Saturday, August 15, 2009

Le Cha Xi de Paris

Mardi 11 août 2009.

Ma journée commence par une promenade matinale dans les rues parisiennes, vides et endormies sous un ciel gris et frais. La présence, l'âme de la ville s'en ressent d'autant mieux. Je m'y sens bien.

Je passe aussi par Notre-Dame de Paris, le seul endroit rempli de touristes sur mon chemin. J'y admire la rosace du grand vitrail nord. Ce mandala est immense et magnifique. Ce n'est pas seulement une oeuvre d'art réussie par sa symétrie et ses jeux de couleurs, mais aussi une oeuvre riche de sens. Jésus y est au milieu et chaque vitrail évoque une histoire biblique. C'est un concentré de beauté, d'histoire et de philosophe religieuse.

Ce vitrail est donc un bon rappel du livre Cha Xi - Mandala de Teaparker. Ce fut aussi le thème de son exposé récent au Musée du Palais National. Le Cha Xi, pour lui, n'est pas simplement un exercice esthétique, mais reflète autant nos connaissances du thé que notre état d'esprit.


Les statues du piedroit droit du portail de la Vierge (St Jean-Baptiste, St Etienne, Ste Geneviève et un évèque) semblent me demander d'être le messager du thé chinois en France!



Telle est, en effet, ma mission ce mardi après-midi. J'ai donné rendez-vous à 6 lecteurs/lectrices de ce blog au bois de Boulogne pour un Cha Xi d'été sur l'herbe.

Je ne voulais pas de groupe plus grand. C'est pourquoi, je n'ai pas annoncé la date et le lieu à l'avance. Comme pour le thé, je privilégie la qualité sur la quantité! Avec un groupe plus grand, il aurait été difficile de garder la même harmonie.

Cette rencontre avec mes lecteurs est un moment spécial. Ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion de rencontrer tant de Français fans de thé chinois. Mon Cha Xi se devait d'être à la hauteur et correspondre à cette idée de première rencontre. Je choisis ma théière en argent et un superbe thé d'été, de la Beauté Orientale de Hsin Chu de toute première qualité.
Pour l'arrangement du Cha Xi, je demande à chacun de trouver une décoration dans le parc, fleur, feuille verte ou morte. Ainsi, ce Cha Xi n'est pas seulement le mien, mais celui de tous les participants. Un premier lien est créé.

En attendant que l'eau chauffe, j'ai demandé à chacun de se présenter et de présenter la coupe qu'il a choisi d'amener (sur ma demande). Certes, le Cha Xi est un peu moins symétrique ainsi. Mais je n'avais pas 7 coupes similaires sous la main. Et puis, cette tasse fut un fil conducteur pour chacun pour parler de son approche du thé.

On se rend compte alors que chacun aime le thé d'une façon un peu différente. Le thé est si versatile. Si on l'aime, c'est qu'on le fait bien déjà! Il ne m'appartient pas de juger. J'ai juste essayé d'ouvrir certains chemins et de faire découvrir de nouveaux plaisirs.

Ma mosaïque de coupes est finalement à l'image de notre rencontre, variée et précieuse.

En second thé, je me suis amusé à ébranler les idées fausses: j'ai infusé un Long Jing de 5 ans avec de l'eau fumante dans ma théière en argent. J'ai maintenant 6 témoins qu'il est possible de conserver du très bon thé vert, et qu'un tel thé supporte très bien de très hautes températures.
Je remercie encore tous ceux qui ont pu venir partager ce thé avec moi. Merci pour votre gentillesse et votre accueil.

8 comments:

ginkgo said...

harmonie du vitrail ,harmonie entre tous les participants, si différents ( avec les coupes de chacun) réunis autour du thé un beau moment j'imagine

Stanislas said...

Et les convives veulent rester dans l'anonymat ? Ce serait sympa de savoir qui était présent. Beau Cha Xi.

Marisa said...

Salut Stéphane,

Ta petite théière en argent m'interpelle beaucoup. Elle est très, très belle, mais... c'est la matière qui m'interpelle. En fait, je ne vois pas d'emblée quels sont ses atouts par rapport à une bonne zini, et j'aimerais savoir où elle s'inscrit dans l'histoire du Gong Fu Cha. Tu en parles sans doute dans d'autres articles... Pourrais-tu m'en envoyer les liens?

La petite Xishi que je t'ai acheté est formidable!
Plus je l'utilise et plus j'en suis satisfaite.

Anonymous said...

Puisque tu es sur Paris et que tu es inspiré par les vitraux, puis-je te conseiller de visiter la Sainte Chapelle. Un après-midi ensoleillé est préférable. Attention, lumières divines plein les yeux..... Sébastien.

Stephane said...

Merci Ginkgo! J'espère bien avoir l'occasion d'aller en Suisse et d'en faire un avec toi l'an prochain!

Stanislas,
Tu auras peut-être reconnu Soiwatter du blog Comme dans un livre. Sinon, il y avait Jacqueline (Jacie) et Hélène qui laissent souvent des commentaires sur le blog. Les autres semblent plus discrets et je leur laisse l'opportunité de se présenter si elles le désirent (tout le monde était d'accord pour publier la photo sur mon blog).

Marisa,
En effet, j'ai déjà parlé de ce sujet. Peut-être une petite recherche sur mon blog (silver ou argent).
Merci pour ton feedback concernant la théière.

Merci Sébastien,
J'avais eu l'occasion de la voir une autre fois. Belle émotion.

Hélène said...

Un moment inoubliable partagé avec notre Maître de thé, en personne !!
Nous avons pu avoir en main et découvrir davantage la théière en argent : toute jolie et révélant son léger poids.
Je relève une petite chose qui serait susceptible d'intéresser quelques uns : nous avons tous constaté que l'eau chauffée uniquement à partir d'une flamme ne présentait pas son idéale chaleur ! Un appel aux inventeurs et aux ingénieux afin de remédier à cet ajustement en extérieur !! ...

Soïwatter said...

C'est vrai que c'était un très bon moment. Lorsque l'on fait son thé, on est toujours enfermé dans les mêmes gestes, les mêmes habitudes... C'est bon de partager ce genre d'expériences, ça nous rappelle tout ce qu'on pourrait faire différemment...

Et rencontrer Stéphane, c'était une occasion que je ne voulais pas manquer...

En plus, c'était une bonne occasion de goûter un OB de l'année. Et ça m'a donné envie de retenter mes vieux thés verts qui attendent patiemment


@Hélène: chauffer un litre d'eau en extérieur, ce sera toujours un défis sous nos climats, voici quelques solution:
- mettre moins d'eau
- préchauffer l'eau
- apporter un bec benzène
- abaisser localement la pression atmosphérique à 200 hPa, l'eau bouillira toute seule à température ambiante....

Hélène said...

Merci Soïwatter. Question : abaisser localement la pression atmosphérique à 200 hPa, l'eau bouillira toute seule à température ambiante....?? How ?...