Monday, April 23, 2007

Récoltes de Wenshan Baozhong


Dimache 22 avril, dans le Wenshan, les feuilles de luanze/qingxin Oolong sont prêtes à être récoltées. Aux alentours de midi est le moment le plus propice, quand les feuilles sont le plus sèches. Nous sommes un peu après 11 heures du matin quand j'ai pris ces photos de ces femmes courageuses et en pleine santé. Elles cueillent ces feuilles de luanze/qingxin Oolong sous un soleil ardu. Sans leur précision et leur attention à vraiment chaque feuille, notre thé ne serait pas aussi bon. Il est aussi important de leur rendre hommage.

Elles m'accueillent sympatiquement sur leur petite montagne. Il faut dire que je les avais appelé 'dames de grande beauté' et cela les avait fait rire. La moyenne d'âge est la bonne cinquantaine, avec cette cueilleuse âgée de 80 ans sur cette photo à gauche! (La plus vieille de la région a 94 ans!) Mais ne croyez pas qu'on exploite 'les anciens' à Taiwan. Elles font cela depuis toutes jeunes, depuis des générations. On aurait plutôt du mal de les empêcher de contribuer leur part d'effort dans la famille. Ainsi, une des cueilleuses me dit que ce champ appartient à son grand frère et qu'elle est venue de Hsintien pour donner un coup de main saisonnier dans la plantation familiale. Elles font ces gestes avec beaucoup de dextérité. Mais ce que peu d'entre nous savent, c'est qu'elles sont nombreuses à porter des gants sur lesquels elles ont scotché des lames de rasoir afin de couper la feuille sans s'abimer les mains. Cela explique que le ramassage à la main puisse également présenter des signes d'oxidation au niveau de la feuille coupée.


L'important est de bien se protéger contre le soleil de montagne, de boire beaucoup et de respirer l'air délicieux de cette plantation de thé. Je fus d'ailleurs frappé par cette odeur d'oolong frais. D'habitude, les plantations ne sentent pas grand chose, mais aujourd'hui, il nous donne déjà l'odeur qu'il prendra après quelques étapes de fabrication. A moins que ce ne fut l'odeur qui sortait des paniers en osier... Leur design et leur matériau est spécialement conçu pour préserver la fraicheur des feuilles:


Vous imaginez aussi que je n'ai pas pu m'empêcher d'aller voir mon fermier pour voir ce qu'il pouvait déjà me proposer de bon! Mes favoris ne sont pas encore prêts. Comme je l'ai expliqué, les meilleurs seront faits ce samedi/dimanche avec les dernières récoltes de Qingxin Oolong juste avant le début de la nouvelle période de pluie (qui commence ce lundi 23 avril). Néanmoins, j'ai pu sélectionné 3 Baozhongs frais pas mal du tout:

1. Un Baozhong 'fleur de lys' de qualité supérieure fait exclusivement avec des feuilles de Si Ji Chun. Il fut cueilli juste avant Qing Min Jie, c'est à dire avant la première période de pluie. Les feuilles de début de saison sont plus petites, et surtout particulièrement fortes en odeurs fleuries. C'est très net pour ce Baozhong. Une explosion de senteurs dans la tasse!
Son infusion est de couleur or clair et particulièrement transparente. Comme c'est un Si Ji chun, il n'a pratiquement pas de longueur en bouche. Celui-ci a juste une petite pointe d'amertume sur la fin. (A gauche sur la photo en bas). Disponible par paquet de 150 gr, son prix n'a pas changé.

2. Un Baozhong 'forêt subtropical' de qualité supérieure 'bio'. La mention 'bio' est suggérée par le fermier, mais je ne peux la garantir. Ce qui est certain, c'est que ces feuilles sont particulièrement grandes (un signe de croissance lente qui rime souvent avec produit organique), et un mélange des principales variétés d'Oolong. Il fut récolté il y a une semaine environ. La couleur de l'infusion est plus verte et plus claire. Il glisse bien dans la bouche et donne un résultat assez équilibré. Il est moins fragrant que le fleur de lys. On y sent plus la forêt et le marshmallow(!) Et il reste un peu en bouche sans mauvais arrière-goût. Disponible par paquet de 150 gr, son prix est le même que celui du fleur de lys de qualité supérieure.

3. Un Baozhong 'fleur de lys' de première qualité. Celui-ci est composé exclusivement des meilleurs feuilles de luanze/qingxon Oolong. Récolté il y a un peu moins d'une semaine, ses feuilles sont peu oxidés. C'est typiquement le genre de Baozhong qui participe aux concours de Pinglin. Il est à la fois très fleuri, rond en bouche et avec une bonne longueur dans le finish. Disponible en paquet de 150 gr, son prix est le même que pour le Baozhong 'forêt subtropicale' de première qualité de l'an passé.
Nous avons passé un dimanche très agréable au milieu de tous ces thés. De voir ces plantations au moment des récoltes est bien plus intéressant. Cela m'oblige, certes, à y retourner, mais vous aurez remarqué que c'est le genre d'obligation pour lesquelles je suis toujours partant!

7 comments:

David said...

Très beau reportage! Cela donne vraiment envie d'aller voir ces plantations soi-même!

Marco Belloni said...

Bonne soir, j'aurai le plaisir d'essayer le thé Baozhong 'fleur de lys' de première qualité, comment je peux faire pour l'avoir. Les compliments pour vos articles intéressants
Marco - Italy

Anonymous said...

up until know I havent appreciated the work involved for tea, it is very manual labour type, next time when I drink my tea, I will think of those that put in so much effort to get it to me

Fabrice said...

Bonjour Stéphane,

Tout cela donne en effet envie, aussi bien d'aller voir par soi-même les plantations que de déguster un bon baozhong, d'ailleurs c'est ce que je vais faire des aujourd'hui !

Anonymous said...

On s'y croirait ! Merci de nous permettre de découvrir ces plantation de la sorte, de plus à un moment clef. J'aime l'info inédite sur les gants pourvus de lames de rasoirs ....

Hélène

Bernard said...

Bonjour Stéphane

Je déguste un fleur de lys de ton 1er envoi et c'est très agreable de voir les photos d'ou est né ce superbe thé, qui est agréable à boire avec les premières chaleurs qui arrivent

Bien à toi et ta petite famille

Anonymous said...

Bonjour Stéphane,
Bravo pour ce reportage sur les les belles des montagnes de Taiwan.
J'ai hate de gouter les Baozhong de cette nouvelle année. Je me délecte quotidiennement de la récolte de 2006 et de ces saveurs délicieuses.

A bientôt.

OLIVIER