Wednesday, December 29, 2010

Les fonctions du beau thé

A quoi cela sert-il de faire un beau Cha Xi, d'utiliser de beaux accessoires, de fleurir sa table...? Est-ce simplement pour la 'beauté du geste' ou bien y a-t-il encore d'autres raisons?

Ci-contre, voici la meule à thé utilisée à la cour impériale de la dynastie Tang (618-907). Elle est en argent massif et ses dessins sont en or. Elle pèse plus d'1 kg, mais sa taille réduite fait d'elle un joyau ciselé avec finesse et magnificence. Les autres accessoires de ce set impérial (la boite, le plateau, le filtre, le récipient à sel...) sont du même accabit.

A ce niveau, la beauté ne sert pas simplement à plaire, mais envoie un message peu subtil: regardez-moi, j'appartiens à l'empereur. C'est un signe extérieur de richesse et de pouvoir. Seul le souverain peut se le payer. Et quand il s'agit de poterie, a priori moins chère, l'empereur aura la priorité sur les productions des Guan Yao (fours de la noblesse) tandis que le peuple se contentera des productions des Min Yao (fours du peuple). Et parfois, pour être certain que d'autres ne puissent se procurer les mêmes poteries, leur couleur et provenance resteront secrètes.

La beauté sert aussi à attirer et garder notre attention. Les plaisirs du thé sont polysensoriels, mais nécessitent une certaine concentration. L'ennemi est la distraction. Pour apprécier le thé sous toutes ses facettes, nous ne pouvons pas en plus regarder la télé ou conduire une voiture. La beauté visuelle des feuilles, de la présentation, des accessoires, des gestes... sont les prémices, les préliminaires aux plaisirs olfactifs et gustatifs. La beauté crée l'ambiance qui nous permet de déguster en calme et en éveil.

La beauté du thé stimule notre créativité. (Plusieurs artistes m'ont confié qu'ils boivent du thé avant d'écrire, peindre ou tourner des bols). Elle nous donne un sentiment d'harmonie et de paix. (Parfois, je mets fin à des petits maux de tête rien qu'en me préparant du thé!)

A un niveau plus symbolique, la beauté éphémère de fleurs sur une table à thé est un rappel à goûter aux joies de la vie. Les moments de beauté passent comme les jours, les saisons. La vie est trop courte pour être terne et triste. Rendre le thé beau, c'est rendre la vie plus belle, plus intense. Nous apprenons ainsi à faire des efforts pour embellir chaque instant!

3 comments:

claire said...

Si tant est que se préparer un beau thé ne soit pas un luxe universel, il le mien au quotidien, mon rituel, ma dose de beau et de bon, seule, en famille ou entre amis! Une simple envie de faire plaisir ou de se faire plaisir!
Lire tes billets, déguster tes thés fait aussi partie de mes belles et bonnes choses!
Bonne fin d'année!
Claire

Vanessa said...

Un superbe principe... autant luxueux qu'aussi serein. D'ailleurs, j'aime beaucoup tes choix, tes "mises en scène, en condition, en ambiance", cette préparation à l'acte de boire. J'ai souvent l'impression de manquer de "concentration", mais aussi de matériels (autant spécifiques" que ce matériel plus simple, plus élémentaire, plus humble comme le serait un Graal de potier et non d'argentier). J'ai souvent ce sentiment qu'il faut être plus experte, mieux connaitre les thés pour leur rendre honneur comme tu le fais.
Et je comprends tout à fait ces artistes buvant avant de peindre... Pour moi, il a aussi un véritable lien avec le créatif.
Allez l'année 2011 sera plus "concentrée". Merci de nous montrer, indéfiniment, avec qualité, les multiples aspects de ces feuilles. Très douce fin d'année.

Stephane said...

Merci Claire, tu as relevé la fonction première du beau, tellement évidente que je l'avais omise: nous faire plaisir! Ne l'oublions pas!

Merci pour ton commentaire Vanessa. C'est une bonne résolution que tu prends là et je te souhaite de la tenir!