Thursday, April 30, 2009

Oolong Main de Buddha de Wenshan

Main de Buddha (Fo Shou en chinois) est un cultivar qui tire son nom du fruit du même nom. Ce fruit fait parti de la famille des citrons et sa forme fait penser à une main composée de plusieurs gros doigts. Or, justement, non seulement ce thé a la particularité d'avoir une odeur de citron, mais ses feuilles sont aussi très grandes.

Il y a deux semaines, dans le Wenshan, j'avais trouvé du mao cha (Oolong à l'état brut) de Main de Buddha (à gauche sur les photos). Récolté à la main le 12 avril, il a effectivement un goût de citron cru. 

Puis, la semaine dernière, de retour chez ce producteur, j'ai pu goûté aux mêmes feuilles, mais cette fois avec moins de tiges et une légère torréfaction (à droite sur les photos).

Le goût et les odeurs de 'Fo Shou' sont toujours présentes, mais, au lieu d'être cru, il est mûr. Et c'est bien mieux ainsi! On remarque la différence notamment lorsque l'on met les feuilles sèches dans la tasse préchauffée: l'odeur de torréfaction toute récente est absente chez l'un et très présente chez l'autre.

Sur les photos, la différence de teinte de la liqueur est peu perceptible. Mais l'on remarquera que les feuilles ouvertes torréfiées sont un peu plus jaunes.

J'ai fait ce test avec 3 grammes de chaque et une infusion en eau juste bouillante pendant 6 minutes. Ce sont les paramètres de compétition de thé. Au risque de me répéter, ce ne sont pas des paramètres idéaux, loin de là. Ils servent simplement de standard pour comparer les thés en les soumettant à des conditions difficiles.

Ayant trouvé cette comparaison entre ces 2 versions de Main de Buddha très instructive, je vais offrir un échantillon de la version crue pour chaque commande de la version cuite que j'ai sélectionnée (dans la limite de mon stock de mao cha).

Pour mon Cha Xi, j'ai choisi des accessoires volumineux pour être en harmonie avec ces feuilles immenses.

4 comments:

Anonymous said...

Stephane,
Do you ever find the more traditional FoShou which is very dark (so more oxidized and roasted) or is FoShou also becoming a greener tea, like other gao shan oolongs?
Thanks.

Stephane said...

The taste of most drinkers in Taiwan is influenced by Gao Shan Oolongs. You are correct. So many teas tend to be made similar to them. Sometimes, like with this mao cha on the left, the result is too 'green' and raw. But a little roasting improved the one on the right (which I selected) a lot. It preserved its citrus taste, but gave it a riper touch.

I also tried some extremely dark Fo Shou (these are sometimes even sold as fake Puerh, thanks to their big leaves). Here, we come to the other extreme: the tea is so processed that it looses its original fragrance.
So, it's all about finding the right balance!

Andrew said...

Hi Stephane, firstly thankyou for your teas. I've had the pleasure of drinking the buddha's hand oolong all week and I have found the tea very light and lemony, perfect for a delicious refreshing drink in the spring sunshine here in Bristol, It's so nice to have finally got some excellent quality teas, the quality of the leaves is amazing and I'm now keeping them in a bowl to dry and scent the room as well as marvel at their beauty. My tea journey has just taken another leap into the realms of the fantastic as i revel in the amazing quality of these leaves.

Kim said...

Wow...I have never come across such
big leaves in an oolong - incredible !!