Tuesday, January 05, 2010

Wenshan Baozhong de 1976

(The Polish Wine Guide blogged about this tea in July and asked me to restock it. It's done and this gives me an opportunity to drink it again today and take these pictures.)

Ce vieux Baozhong provient d'un marchand torréfacteur. Il s'agit d'un mélange de plusieurs récoltes des années 70 avec une majorité des feuilles datant de 1976.

Hélène, de Paris, m'a récemment envoyé un compte-rendu d'une dégustation de ce thé avec 2 de ses amis:

"J'ai introduit cette dégustation par une petite présentation de ce thé, illustrée par les articles de ton blog. J'ai choisi un set à déguster en y déposant 5g de thé. J'y ai associé 2 tasses en porcelaine plus fine, de forme et de différente contenance afin d'être à l'écoute d'une subtile modification de saveur !

J'ai souhaité, pour la première fois, enrichir la dégustation par une approche olfactive complémentaire, offerte par différentes odeurs prélevées d'un "olfactorium", héritage précieux de ma formation chez Cinquième Sens. Nous avons donc, en préambule et en soutien de la dégustation, senti les odeurs suivantes : des notes de fruits cuits, de caramel, de muscat, d'herbe coupée, de pain grillé, de café, de framboise, de groseille, de figue, de mûres, de cerise ...
Il est vrai que je préparerai avec plus d'attention et de précision ce point la prochaine fois car je découvrais en même temps que mes deux invités ce Baozhong... je n'avais donc pas de repères précis !

Pour compléter le tout, nous avions en perspective finale les magnifiques créations chocolatées du traiteur japonais Sadaharu Aoki, présents de mon amie : les bonbons de maquillage, aux parfums de Earl Grey, de Sésame, de Wasabi, de Yuzu, de Framboise, de Coco, de Caramel etc ...., les truffes au chocolat et au caramel-beurre salé, recouvertes de poudre de matcha et la tablette de chocolat au matcha et au sésame.
Tout un programme !!

Nous avons réalisé 6 infusions, en allongeant les temps d'attente entre chaque infusion : de 1 minute à un peu plus de 5 minutes environ pour la dernière.
Nous avons retenu principalement les nuances suivantes :
- Feuilles sèches : parfum de fruits confits, figues sèches, raisins secs, abricots secs, le tout très sucré. La torréfaction est imperceptible.
- Feuilles infusées : nous sommes toujours en présence des fruits pré-cités, mais cette fois-ci accompagnés par l'odeur de la torréfaction.
- Liqueur : les saveurs suivantes se sont déclinées : une âpreté sans amertume résultant de la torréfaction, de la douceur, du sucré, de la framboise (!) ... les infusions suivantes révèlent également une légère amertume, puis une forme de verdeur et une légère astringence. Plus tard, nous avons également la surprise de découvrir un goût de cosse de fève, résiduel de la torréfaction ... pour finir sur la framboise très atténuée, sorte de tisane de fruits rouges. Je crois "comprendre" ce que tu signifiais lorsque tu relevais que les infusions successives semblent rajeunir ce "vieux" thé...
Nous avons finalement "vidé" ce Baozhong de sa substance, de son corps, de "la pesanteur" des années, en espaçant les temps d'infusion.

Ce fut très intéressant de tester chacune des infusions simultanément dans les 2 autres tasses : la céramique plus fine de ces dernières renforçait la saveur de la torréfaction, accentuée également par la petite taille de la plus petite tasse, qui concentrait ce type d'arôme, le positionnant au premier plan devant celui des fruits secs.

Pour conclure ce beau moment, nous avons entrepris une seconde, que dis-je, une 3ème "dégustation" odorante .... avec les chocolats !! ...
Voilà quel était le programme d'un après-midi, sollicitant tout nos sens comblés, autour d'un thé délicieux, avec des personnes chères à mon coeur!"

(Merci Hélène de partager ce Bonheur avec nous!)

5 comments:

Nerval said...

De belles photos, comme toujours.
Et un compte-rendu de dégustation intéressant. Je partage plusieurs impressions avec Hélène, dont les fruits secs (saveur dominante sur ce thé), le chocolat, les feuilles sèches.
J'ai moi aussi eu l'occasion de regoûter ce thé en préparant mon ticket sur ton nouveau 1983, et j'ai remarqué une astringence de torréfaction assez prononcée qui m'avait échappée auparavant.
Je suis pourtant surpris par les temps d'infusion indiqués par Hélene. Ne serait-ce avec un dosage très important (5g, mais on ignore la capacité de la théière), pour moi ce thé a besoin de temps nettement plus long pour révéler toute sa richesse et sa complexité. Tout comme le 1983 dont tu as écrit récemment Stéphane.
Je remarque dans ce contexte cette couleur assez pêche pâle sur ta photo, par rapport a l'ambre très concentrée d’une infusion longue (voir mon ticket).
Un beau thé, une occasion rare de goûter aux temps perdus. Merci Stéphane.

Stephane said...

Nerval,
Merci pour ton commentaire et ton article.
J'infuse ce thé aussi plutot longtemps que court.

Hélène said...

Merci à tous les deux ! Je vais explorer ce thé différemment la prochaine fois, en prenant le temps du temps !
Je vais de ce pas lire ton ticket sur le sujet Nerval.

Hélène said...

Tes photos sont celles du geste assuré et juste, Stéphane ! Petit clin d'oeil ...
Très belles illustrations.
Encore merci pour la générosité de tes élans !

Richard Zhang said...

Hi Stephane:

I am Richard, a sales assistant from VICONY TEAS CO.,LTD. I am also an editor of Vicony Tea Directory which is a niche tea directory created for people involved in tea industry.

I found your blog was so great that I added it at
http://www.viconyteas.com/directory/informative-tea-web.html
Is it ok? Kindly let us know

I wish you could also add a link to our website at your link page.
URL: http://www.viconyteas.com.(We are a chinese tea manufacturer &
exporter.)

I wish I can talk with you about teas in the future.

Happy 2010.

Best Regards

Richard Zhang
export@viconyteas.com