Friday, May 16, 2014

Un parfum de Renaissance du thé à Penn State

Fin avril, le Tea Institute de Penn State University (PSU) a organisé une série d'événements pour la préservation et connaissance de la cérémonie régionale du thé de Chaozhou, connue également comme gongfu cha. Pendant ces 4 jours, je fus l'interprète de Teaparker auprès du public Américain et des nombreux étudiants du Tea Institute. Au second jour, l'Institut fit une dégustation publique sur ce pont en verre, "Gateway to the Sciences" (voir ci-dessus). De là, nous avons une magnifique vue sur les arbres en fleurs du campus.
Jason Cohen, fondateur du Tea Institute
Le printemps se manifeste dehors, mais aussi au travers de ces Chaxi fleuris. J'y vois un signe annonciateur d'une renaissance du thé de qualité en Occident. La Renaissance européenne eut lieu grâce à un retour à l'éducation classique des oeuvres latines et grecques. C'est en s'appuyant sur l'expérience du passé que de nouveaux progrès furent possibles. Cette propagation du savoir (merci Gutenberg) eut lieu dans les universités d'Europe.
Pour le thé, je vois le Tea Institute de PSU suivre une démarche similaire. Cette année, ils ont demandé à Teaparker de leur enseigner le Gongfu cha de Chaoshan, tel qu'il fut pratiqué durant la dynastie Qing (1644-1911). Il s'agit pour eux de bien comprendre le passé afin de pouvoir mieux comprendre le thé d'aujourd'hui et lui donner une nouvelle impulsion. Chaque élève devient un ambassadeur et diffuse son savoir et son expérience par des événements 'live' ou bien par blog (comme votre serviteur).
Pour donner une impression forte et un arrière-goût long et puissant, c'est mon Hungshui Oolong 'fort' de Shan Lin Shi de cet hiver que nous avons choisi d'infuser lors de cette dégustation. Etudiants et spectateurs se sont relayés pour préparer ces feuilles, aidés des conseils de Teaparker.
La lumière du prinemps rencontre la finesse d'un Oolong de haute montagne et sa torréfaction amplificatrice d'arômes doux. Un rien d'imagination catapulte nos sens au milieu d'une nature en fleurs. 
Cette expérience a bien plu à tous les spectateurs. Et cette instructrice Japonaise Omotesenke en a gardé de beaux souvenirs!
(Note: le site Tea Masters avait un bug, mais il est maintenant résolu! Merci pour votre compréhension et patience. Pour se connecter, il faut utiliser www.tea-masters.com au lieu de l'adresse www.tea-masters.com/en)

3 comments:

Marie-Christine Duthoit said...

Bonjour, j ai reçu une boite de thé dans laquelle se trouve 4 paquets , format paquet de cigarette, dans lesquelles se trouvent des petites briquettes enveloppées séparement.Tout est en chinois sauf la provenance , Yunnan. 2 paquets sont marqués 2010 Mabanglai à côté d'un idéogramme, les 3 autres 2011 Mabanglai. Je voudrais savoir quel sorte de thé est ce et comment le déguster. Je peux vous envoyer des photos des paquets et de la boite...Merci Christine Duthoit

Marie-Christine Duthoit said...

Bonjour, j'ai reçu une boite de thé avec 4 étuis, format paquet de cigarettes, dans lesquels se trouvent des briquettes de thé, enveloppées séparément. Tout est écrit en chinois sauf Yunnan Livestock Business Tea Imports and Exports Company Limited et 2011 Mabanglai et 2010 Mabanglai. Je voudrais savoir quel thé est ce et comment le déguster? Je peux envoyer des photos... Merci MC

Stephane said...

Bonjour MC,
Il s'agit de puerh, du thé fermenté. Il s'agit d'abord de décortiquer quelques grammes de ces briquettes. Puis, comme pour tous les thés, on les infuse avec de l'eau bouillante dans un théière préchauffée.