Thursday, December 05, 2013

3 thés pour un moment inoubliable: 2/ Rouguei de Wuyi, Fujian

Mon second thé suit la méthode gongfu cha de Chaoshan qui date de la dynastie Qing. L'eau est chauffée sur un petit Nilu blanc. La théière est une petite zhuni d'Yixing (en forme de poire). Les coupes en porcelaine sont au nombre de trois. Je les choisis anciennes, peintes à la main, et les pose sur des Chatuo en étain qui les font ressembler à des fleurs.
 Pour renforcer le moment, je n'infuserai qu'une seule fois les feuilles dans ce lieu. Il y a eu un bol de thé vert en poudre, il n'y aura qu'une infusion avec ce Chaxi. (Je continuerai les infusions plus tard chez moi). Ainsi, j'aurai encore suffisamment d'appétit pour un troisième thé.
 L'eau chauffe doucement en extérieur et me donne le temps de prendre ces photos en attendant l'ébullition.
L'ambiance du Chaxi est chaleureuse, raffinée et automnale.
Les feuilles sont un Rouguei Yan Cha du printemps, torréfiées traditionnellement au charbon de bois. Et elles n'ont pas le goût de charbon! Du tout. C'est un de mes thés les plus précieux. J'en ai très peu, et quand je le bois, c'est un événement.
Si l'on veut trouver de très bons thés, il faut arriver à se mettre en mémoire de tels thés, leur goût, leur finesse, leur pureté...
 La beauté du Rouguei Yan Cha réside dans cet équilibre parfait entre ses arômes charnus, chaleureux et sa fraicheur minérale qu'embaume une impression naturelle de lichens. C'est à la fois léger et profond, concentré et limpide, pur et raffiné.
 Rencontre du bois, de l'eau, du rocher et du feu. Tant de beauté et de plaisirs dans ces quelques gorgées!
Et quel plaisir de vivre cet instant à deux pas de cette plantation de Baozhong du Wenshan. L'infusion me transporte littéralement parmi les théiers!
Célébrons le bon thé!

4 comments:

Mab said...

Merci Stéphane pour cet exceptionnel partage! Les arômes de ce Rouguei célébré au cœur de ce paysage grandiose me parvenaient presque jusqu'en Alsace...

Miguel said...

Merci Stéphane non seulement pour cet article mais pour tout ce blog, source d'incalculable inspiration et apprentissage.
Je voudrais savoir comment conserver des feuilles déjà infusé pour des suivantes infusion à un autre moment de la journée voir un autre jour.

Stephane said...

Merci pour vos commentaires, Mab et Miguel!

Le plus simple est de laisser les feuilles infusées dans la théière (ou le gaiwan), et de fermer le couvercle. Attention de ne pas laisser cette théière/gaiwan en plein soleil ou dans une pièce trop chaude. Au sec et au frais sera mieux, mais pas dans le frigo, car il y a trop d'autres odeurs.

Miguel said...

Merci beaucoup Stéphane pour ta réponse. Je vais essayer ainsi