Tuesday, October 25, 2011

Puerh cru en vrac du milieu des années 1980s


Déjà présentées dans mon dernier article en anglais, ces feuilles de puerh cru proviennent de la firme Menghai. Il s'agit d'une récolte de vieux théiers à haute altitude dans le Simao. Les feuilles n'ont pas été triées. On y trouve donc des bourgeons, des tiges, des grandes feuilles...

Leur conservation depuis a été très propre et bien sèche (pour Taiwan). Les odeurs sont indéniablement celles de cave et de vieux bois, caractéristiques aux vieux puerhs, mais on ressent beaucoup de force et vigueur dans ces fragrances.

Je ne rince même pas les feuilles, mais les infuse dans une vieille zisha d'Yixing.
L'infusion a une très bonne transparence et belle couleur. Elle fonce selon la longueur des infusions, mais ne devient pas noire comme un puerh cuit.

Le breuvage s'avale facilement en laissant une impression veloutée et sucrée. Puis, le cha qi se manifeste de manière puissante, mais harmonieuse. Quel bonheur! Et il possible d'en tirer des infusions de ces feuilles! Tellement qu'il vaut mieux prévoir plusieurs jours pour le déguster. (On pourra faire des pauses avec d'autres thés entre-temps.)

La majorités des feuilles ouvertes conservent des teintes un peu vertes et beaucoup de souplesse. Seules les feuilles les plus grandes et moins tendres pourront avoir un aspect noir et dur. Voici le contenu de la théière:

Feuilles ouvertes sur une assiette de 25 cm de diamètre.
J'avais conservé ce puerh quelques jours dans une vieille grenade émaillée aux parois épaisses, et reconvertie en jarre à thé. Avec un tel vieux puerh, il est surtout important de le préserver tel qu'il est. La jarre n'a pas changé ses arômes, mais a assurément contribué à ajouter une dimension visuelle ancienne à mon Cha Xi.
Voici la coupe en porcelaine de De Hua (aussi appelé 'Blanc de Chine'), légèrement ivoire, avec dragon en relief:

4 comments:

Miss Tea Delight said...

Love the way your pet dragon seems to be interacting with the steam emanating from the tea cup.

Michel said...

Belle cette composition, juxtaposition texture rouge sauvage sur fond noir. Il semble que la peinture contemporaine a peut être influencé ton subconcient.

(Mark Rothko)

Steph said...

Your blog makes me want to learn French!

Stephane said...

Thanks Miss Tea Delight and Steph.

Merci de comparer mon Cha Xi à de la peinture. C'est certain qu'il y a toujours aussi une recherche esthétique en plus de la recherche fonctionnelle pour faire le meilleur thé possible.