Thursday, March 18, 2010

Bi Luo Chun de San Hsia, Taiwan

Le temps des récoltes du thé vert a débuté! Cette jeune cueilleuse de plus de 80 printemps a le geste assuré et le regard vif. Je la remercie au nom de mes lecteurs occidentaux de nous aider à récolter ces jeunes pousses.

La saison s'annonce bonne à Taiwan. L'hiver a été froid et bien sec. La nature a eu l'occasion de bien se reposer.

En ce début de saison, cette fraicheur réduit les rendements, mais améliore la qualité.

Vous reconnaissez peut-être cette petite plantation entourées de palmes à betel. C'est la même que l'an dernier et qu'en 2008. Le fermier continue de l'exploiter de manière organique, sans pesticides et engrais artificiels.

Les feuilles pointent au ciel et ne demandent qu'à être cueillies par des mains douces et expertes!
Ma chance d'habiter ici me permets d'aller sélectionner mes feuilles quand je le veux. J'ai pu goûter plusieurs lots. Chaque lot correspond à un jour de récolte. Comme les conditions météo changent, chaque jour est différent. Parfois, ces différences sont très grandes. Ainsi, j'ai rejeté le lot du 15 mars, car il manquait de finesse ; ce jour-là avait été très chaud.
Pour mon Cha Xi, j'utilise ma porcelaine qingbai (théière et coupes chantantes) sur un Cha Bu vert foncé. La statue hindoue de Ganesh me vient de Bali. Ce dieu de la sagesse et de l'éducation tombe à pic et donne une touche encore plus exotique, s'il en fallait, à mon thé!

Thé vert: Bi Luo Chun
Cultivar: Qingxin ganzhong
Récolté à la main le 8 mars 2010.
Origine: San Hsia, Taiwan.
Production du lot: 4,2 kg.

Vue:
Feuilles 'poilues' en spirale. De nombreux bourgeons blancs. La taille est plus petite que pour le Oolong, mais plus grande que pour le Bi Luo Chun de Chine continentale.

L'infusion est claire et d'une excellente transparence. J'ai mis toutes les feuilles de la photo dans la théière. Au final, les feuilles ouvertes occupent environ 25-30% du volume de la théière.

Fragrances:
Sec: végétales
Infusion: très fraiches, légères et délicates. Je sens le printemps et ses odeurs de fleurs nouvelles. Finesse et pureté.

Goût:
Agréable. Beaucoup de moelleux et de douceur. En même temps, il y a cette sensation de fraicheur absolue d'un thé tout jeune. Sa persistance en bouche n'est pas longue. Une coupe en appelle une autre.
Simplicité. Pureté.
Douce fraicheur.
C'est le printemps!

4 comments:

Sacha said...

Salut Stéphane,

J'adore ton post, j'aime comment tu présentes ce thé, l'ambiance que tu as créé pour lui, les impressions qu'il t'offre...Merci!!!

Stephane said...

Merci Sacha,
C'est l'idéal de pouvoir présenter à la fois l'endroit d'où vient le thé, puis le thé lui-même et comment je le prépare.
Ensuite, à chaque thé son caractère et l'envie et même la nécessité de l'infuser de la manière qui lui convient le mieux.

Julien ÉLIE said...

Un excellent Bi Luo Chun dont j'ai pu goûter les récoltes 2009 et 2010. Il est excellent, plein de saveurs. Rond, vif et pur. Un régal !

Seb said...

Quand j'ai ouvert le paquet que m'avait préparé Stéphane, j'ai d'abord eu la surprise de le recevoir très rapidement. Et j'ai eu le sentiment d'avoir été gâté. En effet, les thés que j'avais commandés étaient accompagnés de généreux échantillons. Et c'est souvent par les échantillons que je commence mes dégustations de thé.
Mon choix s'est porté en premier sur ce thé vert de Taiwan. Il faut dire que je découvre ce thé avec un an de décalage. Je n'ai donc pas pu profiter de sa fraîcheur initiale de printemps. Mais....
L'infusion que j'ai préparée pour ce thé est assez simple. Elle diffère probablement de ce à quoi vous êtes habitués et n'est probablement pas celle qui rendra honneur à ce thé, mais c'est un point de départ pour moi. J'attends vos remarques.
J'ai donc fait infuser 1,5g de ce thé dans 10-11cl d'eau. Au lieu de privilégier une eau bouillante, j'ai préféré plutôt une eau à 75°. Une première infusion à 2 minutes. Une seconde du même temps.
Alors que je lisais l'introduction faite par Stéphane au sujet de ce thé, je me demandais si nous buvions le même thé. Le breuvage est vert clair. La texture est très agréable au palais, en effet, aucune astringence, très doux. Et le parfum est encore très végétal. Par contre j'ai été très étonné par la vague d'iode qui a emplit mon nez... Surprise alors que je m'attendais à quelque chose de plus masculin comme ce que j'ai l'habitue de trouver chez un autre Bi Luo Chun que je connais et que j'ai évidemment comparé.
C'est un thé qui accepte 3, voire 4 infusions. Les troisièmes et quatrièmes infusions sont évidemment plus longues 3-4 minutes pour la 3ème, et je l'ai poussée à 6 minutes pour la dernière. Evidemment le goût s’atténue petit à petit, mais reste présent.
A noter qu'en fonction de mes paramètres d'infusion, il fallait attendre la troisième infusion pour voir les feuilles complètement épanouies...
J'ajouterais "simplicité" aux qualificatifs employés par Stéphane pour décrire ce thé (pour moi, la notion de simplicité est une qualité).