Thursday, March 21, 2013

Une envie de printemps


 L'arrivée du printemps signale l'imminence des nouveaux arrivages de thés. Les journées de plus en plus ensoleillées réveillent aussi l'envie de renouveau et de fraicheur. Il est donc bien tentant de se ruer sur les tous premières récoltes pour en goûter les arômes les plus fins et légers.

Aussi, vous trouverez probablement paradoxal que je choisisse un thé vert Long Jing du printemps 2006 (7 ans!) pour satisfaire mon envie de printemps! (Les lecteurs les plus anciens reconnaitront peut-être la première ébauche de mon étiquette, tamponnée manuellement.)

Ce longjing, je l'ai bien conservé en minimisant l'air, mais pas au réfrégirateur. Ses feuilles ont pris des couleurs plus sombres.

Comme ce sont des feuilles de grande qualité, bien travaillées, elles gardent en elles beaucoup d'arômes exquis.
 Pour mieux en faire ressortir leur finesse et leur pureté, je les infuse dans ma théière en argent avec de l'eau de ma bouilloire en argent. Cette combinaison est ce qui produit l'infusion la plus chaude. Elle ne convient surtout aux meilleurs thés verts, car elle accentue leur qualités (et les défauts).
 L'infusion n'a plus l'éclat vert des premiers jours, mais la coupe céladon de David Louveau en rehausse la couleur. Ce longjing a su gagner en complexité, avec des arômes secondaires. Mais il a surtout gardé ses qualités d'origine: une puissance raffinée et pure. La fraicheur printanière est toujours présente, mais moins directe et plus comme un souvenir de printemps. L'ambiance n'en est que plus poétique.
Une caractéristique des grands thés est leur capacité à bien vieillir. (C'est le cas de la grande majorité de mes thés.) La recherche de la fraicheur ne doit pas se faire au détriment de la qualité. Car de nombreux thés très frais sont souvent insuffisamment séchés ; cette humidité dont ils regorgent va s'oxyder à l'air, dès l'ouverture du paquet. Cela conduit certains buveurs à hésiter à ouvrir plus d'un paquet de thé à la fois. Et, en effet, ce genre de thé frais trouvera son goût rapidement altéré avec le temps.

Mieux vaut choisir un bon thé qui sait garder ses qualités sur de nombreuses années (et en développer de nouvelles).

3 comments:

Hektor Konomi said...

J'ai pense que Longjing est un the que doit etre consomme tres frais pour des meilleure resultat.

Stephane said...

En règle générale, tu as raison. Mais il y a des exceptions pour les longjings de Xi Hu de très bonne qualité.

Michel said...

Stéphane

Au réveil essaye ce long jing dans un grand verre bien remplie. Parfait avant le petit déjeuner.