Wednesday, October 27, 2010

Purity

What do the best teas have in common?

From shu puerh to LongJing, from Yan Cha to Gao Shan Oolong, all the top teas I had felt 'pure'. The aftertaste they leave in the mouth is clean and comfortable. It feels completely natural and calm. Their delicate fragrances are clear and intense.

It's like Paradise in a cup of tea...

3 comments:

Philippe de Bordeaux said...

Cher Stéphane,

Pourrais tu nous rappeler quelle est la différence dans la phase de préparation entre un thé vert Bi Luo Chun de San Hsia de Taiwan et un Bi Luo Chun Chinois?
Je crois qu'il y en a un qui est chauffé à la vapeur et l'autre à la poêle ?
J'ai des lecteurs qui m'ont posé la question : je me souviens d'autre part que tu avais infusé un Long Jing âgé dans un parc et que tout c'était bien déroulé...

Mon Bi Luo Chun date du printemps dernier 2009, il est bien conservé dans une boite métallique hermétique et il n'a pas pris une ride.

Merci et complétement ok avec toi et ces quelques lignes plus haut qui ouvre un champ immense...

. PHILIPPE .

Stephane said...

Cher Philippe,

Le chauffage rapide des feuilles (pour arrêter l'oxydation), se fait en wok en Chine et en four rotatif à Taiwan. Voilà la différence principale entre les 2 fabrications.

Félicitations pour ta bonne conservation de ton thé!

Alex Zorach said...

I know exactly what you mean by this, and it's true of all sorts of teas, including some less expensive ones. I just tried a Bancha from Rishi Tea that really surprised me because of how clean of a taste it left in my mouth. I would prefer that to any number of "higher-end" Japanese teas, including plenty of Sencha and Gyokuro that I thought lacked that same sort of clarity.