Thursday, March 24, 2011

Quand le Cha Xi est un Mandala

"Le mandala est une structure intégrée, organisée autour d'un centre." "C'est un monde unitaire".
Dans son livre Cha Xi - Mandala, Teaparker fait le parallèle entre la préparation du thé et le mandala. Le thé est au centre. Chaque époque a sa manière et une approche différente pour le préparer. Les ustensiles aussi changent, en fonction de la culture du moment. Mais le but reste le même: réussir le thé.

Ce lien, cette relation enre Cha Xi et Mandala est riche de sens et d'enseignements pratiques et philisophico-spirituels!

Commençons par le pratique. Dans les blogs, je constate que vous êtes de plus en plus nombreux à soigner l'aspect esthétique de vos préparations. Je vois de moins en moins de tables pleines de fouillis. C'est bien ainsi. En effet, dans un mandala, tout doit avoir un lien, un connection au thé. Ce qui n'en a pas doit être mis de côté et rangé ailleurs.
En gardant l'essentiel, notre esprit est plus attentif et concentré.

Pour être un mandala, les accessoires et la décoration doivent avoir des liens forts et harmonieux avec le thé. Quel est le sentiment, le thème que l'on veut exprimer avec ce thé? En quoi chaque élément s'insère-t-il dans le tout? Trouver cette harmonie avec chaque objet demande un travail de reflexion et de créativité.

Il ne s'agit pas de rendre la composition du Cha Xi simplement 'jolie'. Cela équivaudrait à vouloir échapper à la réalité, au monde. Le thé n'est pas un paradis. C'est d'abord un défi. Comment arriver à tirer le meilleur de ces feuilles? C'est à dire, comment obtenir le meilleur thé possible avec mes ustensiles et ma façon de le préparer. Le premier lien est fonctionnel. L'esthétique est une contrainte secondaire. La beauté surgit de l'harmonie et de la cohérence qu'on aura su trouver, créer.

J'ai écrit plus haut que le thé est au centre. Ce n'est pas entièrement vrai. Ce qui est au centre est la signification que moi, le concepteur du Cha Xi donne à ce thé. Célébration d'une saison, d'une dynastie, d'une peinture, d'un état d'âme... Cette décision m'appartient. On choisit un thé qui s'alligne sur nos envies. Le moment qu'on veut vivre au travers du Cha Xi-mandala est donc un moment intime, personnel, centré en soi.

Le Cha Xi-mandala est donc une démarche qui donne du sens et de l'harmonie à ce moment (de notre vie). Il nous apporte cette satisfaction d'avoir su créer de l'ordre au sein du désordre du monde.

3 comments:

Nicolas said...

Bonjour Stéphane,

C'est un excellent thème que tu nous proposes aujourd'hui.
Je suis d'accord avec ta phrase :"Le Cha Xi-mandala est donc une démarche qui donne du sens et de l'harmonie à ce moment (de notre vie)".
Et encore cette autre phrase : "Célébration d'une saison, d'une dynastie, d'une peinture, d'un état d'âme..."

C'est en effet une manière de mettre de la poésie et de la symbolique pendant la cession de thé, une manière de magnifier ce moment. Bien au-delà de l'esthétisme.

Le mandala a une origine particulièrement spirituelle par exemple dans le boudhisme tibétain. Être en présence d'un mandala d'une divinité (qui illumine chaque étage de nôtre être) pendant une cession de thé est un trésor, une expérience à vivre et à renouveler. Si un dégustateur est assez aventureux pour le tenter.

Cependant il existe des divinités dites courroucées que je déconseille fortement sous peine de créer une dysharmonie.

Je ferme cette parenthèse qu'il m'a été difficile de ne pas exprimer :)

Amicalement
Nicolas

Stephane said...

Merci pour ton intervention, Nicolas.

Tu as raison de parler du bouddhisme en rapport au mandala. Il y occupe une bonne place. On retrouve aussi des mandalas chez les Amérindiens et dans les rosaces (vitraux ronds) des églises catholiques. Même Jung (ami de Freud) utilisait le mandala pour exprimer son 'moi'.

Tout cela pour dire que le côté spirituel du mandala est quasi oecuménique, voire même laïque puisque des athées s'en servent aussi. Bref, le mandala est une forme d'expression artistique universelle. Elle n'est pas réservée au religieux, même si elle explore souvent le spirituel.

Nicolas said...

Merci Stéphane de ces précisions à l'intérieur de ma parenthèse :)

Hé oui le mandala n'est pas réservé aux religieux !

Bon Cha Xi à tous
Nicolas