Monday, January 19, 2009

A la recherche de raisons pour boire du bon vieux thé

J'ai bu ce superbe Oolong de San Hsia du printemps 1990 de manière plus élaborée la semaine dernière. Théière en zhuni, accessoires anciens, Cha Bu élégant, de la musique de guqin en fond sonore... Tous les sens furent à la fête! Du bonheur dans le thé, subtil et intense à la fois.

Lorsque j'ai commencé à boire du thé, ma technique de préparation était très mauvaise. Elle ressemblait superficiellement à ce que faisaient mes amis Taiwanais, mais je mimais sans comprendre. Les résultats étaient décevants. Et plus j'achetais un thé cher, plus j'étais déçu par le thé amer obtenu. Au moins, avec un thé pas cher, j'avais une bonne excuse.

Cela a changé avec mes cours chez Teaparker. Au fur à mesure que je progressais dans mon apprentissage de la technique, mes thés se sont améliorés. J'ai appris à tirer le maximum de feuilles moyennes. Cela m'a également motivé à accepter de payer le gramme de certains thés de plus en plus cher pour trouver des sensations de plus en plus parfaites.

Ce ne sont pas des thés pour tous les jours. De même que je réserve le foie gras, pour des occasions spéciales, les grands thés ne s'apprécient que lorsqu'on peut leur donner toute notre attention. Néanmoins, si les conditions sont réunies (bonne technique, expérience, passion du thé et attentention), alors les raisons pour infuser de bonnes vieux feuilles ne manquent pas:

- Aller aux limites de sa passion du thé et appercevoir la perfection,
- Comprendre comment évolue un thé de manière optimale,
- Goûter quelles caractéristiques un tel thé conserve et quelles saveurs s'ajoutent avec le temps,
- Apprendre à évaluer quel genre de thé jeune se conserve,
- Lors d'une rencontre entre amoureux de thé, un thé exceptionnel partagé crée un moment mémorable, inoubliable,
- Très peu de feuilles suffisent,
- Un excellent thé est facile à infuser car il ne devient pas amer,
- Les feuilles semblent inépuisables et les infusions se prolongent souvent le jour suivant.

3 comments:

ginkgo said...

Derrière la simplicité apparente se cache des années de dégustations...cela se sent derrière cet article. Ta passion de rencontrer le thé et de la faire partager . Cela donne envie de progresser aussi de son côté .

Anonymous said...

Dear Stephane, could you tell me something closer about this nice Zhu Ni? Do you know how old is it?

Stephane said...

Anonymous,

I wrote more in detail about it here:
http://teamasters.blogspot.com/2008/12/my-early-christmas-gift.html