Friday, March 07, 2008

Un indice pour le thé

En attendant l'article complet, cette photo des feuilles sèches permet d'éliminer plusieurs catégories de thés.

10 comments:

Thomas said...

"Un autre indice: où produisait-on surtout du thé durant la période Qing à Taiwan?"

je n'en sais pas assez sur l'histoire du thé à Taiwan pour le dire... A voir les feuilles, si on reste dans les thés de Taïwan, elles me font penser à celles du Baozhong Qizhong torréfié ( ce dernier est un de mes favoris de la sélection, une merveille, ça m'étonne qu'il n'est pas été mis plus à l'honneur dans ton blog...)
cependant, visuellement, ces feuilles me font d'avantage penser aux thé traditionnels du Fujian, de Wu Yi, de belles grandes feuillles torsadées aus reflets gris-bleu-vert-doré. La couleur de la liqueur est aussi assez proche.

D'après les bribes d'histoire que j'ai pu lire, les thés du Fujian étaient courament consommé à Taiwan, où ils étaient retorréfiés par les marchands de thé (qui étaient bien souvent des immigrés du Fujian, ou leurs descendants).
(A ce sujet, il y a quelques jours, j'ai lu un post sur le blog HOU DE, sur les différences entre le Tie Kuan Yin de chine et celui de Taïwan: il y explique que le taiwanais est plus proche de la tradition de ce thé, le chinois plus "moderne" et, curieusement, plus proche des thés de typiques Taiwan, vert est fleuri )

cela m'interesserais, à l'occasion, d'en savoir un peu plus sur l'origine de la culture du thé à Taiwan: en particulier quelle est l'origine du théier Luanze? A quel type de thé de Chine continentale correspond-il?
Une chinoise travailant dans le thé m'a dit qu'il s'agissait de plants de Tie Kuan Yin, cependant je trouve que les feuilles de ce thé ont un aspect assez différent du luanze des oolongs taiwanais?
Par ailleurs, quand on parle de "tie kuan yin de taiwan", de "rou gui de taiwan", s'agit-il toujours de thé originaire du fujian et retravaillé à taïwan, ou bien ces thés poussent-ils ausssi dans l'île?

Pas faciles les devinette de Teamasters !!!

THOMAS de B.

Stephane said...

Thomas,

2 liens pour toi: histoire du thé de Taiwan:
http://teamasters.blogspot.com/2005/05/le-th-infuse-la-politique.html

Origine du Luanze Oolong:
http://teamasters.blogspot.com/2006/11/ai-jiao-oolong.html

Patrick said...

Je tente ma chance, ces jeux m'amusent...
Un indice relevé là :
http://teamasters.blogspot.com/2004/07/lhistoire-du-th-taiwan-tait.html
et le rapprochement avec ça :
http://photos1.blogger.com/blogger/4750/445/1600/old%20taiwan%20tea%20040.jpg
me font penser à un vieux wenshan baozhong...

ベジタ said...

aaaaaaargh patrick , j'ai dit la même chose dans le post precedent que je viens de tapé .... mais tu m'avais devancé .
patrick , le champio des devinettes ( il suffit de voir sur le blog de Lionel )

Thomas said...

j'ai aussi pensé à un vieux baozhong de Wenshan, mais à mon avis, la couleur de la liqueur aurait été plus rouge. VOIR à ce sujet le poste du 4 FEVRIER sur les degré de torréfaction des OOlongs, on y voit une photo de plusieurs baozhong.
Après reflexion, je pense qu'il doit s'agir d'un QIZHONG OOLONG DE WENSHAN.
(un très beau thé aux parfums fruités, confiturés, en même temps un peu frais, très équilibré entre le nez et la longeur en bouche, le moelleux...)
l'oriental beauty a des petits duvets blancs et les feuilles sont différentes... à ce qu'il me semble.


THOMAS

Patrick said...

Thomas, tu as raison pour la couleur.
Ma théorie : la lumière particulière de ces deux clichés proposés par Stéphane (par ailleurs splendides), le "flou artistique", tend à atténuer les couleurs. Les feuilles sèches apparaissent peut-être aussi moins brunes qu'en réalité, la liqueur moins rouge. Je maintiendrais donc tout de même le vieux baozhong de wenshan...

bejita said...

il y a bien le duvet sur ce thé ainsi que des couleurs differentes ( thé aux cinq couleurs ) de plus c'est un creation " recente " donc ce ne peut pas etre un oriental beauty , du moins je pense .

Michel said...

Je pense que Thomas à raison ou peu être tout simplement le baozhong semi sauvage mais torréifié,
a wild guess.

Anonymous said...

J'observe que Stéphane nous laisse un peu mariner" !! Continuons alors, pourquoi ne pas s'interroger sur le Wen Shan Baozhong de 1960s top grade ? Voire le Mid 1970s high grade Wen Shan Baozhong que notre Teamaster présente dans sélection ?
A suivre !

Hélène

Stephane said...

Je vois que plusieurs d'entre vous ont trouvé la bonne réponse. C'est bien un vieux Baozhong (mi 1970s) que j'ai bu lors de ce Cha Xi.