Friday, September 04, 2009

Lumière et portes : ou comment partager la passion du thé autour de soi

Combien de promeneurs ont-ils remarqué cette étrange éclat de lumière dans cette rivière au milieu de la forêt? Dans notre groupe de 4, je fus le seul à la voir. Est-ce du à la chance, à mon état d'esprit...? Toujours est-il que j'ai eu l'envie de prendre ce cliché pour le partager avec vous, comme j'ai envie de partager mes bonheurs liés au thé.

Une infusion parfaitement réussie est un moment magique. (J'en ai eu un, hier soir, avec mon Hung Shui Oolong d'hiver de 2008. Malgré le peu de feuilles utilisées, il était si intense, si charnel, sucré et vivace à la fois.) Tout devient clair et harmonieux: lumière!

Comment ne pas vouloir partager ce bonheur avec son entourage? N'est pas un impératif moral? Mais comment réussir à le partager? Tout le monde n'est pas autant réceptif aux plaisirs subtils du thé. Ils ne sont pas aussi intenses que ceux d'un chocolat ou d'un alcool. La préparation correcte semblera lente et étrange aux novices...

Il n'y a pas de méthode standard pour réussir. Quelque soit la méthode (graduelle ou intensive), il est important de mettre le thé en avant, pas soi-même. Bien sûr, on parlera de son ressenti, mais, plus important, est d'arriver à faire parler le novice de son ressenti à lui (ou elle). La coupe de thé qu'on lui donne est une porte qui s'ouvre. Va-t-il entrer ou rester au seuil? Cela dépendra de ce qu'il aura ressenti.

Une approche de type socratique, en posant des questions, aura plus de chances de susciter la curiosité. Et elle permettra aussi de mieux savoir quel type de thé et d'ambiance est plus suceptible de plaire. Comme dit Antoine dans mon article précédent, "il y a au moins un thé pour chacun."

Mes nombreuses dégustations réussies en France m'ont donné envie de continuer de faire découvrir le thé par la dégustation. Mais, êtant de retour à Taiwan, je fais appel à vous ce mois-ci. Je vous propose donc un petit exercice/concours: Partageons nos expériences de transmission de la passion du thé. Ecrivez, par exemple, un commentaires sur vos initiatives et réussites. Cela en motivera peut-être d'autres! (Des petits cadeaux attendent les meilleures témoignages.)

PS: Je rappelle qu'un Jérôme de Paris aimerait rencontrer d'autres amateurs de gongfu cha pour partager une coupe de thé. Envoyez-moi un mail si vous voulez lui apporter vos lumières et l'aider à franchir une nouvelle porte! (Il peut aussi arriver qu'on franchisse les portes ensemble!)

14 comments:

Mat said...

Cela me fait penser quand je fais boire du thé à ma copine. A chaque gong fu cha, elle en boit une petite tasse. Elle n'aime pas toujours (par exemple pour elle tous les puerh ont le gout de "carton"), mais je lui demande à chaque fois à quoi cela lui fait penser, et quelques fois, elle y trouve certaines saveurs que je n'avais pas vraiment remarqué jusqu'à lors. C'est assez intéressant.

Terence said...

S,

Are you back in Taiwan yet? that pic of Chinese house's facade made me wonder.

Wanted to hear your thoughts how the recent weather had any affects on the whole Taiwanese tea industry in general. How about any new teas you might be offering?

Terence

Terence said...

S,

Are you back in Taiwan yet? that pic of Chinese house's facade made me wonder.

Wanted to hear your thoughts how the recent weather had any affects on the whole Taiwanese tea industry in general. How about any new teas you might be offering?

Terence

Celina said...

mon français n'est pas bon et je pourrais avoir compris mal.....but you seem to encourage your readers to share their exploration attempts on teas.If I understood wrong, pardon, if right,I´d like to share some.

http://enkoppzen.blogspot.com/2009/09/sea-food-and-japanese-green-tea.html

It´s nothing definite like all tests but I enjoyed the testing moment and taking notes. And although afraid of vulnerability, but forcing myself to share my work (aside from hopefully it might inspire others to explore tea too like you said)it also makes my own tea learning develop faster. Feels like in examinations, exposing it (discussing it out) makes me realized the mistakes or satisfactory parts of my work. Makes me more serious in my learning too.

Stephane said...

Merci Mat et Celina pour vos témoignages!

Terence,
Yes, I'm back. The fall season harvest was down 20 to 25% compared to last year in Nantou. Some plantations in Alishan couldn't be harvested at all, because roads are still cut off due to the typhoon.

I will probably wait for winter harvest to propose new Oolongs.

Michel said...

Magique, ce cha xi, Ah j'aurai bien aimer etre là avec vous!

Ma famille est de St Satur en bas de la colline de sancerre..

Dis moi a tu senti l'odeur du silex (sous les vignes), qui sont réchauffés par le soleil?

Stephane said...

Michel,
C'est toute ma visite qui fut magique. J'ai bien sûr pensé à toi aussi, mon autre ami potier et fan de thé. Il faut qu'on s'arrange pour se voir l'été prochain. Absolument!

MaRong said...

Je soutiens mon mémoire sur les gongfu cha dans 10 jours, et je me demande s'il est possible de transmettre l'amour du thé en 20 minutes devant un jury dans un amphithéatre ! Si le concours n'est pas terminé à ce moment là, j'espère avoir un témoignage à apporter sur cette expérience !
A ce propos, le jury m'a réclame de préparer le thé pour eux pendant la soutenance : quel est à votre avis les thés qui charmeront le plus facilement les papilles de non connaisseurs ? J'ai pensé à un Oolong de Wuyishan, un Phénix par exemple, qui plait à tous mes amis et à mon copain (je comprends parfaitement le témoignage de Mat !) Mais que préparer ensuite ? Sachant que je serai stressée et qu'il vaut mieux que je ne prenne pas trop de risques !

nikosan said...

Bonjour Stéphane,

J'ai eu l'occasion de partager ma passion du thé à différentes reprises, et de façons différentes... Il m'est par exemple arrivé d'organiser différentes soirées, ouvertes aux novices ou amateurs plus éclairés, en abordant à chaque fois un autre thème. Une soirée pour découvrir le gongfu cha, une autre pour découvrir le thé d'une façon plus généraliste, et bien d'autres. Cette approche reste en quelque sorte "scolaire" mais permet aux plus novices des invités d'avoir des bases importantes selon moi. A la fin de chaque soirée, j'aime offrir un petit packaging de ma réalisation, afin de partager encore un peu plus de mon approche et de permettre à ces personnes de prolonger leurs expériences du thé et autres souvenirs chez eux... Une autre façon de partager ma passion du thé, plus personnelle, est tout simplement d'inviter qui le souhaite à boire une tasse de thé, en toute simplicité... ça se passe habituellement chez moi, dans mon coin thé, mais aussi en forêt. Un moment que j'apprécie particulièrement. C'est agréable de pouvoir partager ces instants et d'échanger quelques pensées. Mais habituellement, ce sont des instants qui se passent de tout commentaire, qui se vivent. Lorsque j'arrive à communiquer ces petits moments de bonheur, j'en suis plus que ravi ! Un précepte zen dit : "i shin den shin" "de mon âme à ton âme". Là aussi, ça se passe de commentaire...

Hélène said...

Je relève le sujet de mémoire de MaRong : super ! Une soutenance avec l'appui simultané de l'expérience ! Quelle opportunité illustrative !...
Superbes photos de "portes de lumière", Stéphane ! Une invitation certaine ...
Le partage d'un Gong Fu Cha est un moment privilégié. Pour ma part, en dehors de mes vacances, mes disponibilités sont rares et se décident souvent à la dernière minute ! Cette circonstance peut ajouter une sorte de fébrilité juste avant de nous retrouver entre amis pour l'occasion !...
J'ai expérimenté que le nombre maximum de convives approprié pour que l'espace des échanges de ressentis sensoriels puissent être équilibrés pour chacun, est de 4.
Je crois que je vais bientôt pouvoir en réaliser un, en dehors de mes moments d'intimité, en réponse à un fort désir d'une amie et pouvoir ainsi participer à ton concours, Stéphane !

terreetfeux said...

Bonjour Stephane et Michel,

Je prévois une cuisson nanban de 10 jours en septembre l'an prochain dans mon nouveau four dragon,
Et pourquoi pas une rencontre autour de cela

Stephane said...

MaRong,
Je te conseille de l'OB, vu que ton jury est certainement composé de novices.
Par contre, je te conseille de ne préparer qu'un seul thé, surtout si tu n'as que 20 minutes pour en plus parler de ton mémoire (qui est très intéressant à lire par ailleurs).

Nikosan,
tu fais un travail énorme! Bravo encore d'y mettre toute ta sensibilité au service du thé et des autres.

Hélène,
Merci de ton commentaire. Je suis d'accord avec toi que plus on est nombreux, plus c'est difficile de garder la concentration du groupe sur le thé.

David (Terre et Feu),
Merci pour ton invitation, mais il faut que je sois à Taiwan en septembre.

nikosan said...

Merci Stéphane. J'espère ne jamais voir le bout de ce travail, c'est tellement passionnant... et j'en apprends tous les jours !
Je suis aussi d'accord avec Hélène, j'ai testé des dégustations avec pas mal de personnes, et la concentration est bien plus difficile...
> Prochaine expérimentation : j'organise un stage de gravure sur bois avec technique d'impression japonaise sur la thématique du thé, tout en partageant une tasse de thé avec mes élèves, afin de les inspirer. Nous serons maximum 6. ça peut être intéressant, je vous tiens au courant !

Michel said...

David,

As tu deja commencé de construire ton four de 10 000 briques fait maison?
T'est une sacrée force de la nature.

Moi je suis partant!
Quelle aventure !!!