ma compagne que nous profitons de vos thés.


Donc, un soir de dégustation chez lui, nous décidons de goûter un de vos échantillons : le 1990 cooked wild first leave grade pu-erh.Ce fut en vrai délice. Le verdict fut unanime, il y avait quelque chose de spécial avec ce thé, il s'en détachait une ambiance chaude et feutrée,presque spirituelle. Nous avons donc pris la décision de vous le commander pour des occasions spéciales.


En fait, pour moi et ma compagne, l'occasion se présenta assez rapidement... Nous partions pour une retraite fermée et ce thé se révéla tout indiqué pour ce type d'expérience. J'en étais donc à ma troisième journée de solitude, sans contact avec personne (même pas ma conjointe). Pas d'électricité dans ma poustinia, je n'avais que déjeuné et il était tard dans la journée, donc tout mes sens étaient prédisposés à déguster ce thé, rien ni personne pour me déranger. Quelle merveille...pure(ou pu erh délice) délice...un moment sublime!!! Sa liqueur d'un rouge intense rappelant celle du vin, me remplit littéralement la bouche. Moelleux, rond en bouche, onctueux, rafraîchissant, sans aucune astringeance ni amertume, vraiment le meilleur pu erh que j'ai gouté à venir jusqu'à maintenant! Ses arômes de terre humide et d'écorce de bouleau s'alliant pour donner une liqueur qui n'irrite en rien les papilles. Doux, sans aucune prétention et qui se laisse boire entoute quiétude et sérénité!!! Je suis vraiment conquis et je suis impatient d'y regouter en d'autres contextes, mais cette fois-ci en bonne compagnie!!!


En terminant, je tiens vous remercier pour votre générosité et je peux affirmer, que c'est sans aucun doute grâce à vous si j'ai développé mon goût pour le pu erh. En effet, c'est à travers vos échantillons que s'est développé notre expertise sur le pu erh ainsi que les autres types de thés que vous nous faites parvenir. J'espère donc que ce commentaire saura faire votre bonheur car pour moi, vos thés font le mien!"



J'en profite pour vous rappeler que vos commentaires sous mes articles sont le bienvenu. Ce feedback m'aide à mieux connaitre ce que vous aimez et aide les autres lecteurs à mieux faire leur choix. Je vous remercie pour votre participation. Elle contribue à rendre ce site vivant.

6 comments:

Fabrice said...

Coucou Stéphane,

Je ne me suis pas encore lancé dans les Pu-erh mais je peux tout de même parler des Baozhongs ! merveilleux tout simplement !

En tout cas, le sampler de Puerh, wild qizi bing que tu m'as envoyé me permet d'experimenter ceux ci :)

Merci en tout cas de nous faire partager ton experience, ma compagne et moi apprecions aussi chacun des thés que tu conseilles et que nous avons eu le plaisir de gouter !

Anonymous said...

Je me souviens encore du silence qui c'est installé le soir où nous avons gouté l'échantillon de ce Tuo Cha cuit 1990. Un silence qui réflètait la douceur de cette liqueur sauvage. Sans dire un mot, nous étions déjà d'accords: "Un échantillon ne suffira pas...".

Comme Mathieu, je réserve ce puerh pour des moments particuliers. C'est un thé à prendre dans le calme, lorsque le temps ne presse pas. Et pourquoi pas le prendre en silence, où la seule musique qui joue, est celle du thé qui coule...

Tommy

luc said...

Bonjour Stéphane,
Je me joins à Mathieu pour te dire que pour moi aussi mon goût pour le pu-erh c'est développé grâce à ton blog et aux différents thés de ta sélection que j'ai pu goûter, je pense à la brique cuite 2000 de la Fu Hai factory, à la galette crue Yi Wu 2001 (que je ne vois plus dans ta sélection), à des échantillons mémorables comme ton magnifique Yi Wu de 2003, ou la brique crue de 1990 (qui est remplacée par la 1989 dans ta sélection)dont le cha qi extraordinaire me reste encore en mémoire...!
Depuis les pu-erhs crus ou cuits sont devenus des compagnons de tous les jours. Mon seul regret, c'est de ne pas les avoir connus plus tôt...tu me diras qu'à 45 ans j'ai encore le temps d'explorer ce monde fascinant !

Mathieu said...

Bonjour Stéphane,
je suis heureux de voir que le commentaire que je t'ai fait sur ce pu-erh fut apprécié, c'est vraiment un thé fabuleux et d'exception!!!!

Mathieu

Stephane said...

Merci à vous 4 pour ces gentils commentaires. Cela me fait très plaisir de savoir que mes thés résonnent avec tant de force en vous.

Julien ÉLIE said...

Un très bon thé !
Un goût subtil de terre mouillée et de sous-bois qui demeure en bouche. J'aime bien :)

Je suis ravi d'avoir pu découvrir et commander un tel thé sur ton site Stéphane !

Ce pu er est plutôt résistant et tient une bonne dizaine d'infusions. Il s'arrondit cependant et laisse entrevoir un léger goût sucré, ainsi que tu le mentionnes dans un autre article. J'apprécie, mais je préfère les trois /quatre premières infusions où le goût de sous-bois est davantage présent.