Monday, October 15, 2007

Ni Lu, le retour

Teaparker m'avait prêté l'un de ses Ni Lu pour une démonstration de Gongfu cha au Taipei Story House en août. Je lui ai rendu le mois dernier, un peu triste de me séparer de ce joli ustensile ancien du début du 20e siècle.
Hier matin, je voulais aller au cours dominical de Teaparker, mais avais oublié de confirmer ma venue. Je me retrouvai devant une porte close, le cours ayant été annulé cette semaine comme cela arrive parfois. Je décidai alors de faire un tour aux puces de Taipei avec pour but de me trouver un Ni Lu. Cette fois-ci, la chance fut avec moi! Je trouvai même 2 Ni Lu!
Ils sont du même fabriquant que celui que Teaparker m'avait prêté. Mais ils ont 2 +: le petit couvercle sur lequel une fleur de prunus est imprimé et une tête de lion de part et d'autre du Ni Lu. C'est sûrement pour mieux faire rugir l'eau bouillante!

J'ai rarement été aussi heureux que Teaparker annulle son cours! Vous pouvez donc vous attendre à revoir ce Ni Lu assez souvent sur mon blog! (Le second ira en France prochainement chez un de mes lecteurs réguliers.)

Pour répondre aux questions de Michel (cf premier commentaire), j'ai rajouté cette photo. On voit la petite porte amovible pour sortir les cendres. C'est d'ailleurs l'objet le plus fragile de ce Ni Lu. J'ai toujours peur de le pencher et de faire tomber cette pièce par accident.

Le couvercle n'est pas creux. Cela sert à étouffer les braises, je pense aussi.

Les trous se bouchent-ils? Je ne l'ai pas encore utilisé assez souvent pour le dire. Pour l'instant cela va.

7 comments:

Michel said...

Stéphane, à quoi sert le couvercle?
es-ce pour étouffer les braises ; le couvercle est il creux?
et la Ni Lu à t'elle un trou au fond pour vider les cendres?

Les trous d'aérations se bouchent t'ils?

Que de questions - je fais de l'espionnage..

Anonymous said...

Est-ce que l'eau se met à boullir avec cette Ni Lu ou au contraire, n'est-elle que frémissante ?
Ne déposer la bouilloire que sur les braises et non sur les flammes, je suppose ? La fonte est-elle la mieux appropriée au regard de la chaleur dégagée ? La mise "en route" force la patience et participe au "temps du thé" ? ....
Je me réjouis pour toi et pour le lecteur français de ces belles acquisitions espérées !
Merci d'avance, Stéphane, pour tes réponses.
Hélène

Stephane said...

Hélène,
Je n'ai eu l'occasion qu'une fois de faire le thé avec le Nilu. C'etait en exterieur. A la maison, avec mes enfants, je préfère ne pas prendre de risques. Elle me sert plus comme dessous pour l'instant. Je ne peux donc te répondre précisément. Ce n'est pas l'envie d'experimenter plus avec qui manque. Chaque fois que j'ai pu boire du thé avec de l'eau chauffée sur Nilu, l'expérience fut mémorable.

toki said...

Stéphane, can you tell me what is the cherry blossom crest means? I am encountering a lot of it, bearing the same crest from the 19th C.
Thanks -T

Stephane said...

This is a Mei Hua (prunus mei flower). It is the symbol of the Republic of China (established in 1911). This flower is quite symbolic and liked in China, since it blooms in winter, when conditions are tough (resilience)

Bruno said...

Bonjour Stéphane,

Peux-tu me procurer ce genre de Ni Lu ?

Bruno said...

Désolé car je n'ai pas précisé que c'était moi qui t'avais demandé de m'en trouver un il y a quelques mois.
D'ailleurs j'avais déjà acquis un autre modèle d'Imen de Tea Obsession/Tea Habitat.
Egalement désolé de ne plus m'être manifesté depuis le 3 octobre (dernier mail) vu que tu m'avais réservé une nouvelle commande.