Tuesday, April 10, 2007

Puerh cru sauvage de Lincang, printemps 2006

Summary: The tea take makes me fly! (The radio just played a new version of Seal's 'Crazy' while I was writing this article.)

J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle. Après de longues recherches et moults dégustations de différents puerhs crus jeunes, j'en ai enfin trouvé un nouveau que j'adore et que je me suis mis à boire régulièrement. Il va donc trouver sa place dans ma sélection de thés. Le seul hic, c'est son prix supérieur à celui de ma galette sauvage d'Yiwu de 2003.

La raison pour cela est bien simple: il est encore meilleur! Ce niveau de qualité n'est pas le fruit du hasard, vous vous en doutez. Pour faire ce qui est peut-être l'une des meilleures galettes de pu-er du commerce, il faut que tout soit parfait:
- une récolte de théièrs vraiment sauvages et centenaires,
- effectuée lors de la meilleure saison, le printemps,
- une sélection rigoureuse des meilleures feuilles (moins de 3000 galettes seulement furent pressées),
- une région montagneuse, Lincang, proche de la Birmanie, située à 2000 mètres d'altitude (contre 1200 mètres 'seulement' pour Yiwu),
- un séchage au soleil de méthode traditionnelle,
- un pressage manuel...

Ce puerh est parfait dans ma théière en argent. Mais pour le tester, j'ai tout simplement pris le set de porcelaine blanche qu'on prend pour les compétitions de thé. 1.9 grammes et 5 minutes d'infusion. Je le pousse à l'extrème pour voir ce qu'il a dans le ventre et tous ses défauts.

Les feuilles sèches brillent presque et sentent le sucre caramélisé.
La couleur de l'infusion est transparente et brillante. (La qualité des photos n'est pas excellente, car il pleut depuis une semaine et cela m'a obligé à faire celles de l'infusion en intérieur sans flash.)
Au nez, on sent la chaleur du soleil et l'odeur typique de fruit sucré un peu fumé(prune, quetsch) du puerh. La particularité de cette galette: la pureté de cette odeur.
En bouche, ce puerh se boit comme de l'eau fraiche! Il glisse. La bouche et la gorge semblent ne pas réagir à son arrivée. Elles le laissent passer sans se poser de question. La bouche offre alors une impression de pureté. Ensuite, le qi de ce thé va se manifester par de doux titillements de la langue et des gencives. Pendant 10 minutes (chrono) le thé n'a pas arrêté de venir et venir encore par vagues successives dans ma bouche. Un finish équilibré et puissant qui n'en finit pas est la marque d'un grand vin, et c'est aussi la spécificité de ce puerh.

Je vais demander à mon ami calligraphe de me faire une calligraphie spéciale, à la main, pour emballer cette galette d'exception. (Cela va prendre 2 mois environ). Entre-temps, je propose de donner un échantillon gratuit de 3 grammes (cela suffit amplement) pour chaque personne qui en fait la demande lors de sa commande. Cela permettra au plus grand nombre de le goûter au moins une fois dans sa vie. Comme dirait Lu Yu, votre bouche est le juge ultime de ce qui vous plait.

14 comments:

Anne said...

Bonjour Stéphane, bonjour à toutes et tous,

Stéphane, tu es un bon vecteur :) ! Je sens que je vais descendre d'un étage et m'offrir une pause avec ton majestueux Yiwu. Je ne sais si c'est le fruit d'une illusion mais en quelques temps dans le cellier, (13-14 degrés, 60 % humidité), il me semble prendre de nouvelles nuances, plus profondes encore.

Dans l'attente d'un tête-à-tête avec ce "frais juste équilibré", merci pour cette "mise en bouche".

Anne

luc said...

Bonjour Stéphane,
J'attendais des nouvelles de cette galette avec impatience.L'échantillon que tu m'a envoyé récemment m'a impressionné par son niveau de finesse et de pureté. Je lui ai trouvé des notes très légèrement camphrées qui pétillent en bouche, puis un "fruité-sucre candi"qui dès la troisième infusions se fond dans une note plutôt boisée qui donne à l'infusion une belle structure, un fini effectivement très long et subtil. Le Qi est pénétrant,et m'a accompagné longtemps. un thé rare qui m'a ému.
Merci à toi !

~ Phyll said...

I had this tea last Saturday with some other tea aficionados. We brewed it in the silver teapot. It was wonderful!

Hobbes said...

Dear Stephane,

I noticed that you popped a sample of this in with my previous order - I look forward to comparing notes with your review. Thanks for the article.


Toodlepip,

Hobbes

Michel said...

Merci Stéphane,
pour ton échantillon, c'est de l'art ce thé!
Luc a raison, ça met en émoie.
Il est distingué, avec un registre de goût multiple.
C'est le Qi surtout qui m'a pris, avec un tel Thé la premiere fois qu' on le goute on a pas le choix, c'est lui qui décide ou on va!
Je l'a bu vers onze heures du matin, et à midi il m'a ouvert les papilles..

Il a un 'cha qi' similaire en puissance à la galette Taihe Dashan, la n° 45 de la Maison des 3 Thés.

Anonymous said...

Superbe ! Ce Pu Er est visiblement de "saison" !
Merci pour cette alléchante description.
Je pense que je ne vais pas résister à "ce tête-à-tête" (en reprenant les mots d'Anne) fort prometteur ....

Hélène

Stephane said...

Merci pour vos commentaires. Je suis heureux de lire que nombreux d'entre vous l'ont apprécié tant que cela.

Michel,
En théorie, de par sa jeunesse et son altitude de récolte, je trouve son chi plus fort que celui de mes Yiwu sauvages. Mais ce n'est pas toujours facile à observer quand les thés sont forts. Le mieux est alors de les sous-doser pour mieux observer leur force, leur finesse et leur pureté.
Mais une difficulté est qu'avec la longueur en bouche du Lincang, il n'est presque pas possible de tester un autre thé en parallèle, car il n'en finit pas de s'exprimer.
Bons essais!

béotien said...

Bonjour à tous les initiés et au Maitre du Thé
Qui pourrait m'expliquer ce que sont le Qi et le Yun d'un thé
Merci et bonnes dégustations à vous tous

Stephane said...

Béotien,

Vaste sujet. Pour faire simple:
- Le yun, c'est ce qui reste en bouche après avoir avalé le thé. Aftertaste en anglais.

- Le Qi (chi), c'est la force, l'énergie qu'apporte le thé à tout notre corps.

Il y a d'ailleurs une certaine corrélation entre les 2.

Anonymous said...

sinon, sais a peu pres quand il sera disponible et a combien ?

Stephane said...

Oui. Les echantillons sont déjà disponibles. D'ailleurs, j'insiste pour d'abord le goûter avant d'acheter toute une galette. L'emballage des galettes devrait être prêt dans 2 mois.
Le prix est déjà fixer aussi. Me contacter directement, comme d'habitude.

Aaron M. said...

This tea has a very nice flavor to it, but what really stood out for me was the cha qi and tongue numbing sensations characteristic of a wild pu-erh.

dylan said...

Cher Stéphane,
On vient tout juste de recevoire notre dernière commande. Je suis tombé sur l'échantillon de Puerh de Lincang et pour l'instant c'est tout ce que on a gouté, il y a maintenant deux heures de ça est j'ai l'impression que son chi me porte encore!
En ouvrant le paquet on a toute suite été frappé par la très grande beauté des feuilles - vert argent bronzé presque luisant - et pratiquement que des feuilles entières.
Entre quellques longues infusions j'ai constaté comme toi l'extraordinaire longeur en bouche et une note bien définie de prunes qui semble etre en continuelle évolution.
Quelle formidable cadeau!
Merci infiniment!

bejita said...

cette galette est formidable , mais contrairement à la yiwu 2003 je lui trouve un coté plus " male" , plus "épicé " : sondoux parfum embaume mon meuble à thé et surclasse tous mes autres sheng .
elle se boit sans difficulté , sans amertume et le gout perdure une eternité dans la bouche .