Thursday, November 17, 2005

Jarre à thé plus que centenaire


J'ai récemment craqué pour cette autre antiquité chez mon potier: une jarre à thé en porcelaine d'un peu plus de cent ans. Elle mesure 18 centimètres de haut, pèse 950 grammes et est donc un peu plus grande que les neuves faites par ce même potier. Amoureux de son art et de thé, c'est tout naturellement qu'il collectionne (et vend) ces antiquités chinoises.

En fait, je cherchais une jarre en porcelaine récente pour y mettre des thés destinés à garder leur fraicheur (plutôt que de maturer comme mon pu er dans la jarre en glaise d'Yixing). Celles que je trouvai étaient toutes assez petites, d'un style assez froid et moderne et pas données non plus. Or voilà que je tombe sur cette magnifique jarre, peinte à la main. Ses couleurs douces, ses traits nonchalants, ses motifs paisibles, sa texture onctueuse, son style classique chinois... tout est en harmonie avec l'état d'esprit que je cherche dans le gongfu cha.

Restait plus qu'un petit problème: le prix, souvent exorbitant pour tout ce qui est considéré une antiquité. Et divine surprise, son prix n'est que trois fois celui de la jarre en glaise qui pèse plus de la moitié. Cela veut dire, grosso modo, que je paie 50% de prime pour avoir une jarre de la dynastie Qing. Une bonne affaire, quoi!
Bien sûr, il y a une raison pour cette modération du prix: il y a plus de 100 ans, la Chine était déjà assez prospère et fabriqua de nombreux objets domestiques (comme cette jarre) par millions. Si bien qu'on en trouve encore beaucoup (même si la plupart des antiquaires vous assurent du contraire!). Il n'y a que les porcelaines impériales, destinées à la cour et aux plus puissants princes qui soient vraiment rares.
Du coup, la bonne nouvelle pour mes lecteurs est que cette jarre existe en plusieurs exemplaires chez mon potier. Ce qu'elle a d'assez unique, en fait, c'est le couvercle! La plupart des vieilles jarres sont souvent vendues sans (car perdu ou cassé).

Les taches de glaise sous le couvercle montrent que la 'pâte à porcelaine' fut réalisée de manière traditionnelle, avec des imperfections. C'est un signe d'ancienneté qui permet d'authentifier son âge.

Ci-dessous, un détail du dessin. A admirer pendant le thé, sans modération.


(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

1 comment:

Trajan said...

Tout simplement magnifique ! Très jolie acquisition.