Friday, April 27, 2007

Baozhong Si Ji Chun de fin mars 2007

Ce Wenshan Baozhong est composé exclusivement de feuilles de Si Ji Chun d'une récolte faite fin mars 2007, un peu avant le début officiel de la saison printanière. Son côté primeur explique ses feuilles relativement petites, et l'intensité de ses fragrances légères et fleuries.

Ses autres particularités sont une oxidation relativement poussée qui lui donne une infusion couleur or d'une clarté et transparence particlièrement élevée (voir les bords rouges des feuilles ouvertes). D'habitude, chez les baozhongs, je réserve le descriptif 'fleur de lys' de qualité supérieure aux Baozhongs peu oxidés, mais celui-ci réussit à rester fondamentalement fleuri malgré une oxidation plus forte (qui le rend aussi plus digeste pour l'estomac).

Comme je l'avais écrit il y a quelques jours, il a également un peu d'amertume sur la fin. Mais, après l'avoir goûté plusieurs fois, je remarque aussi que sa longueur en bouche est inhabituellement longue pour un Si Ji Chun. J'ai l'impression que c'est justement cette petite amertume tannique et asséchante qui fixe dans la bouche les parfums très fleuris de ce thé. Pour bien le réussir, je recommande alors des infusions répétées de courte à moyenne durée.

Ce thé au bon rapport qualité/prix est, d'après moi, une bonne alternative de tous les jours aux oolongs de haute montagne les plus légers.

3 comments:

Anonymous said...

Baozhong is nice, but I tend to prefer ball-shaped oolongs, or as I like to call them, "eunuch's sorrow tea"

Jérôme D said...
This comment has been removed by the author.
Jérôme D said...

Très bon ce Si Ji Chun. Comme le dit Stéphane, la balance entre fleuri et oxydation est très bonne.

Attention au surdosage, la petite taille des feuilles est trompeuse dans la théière.