Friday, February 17, 2006

My Duan Ni teapot for cooked pu-er

Today I had the opportunity to compare my 1990 wild cooked Tuo Cha brewed in a thin gaiwan and in my latest Duan Ni Yixing teapot. The differences were exactly the one I had expected. The Duan Ni gave a more round, mellow and full body brew than with the gaiwan. The gaiwan's brew tasted more thin, with some higher pitched notes and some bitterness on the tongue. It was still very good, as it reflected the quality of this Tuo Cha. But when looking for drinking pleasure, I recommend using the proper teapot to brew it.

To understand and study a tea, the gaiwan gives a more truthful account of its strengths and weaknesses. Also, with a gaibei, it's easier to watch the color of the brew change and decide when best to pour the tea. With the teapot, you have to look at the color of the tea coming out as you start to pour. If the color of the puer is too weak, pour slowly or stop right away.

It was interesting to see how an excellent cooked puer could be further improved with the duan ni teapot. Next time, I will try the same experiment on my younger 2000 cooked pu-er zhuan cha. I expect the improvement to be even more dramatic... (A word of caution to avoid missunderstandings: as bad young puer doesn't turn into gold as it turns old, a duan ni teapot can't change very bad puer into a good one.)

11 comments:

Nadim said...

Je suis en ce moment même en train d'apprécier un pu-erh cuit de 1992 sorti tout droit du bec de cette théière !
C'est tout simplement magnifique : esthétquement d'abord, la duan ni est une terre très agréable à regarder, toucher etc. La forme de la théière est très belle, féminine mais pas trop.
Pour ce qui est du thé qu'elle produit, là encore le résultat est excellent : j'ai utilisé un de mes meilleurs puerh cuits, et j'y ai découvert des textures, saveurs que je ne lui connaissait pas avant - même en infusant un peu trop longtemps,le thé est tellement arrondit qu'il est difficile de rendre la liqueur amère (comme elle l'est, souvent, dans un gaiwan).
Voilà, je suis très heureux d'accueillir cette nouvelle venue (et sa soeur, destinée aux vieux puerhs) dans ma famille nombreuse de théières.

Yao said...

Hello,This is my first comment...
As you said,Using "gaiwan",I think we can taste the natural abilities of CHA directly.
And I usually use mineral water such as "evian" when brewing tea to know its standard taste and incense.

Veronique said...

Cher Stéphane,

j'ai une belle théière en duanni que je pense utiliser pour le pu erh cuit comme tu le recommendes. Ma seule question est que l'on m'a dit qu'une théière avec un son trop aigu n'est pas idéal avec ce genre de pu erh. Elle est assez épaisse (2.5 mm) environ mais le son du couvercle est assez aigu. Peux-tu me dire quel sera le problème d'utiliser cette théière pour le vieux (20 ans) pu erh cuit?

merci!

Stephane said...

Faire des extrapolations avec un seul paramètre différent est impossible (surtout sans avoir vu ni touché la théière). Je ne m'y risquerai pas! Disons juste que cela dépend aussi de la qualité de tes puerhs cuits (de 20 ans!) S'ils sont très bons, tu risques d'avoir de meilleurs résultats avec ta théière qu'avec une théière au son plus bas! Le tout est d'essayer, de faire les tests soi-même en comparant avec ce que tu obtiens dans un gaibei, par exemple.

Veronique said...

Merci encore mon cher de tes judicieux conseils!

bonne journee : )

Axel said...

Après avoir fait quelques infusions de pu-erh cuit dans cette théière, je remarque qu'en effet, la duanni sied bien aux pu-erhs cuits en leur donnant une belle rondeur et en atténuant l'amertume que je retrouve surtout dans les jeunes puerhs cuits. Sans trop m'y connaître en glaise, je dois remarquer que j'ai déjà remarqué de petits changements dans l'aspect de la duanni après seulement 5-6 préparations, sans "seasoning" préalable (seulement quelques rincages à l'eau). J'attribue cela à la porosité exceptionnelle de cette théière qui semble être à la base de son afinité au pu-erh cuit.

sylvie said...

Bonjour Stephane
J'ai reçu mon pacquet cadeaux hier fin de matinée. Comme les enfants je n'avais qu'une hate, ouvrir. J'ai été vraiment tres tres agreablement surprise. Ma théière est comme je l'imaginais et ma fille en est un peu jalouse... Sourire. Mon assiete et mes petites tasses... Genial... Je vais pouvoir me creer un petit univers à moi, en ecoutant le cd que j'ai beaucoup apprécié. Les echantillons... TOP!!!

Vraiment rien à redire c'est un tres beau cadeau ...


Enfin, mon cadeau. Certains vont se ruer sur les soldes dans quelques jours... Les fous... Moi je voyage grace à ton blog et à ce qui est maintenant bien installé chez moi.

Mille merci pour ce superbe envoie.


A suivre...

Trent said...

A member of TeaChat said that TeaParker determined this pot to also be good for chinese green tea. Does this mean that it would work well for green taiwanese oolongs?

Stephane said...

Trent,

Teaparker talked about another duanni teapot (see the Ming dynasty Cha Xi) not this one in particular.

And green Oolongs are quite different from green teas. Duanni pots don't fit 'green', light, fragrant Oolongs, except if they have a strong astringency. But if you're green Oolong is good, then it will not benefit from this clay, only if it has defects to hide, maybe.

Trent said...

Thanks for the clarification.

On occasion, I have seen you gong fu unroasted green high mountain oolongs in a yixing pot, but I haven't seen you explicitly recommend a yixing for that style of oolong.

Do you have one that you would recommend?

Stephane said...

Trent,
I used to have a Xishi zhuni teapot or a Da Bing Ru Yi (make searches on the blog). Currently, I don't have one that fits these Oolongs perfectly. But I'm looking! and as soon as I've found some again, I will let you know on the blog!