Wednesday, January 30, 2008

Thé inspiré de la dynastie Tang


Une manière de rendre un gongfu cha plus intéressant, est de lui choisir un thème. L'histoire du thé chinois et ses différentes périodes nous fournit ample matière. Pour cette session, je n'ai pas cherché à boire le thé comme à l'époque Tang. Le thé compressé en galettes était alors broyé avec une meule, puis cuit (et non infusé) dans de l'eau bouillante, avec une pincée de sel, et le tout nécessitait 24 objets à thé (Lu Yu, Cha Jing). Ce n'est donc pas très pratique de vouloir recréer tout cela.

Pour symboliser l'inspiration Tang, j'ai mis dans ma décoration une grande cruche ancienne, assez semblable à celles utilisées durant la dynastie Tang. (Les premières cruches Tang avaient un bec bien plus court. Le bec s'est allongé durant la période Sung pour plus d'élégance et plus de précision. Autre remarque: nos théières modernes sont les descendantes de ces cruches.)

Le Feishui wan (bol à eaux usées), la petite jarre et l'assiette sous la théière sont de couleur céladon. A l'époque Tang, on disait couleur secrète. Ces couleurs vertes vont bien avec le fond brun du tissu à thé. Le tout donne une ambiance rustique d'une époque ancienne encore très axée sur l'agriculture et qui commence juste à s'éveiller aux arts.

La théière en argent est une référence à Lu Yu, qui recommendait l'argent et l'or pour obtenir un thé d'une grande pureté (voir à ce propos l'article de Sacha).

Le dégradé de couleurs dans différentes coupes est une autre référence à Lu Yu qui jugeait de la qualité de la porcelaine des bols à thé en fonction du rendu de la couleur. C'est pour cela que j'ai choisi un luanze Oolong de haute montagne (Da Yu Ling), de couleur proche des thés verts de l'époque Tang. Ce genre de thé floral correspond parfaitement à cette théière.

Le design et la culture ne m'ont pas fait perdre de vue le but ultime: réussir un bon thé. Au contraire, la beauté et l'ambiance des objets m'ont permis de mieux me concentrer sur mes gestes et de goûter ce thé avec tous mes sens. Le parfum enivrant du lys s'associe si gracieusement à celui de mon Oolong.
Finalement, ce concept de Cha Xi, Mandala, n'est pas une représentation du monde, mais celui du paradis!

3 comments:

toki said...

S-is that a water dropper on the lower right bottom?
Such nice Qingbai lotus you got there : ) -Tok

Stephane said...

Toki,
Lower right is a tiny (Yuan dyansty) celadon tea jar. Thanks for dropping by!

Marie said...

des lys de thé olong
namasté au jasmin!