Monday, March 13, 2006

Brique de pu er cuit de l'an 2000

Connaissez-vous l'A, B, C, D du puerh:
- Amateurs de puerh, suivez ces 3 conseils:
- Buvez du puerh cuit (car bon marché),
- Collectionnez le puer cru jeune (pour le faire vieillir) et
- Dégustez le vieux puer (aux grandes occasions).


Cette brique de puer cuit de l'an 2000 de la Chinese National Native Produce (CNNP) du Yunnan fait donc parti des puers à boire maintenant. Il s'agit ici de feuilles de grade 5 compressées en une brique de 250 gr. Il a des odeurs bien fortes et un goût de terre riche. Il est étonamment moelleux et les odeurs de moisi se sont déjà bien dissipées après plus de 5 ans de repos. (Pour plus de détails, le mieux est d'inviter ceux qui l'ont déjà commandé à laisser un commentaire sous cet article!)

A propos de l'emballage, il faut savoir qu'il s'agit d'un des emballages les plus couramment utilisé pour les briques de puers (cuites et crus, vieux et jeunes). Il n'y a pas de mention d'année, de grade des feuilles, de méthode de fabrication (cuite ou cru). Ces informations, on les a par le vendeur initial. D'où l'intérêt d'acheter assez en amont car c'est comme le jeu qu'on jouait à la maternelle. On souffle "Brique compressée de puer cruit, grade 5, année 2000" à l'oreille de son camarade et lorsque cela a fait le tour de la classe on entend soit "J'ai rien compris", soit juste "Pu er pressé", voire même "Brique de puer cru, grade 1, valeur 2000 francs, mais je vous la fais à 200 euros seulement"! Alors que cette brique coûte moins de 20 euros!

Cet emballage-ci a des marques de transpiration du thé, probablement emballé alors qu'il était encore un peu humide. D'un point de vue qualité, cela ne lui enlève ou ajoute rien. Un autre problème de cet emballage courant, c'est que l'on trouve aussi de très nombreux puers cuits (copiés ou non) trop jeunes ou de qualité moindre avec cet emballage. Ne vous fiez pas aux emballages, répète toujours mon maitre de thé Teaparker. Fiez-vous à vous-même et vos sens.

Cette brique est un bonne pour commencer dans le puer et apprécier le côté moelleux d'humus de ces thés noirs. Pour moi, cette brique fait parti des plaisirs simples du thé chinois. Un plaisir qui ne coûte pas forcément cher, ce qui le rend encore plus appréciable.

10 comments:

Philippe said...

Je suis assez d'accord Stéphane avec ton ABCD concernant les Pu Er. Aussi étonnant que cela puisse paraître, pour moi cette brique de 2000 rentre presque dans toutes les catégories !

En effet, j'ai rarement bu un Pu Er aussi bon pour moins de 20€. D'ailleurs en l'achetant, pour être sincère, je ne m'attendais pas à quelquechose de bien spectaculaire (vu son prix) : reflexe bien stupide, je dois l'avouer !!

En le goûtant pour la première fois : le choc...; la divine suprise tout à fait inatendue !

Je conseille de le doser à 3 grammes environ pour une théière de 10 cl (en Gong Fu Cha).

Dès les premières infusions, ce Pu Er est intéressant.
Il en ressort rapidement des notes chocolatées très douces évoquant un peu les thés rouges (comme le Qimen ou le Dian Hong) mais en bien mieux.

De discrètes senteurs de fumée se mèlent à une dominante très sucrée. Ce thé est incroyablement long en bouche, très rond donc vraiment agréable. Il possède une palette aromatique certes assez simple mais d'une redoutable efficacité. Comme le précise Stéphane, des notes d'humus sont effectivement également présentes.

Pour aborder le monde complexe des Pu Er, cette brique est idéale : je pense qu'il est impossible de trouver moins cher avec une qualité équivalente. Ce thé permet d'être appréhendé très facilement sans mauvaises surprises...

Dans ma "cave à Pu Er" il y a des galettes et des briques qui valent plus de 5 à 10 fois ce prix; et bien certaines d'entre-elles ne m'ont pour l'instant pas encore apporté autant de plaisir... (si, si, c'est la vérité !!!).

Dernier petit conseil : pour une rondeur en bouche optimale, le mieux serait de boire ce Pu Er avec les petites tasses de la dynastie Qing vendues sur ce blog. Ces adorables tasses confèrent à n'importe quel Pu Er (et plus précisément celui-là) une rondeur très étonnante... Phénomène difficile à expliquer certes, mais authentique.

Trajan said...

que rajouter après Philippe...pas grand chose.
Le prix est excellent, le goût très interessant, le thé puissant. Même si les cuits ne sont pas ma tasse de thé habituellement, celui-ci est interessant à découvrir. Comme le dit Philippe, ne serais-ce que pour aborder le monde des pu-erh de la meilleure des façons.

sandra said...

bonjour,

je n'y connais absolument rien mais j'aimerai y remédier. ce Pu Er me fait fort envie mais je ne sais comment me le procurer.

merci par avance, c'est superr qu'il existe des sites comme celui-ci

Stephane said...

il suffit de m'envoyer un e-mail à stephane_erler[at]yahoo.com et je peux t'expliquer

Anonymous said...

Depuis quelques temps je travaille sur les pu'er. Un travail interessant et divin, car je deguste chaque jour un nouveaux pu'er. j'éspère que je peux trouver des pu'er fans ici, avec les quels je peux échanger des expériences avec le pu'er

Ellki said...

A propos de la brique cnnp cuit de l’an 2000 :
. C’est le premier thé que j’ai goûte après la réception du colis. Le goût :
terre légèrement fume, cacao et sucre. Je le bois assez régulièrement en
zhong.
Au début je mettais à peu près 3 g et je trouvais qu’il s’améliorait à
partir de la deuxième infusion mais récemment je l’ai trouve plus doux des
la première en ne mettant qu’un gramme dans le même zhong (sans compter le
rinçage).

patrick said...

Après tous les commentaires dithyrambiques qu'a déjà suscité cette brique dans la blogosphère, on se demande bien ce qu'on peut ajouter...
C'est doux, terreux, très subtilement fumé, bref c'est super bon !

Anonymous said...

C'est l'un des premier Pu'erh en zhong que je bois.

Et j'ai été très surpris, je ne suis qu'un débutant et ma remarque peut paraître infantile :

Ce thé m'a fait penser aux étés que je passais chez mes grands parents en métropole dans le berry lorsque j'allais me promener et pécher dans l'étang sur le terrain de mon oncle. Je n'ai jamais trouvé une saveur similaire qui puisse paraître autant "émotionelle" qu'agréable. J'ai encore beaucoup de choses a découvrir : il va falloir que je m'y mette!

Encore Bravo a Stéphane, je pense que ce blog permet a un grand nombre de débutant d'aller rapidement a des thés plus que correct sans trop de déroute.

Benead said...

le premier pu-er que je bois, cuit comme cru. Comme beaucoup j'ai vu passé du très bon mais aussi du très mauvais (et parfois bien plus cher).

Ce pu-er (que je déguste en ce moment) sort étonnamment du lot, malgré les années il a bien gardé sont petit coté fumé pas désagréable du tout, des arômes terreux très caractéristiques du pu-er. Puis ce coté moelleux, je l'ai souvant lu mais jamais vraiment ressenti, cette fois je sais enfin ce que c'est.
D'une très chouette longueur en bouche, bref un très bon thé.

Je m'arrete la mais vraiment il vaut la peine, que ce soit pour découvrir le pu-er ou comme thé de tout les jours pour ceux qui s'y connaissent plus et qui on une cave à pu-er bien remplie, je ne peux que le conseiller.

Un seul regret, le temps que je l'ai laissé depuis ma commande avant de le goutter (quelques longues semaines quand même) je ne m'attendais pas à une telle merveille.

Merci Stéphane de nous faire profiter de produits d'une telle qualité à un tel prix.

David said...

C'est le premier thé que j'ai bu de ma commande auprès de Stéphane et je me vois dans l'obligation... de suivre l'avis général !

Ce thé est une petite merveille. Il est simple, idéal pour mon palais encore inexpérimenté surtout en matière de shu.

Je l'ai dosé assez fortement sur l'humeur du moment à 4.5g (et parce que j'aime les shu ainsi) pour une Yixing (de base) de 12 cl. J'ai commencé sagement à 40 secondes pour monter ensuite par palier. De temps en temps, j'aime redescendre le temps d'infusion afin de voir quelles sont les arômes qui apparaissent en premier et celles qui arrivent plus tard. Des fois, je ne compte pas et verse quand bon me chante. Mais toutes ont été très bonnes.

L'odeur me fait penser à mon enfance, quand j'allais donner de l'avoine aux lapins dans la grange de ma voisine.

Merci aux personnes qui ont posté plus haut de m'avoir donné envie d'y goûter et merci à toi Stéphane de le proposer à un prix si abordable. 250g divisés par 4g l'infusion = 62.5 soit 0.32 centimes l'infusion... Si tout pouvait être à ce prix là...