Thursday, October 25, 2012

Oolong d'Ali Shan d'hiver 2012 en plein air

 La visite d'Anne-Marie, qui m'avait si gentiment assisté sur mon stand du TeaWorld Rendez-vous à Bruxelles, est l'occasion d'aller en montagne pour lui préparer du thé. Le mois d'octobre est idéal pour visiter Taiwan, car les températures sont tempérées, et il pleut rarement. Sauf ce jour-ci! Aussi, je choisis un endroit couvert pour nous protéger du crachin.
Chauffée au charbon de bois, la bouilloire en argent ne tarde pas à frémir. Entre-temps, j'ai arrangé mon Cha Xi pour une ambiance sereine et zen. Le zhong en porcelaine est neutre et nous permettra de juger la qualité de mon nouveau Ali Shan d'hiver 'fin' le plus objectivement possible.

Une douce odeur de charbon brulé se répand et nous réchauffe. Les braises incandescentes dans le brazéro blanc se mêlent aux bruits du vent dans les feuilles et de la pluie fine. Le vent attise le feu et le feu chauffe l'eau dans la bouilloire. C'est l'association de tous les éléments! 
 Préchauffage du gaiwan, puis des coupes. Une couche de feuilles au fond du gaiwan et l'infusion peut commencer!
Une infusion dorée brille dans les coupes 'dragon' en porcelaine. Pour Anne-Marie, la particularité du goût hivernal est de d'abord ressentir la douceur avant de ressentir la composante fraicheur de l'Oolong. Au printemps, c'est la fraicheur qui prime. Aussi, pour cette journée fraiche, cet Oolong hivernal est plutôt chaleureux et énergisant. 

 La force des hautes montagnes se retrouve dans ces feuilles épaisses et longues. Un excellent cru!

De plus, son goût et ses odeurs 'agrumes' s'accordent bien avec un chocolat (au lait) à l'orange! La longueur du thé prolonge le goût du chocolat, tandis que leurs odeurs respectives se combinent harmonieusement. Pour ceux qui font rimer thé et chocolat, voici un thé qui fondera bien le chocolat à l'orange dans la bouche! La meilleure méthode est de les consommer en même temps (au lieu d'un après l'autre).

3 comments:

Philippe de Bordeaux filipek said...

Un cadre de rêve! Lu Yu serait fier de Toi Lui qui disait que la meilleure façon de faire bouillir son eau ( voir infuser ) c'était dans le matériau Argent.
Comment sens-tu les différences surtout sur un Nilu ou l'eau chauffe si harmonieusement? Cela doit être le jour et la nuit une Eau sortie de ton Tetsubin habituel fer comparé à et l'Argent(?)
Merci.

Mr.R said...

It's nice to hear that Anne-Marie went to Taiwan, I bet she had the (tea)time of her life! Hope to see both of you again next year at Teaworld.

Stephane said...

Merci Philippe,
La tetsubin et la bouilloire en argent produisent des sensations différentes. Pour le Oolong, je ne dirais pas que l'une est supérieure à l'autre. La tetsubin donne plus de longueur et de corps, tandis que l'argent donne plus de pureté au goût.
Si je choisis la bouilloire en argent sur le Nilu, c'est aussi pour des raisons pratiques: l'eau y chauffe plus vite, car la fine paroi d'argent conduit mieux la chaleur.

Thanks R! I'm sure she won't forget this trip!