Monday, November 12, 2007

Comment conserver les échantillons de puerh?

Depuis que j'ai annoncé que je propose aussi mes puerhs en échantillons, vous avez été nombreux à m'en commander. Aussi, je viens de recevoir une question d'un lecteur qui me demande comment les conserver?

Lors de notre dernière séance de dégustation de puerh d'automne au Taipei Story House, une participante avait posé une question similaire à Teaparker. Je vous livre sa réponse: "dans le ventre"! Pour les petites quantités, Teaparker conseille de boire plutôt que de stocker. C'est, pour lui, la manière la plus sûre de ne pas gâter ou perdre son thé. Et tant pis si ce sont les derniers grammes! On ne les emportera pas au paradis de tout de façon. C'est un peu sa façon de savourer chaque jour avec un bon thé.

De manière pratique, les sachets que j'utilise pour les échantillons suffiront largement pour les stocker convenablement. Il suffit pour cela de bien suivre les règles usuelles pour conserver un thé: fermeture hermétique, endroit sec, tempéré et sans odeurs. L'idéal est de garder les thés dans leur sachet d'origine et de les mettre dans une boite fermée. Les puerhs cuits et vieux pourront éventuellement être transférés dans un petit sac en papier kraft (ou en jarre en glaise) pour les aérer un peu avant leur déustation. Mais pour des échantillons, cela ne vaut pas coup de les garder longtemps pour les bonifier. Le mieux est bien de les boire!

4 comments:

Brahktor said...

Merci pour ces conseils, je pense que je vais mettre mes échantillons de vieux puerhs dans des petits sac en papier comme tu le préconise, et les ranger avec mes autres puerhs "entier" en attendant leur dégustation, qui je pense ne saurait tarder :)

Jacie said...

Les petits échantillons : je suis en train de les boire.

Quand aux briques, galettes et cie, je les ai laissées dans leur emballage d'origine, mais j'ai rajouté un emballage constitué de deux couches de papier de soie (afin qu'ils ne s'éventent pas trop) et tout ça fait dodo dans mon placard à thé.

Ce dernier d'ailleurs n'est rien d'autre que la partie "bar" avec porte basculante, d'un grand meuble à vaisselle qui trône en bonne place dans mon living. Pas d'odeur (la pièce ne sert pas à faire la cuisine) et aération convenable.

Philippe said...

Attention Jacie à ne pas mettre trop de couches sur tes Pu Er car ces thés ont besoin de "respirer". Tu risques de les abîmer sinon (surtout les crus).

Jacie said...

Merci du tuyau. Je vais retirer une pelure alors…