Tuesday, December 15, 2015

15e jour de l'Avent: Journée Internationale du thé


La journée internationale du thé, ce 15 décembre, me donne l'occasion de choisir un thé de caractère international qui convienne aussi à la tradition de Noël. Ce thé, c'est la Beauté Orientale (Dong Fang Mei Ren, aussi connu comme 'Wu Se Cha', thé aux 5 couleurs et 'Pong Feng Cha', thé du vantard)!

La légende veut que ce soit la reine Victoria qui ait donné ce nom d'"Oriental Beauty" à ce thé après l'avoir dégusté. Ce ne serait pas la première fois qu'un monarque donne un nom à un thé (l'empereur Qianlong nomma le Bi Luo Chun, par exemple), mais nous n'avons pas vu de preuves de cela.

Cependant, le Oolong Beauté Orientale fut bel et bien le fruit d'un échange international. Le fermier des environs d'Emei qui fut le premier à produire ce thé en été, malgré les nombreux insectes, le vendit à bon prix à John Dodd, négociant de thé implanté à Dadaocheng (ancien Taipei). Et ce négociant fut, en 1869, l'un des premiers (voire le premier, ce n'est pas tranché) à exporter du thé de Taiwan vers les Etats-Unis sous le nom de 'Formosa Oolong'. 
Beauté Orientale 'tradition' de 2013
Le thé était fortement taxé à Fuzhou, Fujian, en Chine continentale (2 pièces d'argent par sac de 50 kg sous l'empereur Daoguang, vers 1850). Cela incita les négociants étrangers à venir s'implanter à Taiwan et à y favoriser le développement de la production du thé sur l'ile dans la seconde moitié du 19ème siècle. Le Oolong Beauté Orientale fut donc une innovation Taiwanaise qui se répandit rapidement en Occident grâce à des négociants étrangers il y a plus de 100 ans.
Fortement oxydé, c'est un Oolong chaleureux aux senteurs d'épices, de miel. Parfois, on dirait presque un parfum féminin envoûtant... Composé de bourgeons et de de petites feuilles, c'est aussi un thé d'une grande finesse. Je fais délicatement glisser les feuilles de ma main dans la théière.
Un tout nouveau Chaxi noir et fleuri symbolise le caractère plus foncé, mystérieux et féminin de ce thé. Le Chaxi est un accessoire où l'esthétisme remplit la fonction de souligner le caractère du thé et d'un sentiment qu'on cherche à exprimer. Cela rend la dégustation plus intéressante car elle prend un sens additionnel. Il ne s'agit plus juste de boire un thé, mais de le boire d'une manière à l'inscrire dans ses rituels quotidiens, dans sa vie.
Pour en revenir au concept d'international du thé, les Anglais ont leur 'tea time' de l'après-midi, les Japonais leurs cérémonies codifiées... Chaque pays a adopté le thé à sa manière. Mais en même temps que la planète s'unifie grâce aux réseaux sociaux, notre approche du thé va, je crois, devenir plus personnelle et créative. Chacun adaptera le thé à son mode de vie pour lui donner une touche unique. Le thé devient l'occasion d'exprimer ses joies, ses humeurs, ses attentes, les plaisirs simples...
Une Beauté d'Orient en attendant Noël!

1 comment:

Benjie Evans said...

I really love how this photos looks like