Tuesday, September 06, 2011

Les très hautes montagne de Taiwan

Quel étonnement de trouver ces chalets alpins à Cing Jing, à l'est de Taichung. Ce village est situé à 2000 mètres de haut, ce qui explique l'inspiration suisse de cet maison d'hôtes.

En été, c'est l'endroit idéal pour échapper à la chaleur des grandes villes. En hiver, c'est le point de départ pour se reprendre au mont He Huan, à plus de 3000 mètres de haut, pour pouvoir toucher de la neige!

Il faut passer ce col à 3275 m de haut pour atteindre Da Yu Ling et Li Shan sur le versant est de l'ile. A 6 heures du matin, le 19 août, il ne faisait que 9 degrés Celcius ici! Les sommets sont pratiquement déserts. Il ne pousse qu'un peu d'herbe. Mais un peu plus en contrebas, on trouve d'imposants cyprès.
A une demi-heure d'ici, par une petite route sinueuse, j'arrive à cette première plantation de Da Yu Ling. Les théiers ont une taille immense. Leurs feuilles aussi sont très grandes. Cela n'a rien à voir avec les plantations de plaine. J'arrive même à sentir l'odeur de thé durant ma randonnée matutinale! On voit de majestueux cyprès côtoyer ces rangées de luanze Oolong. La présence de ces grands arbres au tronc blanc démontre combien il est difficile de grandir ici. Les éléments soleil, vent, froid, sol rocheux sont d'une énergie impitoyable. (On comprend mieux comment seulement quelques grammes de feuilles d'Oolong de plus de 2000 m peuvent nous donner tant de sensations!)    
Au loin, nous aperçevons encore la lune, parmi les nuages.On passe de la nuit à la lumière, du tronc mort à la vie. Le paysage est tel une peinture philosophique chinoise Shan Shui (Montagne et eau). Devant la grandeur de la nature et de son cycle du temps, l'homme est bien peu de choses. Tout juste a-t-on un peu la satisfaction de pouvoir savourer cette sensation d'être au sommet de la montagne!

6 comments:

Nicolas said...

Bonjour Stéphane,

La plantation a l'air fantastique. Seuls les plants les plus forts ont l'air d'avoir survécu au climat et à l'altitude.

Je réserve d'avance quelques feuilles :DD

Nicolas

Stephane said...

Nicolas,
Merci pour ton commentaire. Je retire un excellent souvenir de la visite de cette plantation.

Nicolas said...

Re-bonjour,

Je n'ai pas encore eu la chance d'avoir rencontré le thé dans les plantations. Un jour peut-être cela viendra.

Cette plantation, avec son aspect un peu "abimé" a cependant l'air très saine et très forte. Bref.

Je sais par expérience que j'apprécie les lieux où je me sens bien immédiatement. Ce sont des lieux que j'ai plaisir à rencontrer de nouveau. Des lieux où les formes de vie prennent pleinement leur sens.

Alors tout ceci dans une tasse de thé, c'est le paradi.

Nicolas

Michel said...

L'ami tu commence à vraiment toucher avec tes photos; avec tes textes romantiques sur la nature (Goethe)
à quand le livre de Salon signé Stephane Erler?
(tea table book)

Stephane said...

Merci Michel,
Le livre n'est pas une priorité pour l'instant.

Mab said...

Superbe, la photo du vieux tronc veillé par la lune lointaine!
Merci de nous offrir la magie de cet instant.

Bien cordialement,

Marie-Aline