Thursday, July 20, 2006

Théière pour Oolongs de haute montagne



Son nom: Da Bing Ru Yi (21 cl)

Je vous présente ma dernière acquisition en terme de théière. J'ai fini par craquer pour elle, car j'ai acheté plusieurs oolongs de haute montagne de ce printemps (Da Yu Ling, Tsui Feng, Shan Lin Shi, Ali Shan). Cette théière est vraiment idéale pour eux. Passons-là en revue:

1. Sa forme ronde convient au oolong roulé de Taiwan. Ainsi, il s'ouvrira harmonieusement.

2. Sa taille plutôt grande (20 cl) est aussi un plus, car les oolongs de haute montagne grandissent lentement, mais deviennent plus grands que les thés de plaine. Leurs grandes feuilles ont donc besoin d'espace dans la théière pour s'épanouir et diffuser toutes leurs saveurs. (Petit truc: on n'est pas obligé de la remplir au ras bord si on ne veut pas faire trop de thé).

3. La glaise zhuni est une glaise particulièrement dure et fine d'Yixing. Elle n'altère pas les saveurs, mais les restitue fidèlement.

4. Ses parois ne sont pas trop fines. Ainsi, elles conservent plus et plus longtemps la chaleur. Or, les oolongs de haute montagne, même s'ils sont peu oxidés et assez vert, ont des feuilles très résistantes et pleines de la force des montagnes. Elles ont vraiment besoin de très hautes températures pour tout donner à l'infusion.


5. Le bec verseur est assez petit et l'écoulement pas trop rapide, ce qui donne plus de longueur au thé.

6. Un filtre intérieur en forme de balle de golf: Il empêche les feuilles de boucher l'écoulement.

Vous pouvez la comparer avec la zhuni Bao Tai. Vous verrez que la Bao Tai convient parfaitement aux Baozhongs, et celle-ci aux Oolongs de haute montagne. Par exemple: l'ouverture de la Da Bing Ru Yi est plus petite, ce qui convient aux petites feuilles roulées, alors que les baozhongs aux feuilles séchées en brindilles ont besoins d'une théière à ouverture plus large. C'est pour cela aussi qu'il vaut mieux commencer par la Bao Tai si on n'en veut qu'une, car cette Da Bing Ru Yi n'est pas faite pour accueillir le baozhong. (D'un point de vue prix, la Da Bing Ru Ru Yi se situe à mi-chemin entre les théières xishi et la baotai.


2 autres petits astuces de Tea Masters:
- Habituez-vous à sentir l'odeur de la théière après l'avoir vidée de son eau bouillante. Vous pouvez alors sentir l'odeur de sa glaise et donc de la roche dont elle est faite. Une bonne théière aura donc une odeur minérale. (Les mauvaises ou les trop sales auront des odeurs de terre.)


- Pour savoir si la glaise est bien une glaise de qualité, observez sa couleur après y avoir verser de l'eau bouillante. Les bonnes théières changeront d'aspect et deviendront plus brillantes et plus foncées. Les glaises faites avec de la terre trafiquée resteront inertes.

6 comments:

Axel said...

Beau parallèle entre la couleur de la glaise et la petite fleur rouge sur fond bleu et blanc ! C'est tout un défi de rendre justice à la glaise zhuni sur une photo.

Question concernant le nom de la théière : "ru yi" fait il référence au motif (bouddhiste, je crois) du même nom?

Jérôme D said...

Très belle théière, j'aime beaucoup l'originalité du couvercle, on dirait que la boule vient de se poser délicatement sur un étang. Vient-elle toujours du même potier ?
Elle est très imposante dans tes assiettes et doit faire son petit effet dans un gong fu cha.

Jérôme D said...

Pour ma question du potier, je précise que le poinçon sous la théière est très proche de celui sous ma xishi en zisha, mais pas totalement identique (quelques différences sur le caractère en haut à droite et sur la bordure ronde), d'où ma question.

Stephane said...

Oui, la théière vient du même potier (ou plutôt du même atelier de potiers, car ils sont plusieurs à travailler). Le tampon représente donc la marque de cet atelier, tandis que le nom du potier est sous le couvercle.

Il y a effectivement une toute petite différence. Cela me fait penser au logo Meissen qui a évolué avec le temps.

Stephane said...

Alex,
Da (grande) Bing fait référence à une théière de même forme et célèbre.

"Ru Yi" veut dire 'selon tes voeux' et désigne aussi une sorte de sceptre chinois qui montre que cette personne a une certaine autorité.

Philippe said...

Je me suis toujours désintéressé aux théières d'une contenance supérieure à 10 cl. Je reconnais avoir eu tort ! En effet, j'en ai pas mal qui font entre 5 et 15 cl que j'utilise pour les Wulongs et les Pu Er en Gong Fu Cha.

L'argument de Stéphane consistant à dire que la grande capacité de cette théière permet aux Wulongs de haute montagne de se déployer pleinement m'a poussé à l'acheter... (Hé oui, une de plus pour ceux qui me connaissent !!).

Et la surprise est de taille : non seulement la théière est sublime, finition et grain superbes, mais les infusions sont réellement pleines de saveurs. En l'utilisant avec un Luanze Oolong par exemple, j'ai pu effectivement constater que les feuilles prennent toute leur aisance en se déployant entièrement et ainsi restituer plus largement toute la richesse de la palette arômatique des Wulongs de haute montagne. Les feuilles étant très grandes, celles-ci ne se sont jamais dépliées complètement dans mes théières de 10 cl. Elles étaient comprimées, donc une infusion plus étouffée contrairement à l'autre qui respire à pleins poumons !

De plus, les parois de cette Da Bing Ru Yi sont relativement épaisses ce qui permet de contenir la chaleur plus longtemps.

Que dire d'autre : le jet est parfait et très facilement contrôlable. En plus cette théière est livrée dans une magnifique boîte en bambou qui peut faire office de plateau de voyage.

Bref un "best buy" auquel j'accorde une fois de plus cinq étoiles !!!