Tuesday, February 14, 2012

Carnaval de thé rouge de Taiwan

Cultivar: Da Yeh Oolong
Récolté à la main le 26 juin 2011
Sur la côte Est de Taiwan.
Process: thé rouge (oxydation à 100%).

Les feuilles sont entières et l'on distingue les bourgeons à leurs couleur organge.

Son odeur évoque les fruits mûrs et le miel. Thé du début de l'été, toute la chaleur et la force du soleil se dégagent de chaque coupe.

J'utilise une théière en porcelaine 'ivoire' (nouvel ajout à ma sélection) pour l'infuser avec de l'eau aillant juste commencé à bouillir.

(Note Cette théière est la cousine de celle en porcelaine qingbai: seule la couleur de l'émaille est d'une teinte différente. Tout le reste est pareil.)

J'obtiens une infusion d'un rouge foncé transparent et riche en saveurs. Les papilles et les narines sont en fête!
Une farandole de coupes entoure la théière: c'est le carnaval du Da Yeh Oolong! Au lieu de ses habits habituels (Oolong), il s'est transformé en Hung Cha (thé rouge) pour nous donner encore plus de chaleur, de moelleux et d'exubérance. C'est le meilleur remède naturel pour un jour de grand froid!

Le thé rouge (de qualité) revient à la mode en Chine et à Taiwan. Les fermiers font du thé rouge avec toutes sortes de cultivars. Récemment, j'ai même entendu dire qu'on en fait avec du longjing!

La qualité de ce thé provient de ses feuilles, essentiellement entières, au lieu d'être cassées. Cela permet de le préparer plusieurs fois, un peu comme un Oolong, et de le déguster sans lait ni sucre. De plus, ce thé est organique afin de favoriser les morsures des petits criquets verts (comme pour le Oolong Beauté Orientale). Ils lui donnent son odeur mielleuse et vive si séduisante.

Ce qui change avec le Oolong en terme de technique d'infusion, c'est :
- de privilégier l'utilisation de la porcelaine plutôt que la glaise,
- de réduire la quantité de feuille: une bonne couche suffit. Il ne faut pas que la théière soit complètement remplie de feuilles quand elles sont ouvertes.
- de verser l'eau bouillante plus doucement que pour du Oolong, car ces feuilles ont été cueillies plus jeunes et donc plus tendres.

5 comments:

Philippe de Bordeaux said...

On voit Rouge!
De la couleur et de la chaleur cela fait du bien en ces jours.Tu ne parles pas de ses tasses magnifiques,tout en hauteur,verticalité?
Ton article invite à cette variété Da Yeh si spéciale&unique en gout en texture par rapport à ses homologues chinois plus francs directs en tasse.D'ailleurs...je vais m' en préparer un sur le champ.
Merci.

Steph said...

I love the color contrast and the rising steam.

Ethan said...

I love your posts! I would love to see a picture of the wet leaves, if you have one!

Thank you,
Ethan

Stephane said...

Ethan,

You can see a picture of the wet leaves here:
http://teamasters.blogspot.com/2011/08/summer-2011-red-tea-in-furstenberg.html

Thanks Steph!

Philippe, ce sont des tasses qinghua anciennes. Je n'en parle pas car je n'ai pas de photo en gros plan d'elles. Mais je les ai choisi pour leur décoration bariolée en harmonie avec cette notion carnavalesque.

Thécat said...

Bonjour Stéphane,
J'ai eu l'occasion de goûter à ce thé rouge grâce à l'échantillon que tu avais mis dans mon colis.
Une belle surprise! Je n'en reviens toujours pas. Ce thé fera sûrement partie de ma prochaine commande.
Merci à toi pour cette bonne idée.
Annabelle.