Wednesday, November 05, 2008

La symphonie de thé

Pour ce Cha Xi ci-dessous, j'utilise:
- le Cha Bu (quilt) 'vol d'oies' de ma mère,
- l'oreiller à théière et la jarre blanche de Michel,
- les coupes en émaille vert clair de Ginkgo,
- la théière Terre et Feu de David Louveau,
- du Oolong de haute torréfaction de Dong Ding du printemps 2008
Tel un chef d'orchestre, je cherche à combiner différents ustensiles de qualité avec pour but de faire un thé harmonieux et plein d'émotions.

Tout commence avec des bonnes feuilles de thé, les notes de musique. Je suis allé les sélectionner chez un fermier de Dong Ding devenu mon ami. Inventeur du Guei Fei Oolong et membre du jury de la plus importante association de fermiers de thé de Taiwan, il me montre ses plantations chaque fois que je lui rends visite. (Ce sont les photos qui accompagnent les descriptions de ses Oolongs sur mon blog.) Je ne me lasse jamais de marcher parmi ses théiers et de respirer l'air vivifiant de la nature environnante. Je m'efforce de choisir ses meilleures productions, celles qui ont le moins de défauts et surtout celles qui font le mieux ressortir le caractère du terroir. Boire le thé est alors comme une balade dans ses plantations!

Avoir de bonnes feuilles (ou une bonne partition de musique) ne suffit pas. Il faut choisir de bons instruments qui se marient bien avec les feuilles de thé. (On ne joue pas du rock, du jazz et du classique avec les mêmes instruments.) Ici, j'ai non seulement bien accordé mes accessoires avec mon Oolong torréfié, mais ils sont tous faits à la main par des artisans experts et passionnés. Aussi, chaque pièce a son caractère qui me rappelle son créateur. Et je tire alors un supplément d'émotion en me sentant connecté avec tous ces amis en me servant de leurs oeuvres.

C'est maintenant à moi de jouer! Pour faire honneur à ces feuilles et ces accessoires, je me dois de trouver les gestes justes, entendre quand l'eau est bouillante, préchauffer mes accessoires... Des années d'apprentissage du gongfu cha et de répétitions quotidiennes. Concentration, calme.
Enfin, la première gorgée et le bonheur du thé remplit ma bouche et mes entrailles... Mes papilles crient 'encore, encore, encore'!

7 comments:

Soïwatter said...

Voilà un bel hommage à tous ceux dont on suit assidument le parcours.

Et une mention spéciale pour ce fermier grâce auquel tu nous fais découvrir tant de merveilles...

Orguz said...

I wish I could read French

ginkgo said...

C'est très beau, vibrant d'émotions et de sensibili-thé.
Je suis heureuse de contribuer un peu à cette ronde de personnes qui font partie de ce long processus qui commence avec le théier, la croissance et la sélection des feuilles jusqu'au moment où tu mets en pratique des années d'expérience avec les divers accessoires, pour rendre hommage au thé.
Lorsque je bois ton thé, je me sens moi aussi en relation avec toi et un petit morceau de Taïwan , c'est un bonheur !
ps : j'aime beaucoup le contraste créé par l'association de la terre brute de la théière avec l'oreiller qui est lisse et émaillé.

odin said...

L'atmosphère participe beaucoup a la réussite ou non d'une pause thé. Pour moi ce n'est pas tant le matériel en lui même qui va agir mais aussi et surtout son adequation avec notre humeur ! En tout cas je vais aller m'en jeter un ptit moi ;)

nikosan said...

Très joli et plein d'émotions... J'apprécie l'association de tout ces objets uniques réunis autour du thé... va falloir que je t'envoie une illus ...! ;-)

Anonymous said...

Joli nouvel habillage de ton blog.

Merci pour cette très belle polyphonie que tu nous invites à découvrir, étayée de toute cette richesse instrumentale !

Un beau prélude à ma nuit de sommeil ... après avoir réalisé 2 gâteaux au Matcha pour les partager avec une amie à qui je vais faire découvrir un de tes thés en Gong Fu Cha ! Je n'ai pas encore choisi le thé en question pour accompagner le gâteau. J'opterai pour deux couleurs, deux sonorités légèrement "dissonantes", afin que les deux notes gustatives puissent se révéler l'une par rapport à l'autre.
Qu'en penses-tu ?

Merci, Stéphane !

Hélène

Anonymous said...

Tiens 10 jours sans news
Rassures nous sur ta santé stéphane, on s'inquiète ;)