Friday, July 18, 2008

Mystérieuses tetsubins

D'un poids de 1,65 kg pour une contenance de 1,3 litre, voici la tetsubin ancienne que j'utilise actuellement. Profitons de cette présentation pour mieux comprendre cet accessoire. A ce sujet, Teaparker a publié 3 articles sur son site (1, 2, 3). Teaparker nous apprend que dès la dynastie Tang (618-907), on utilisait des récipients en fonte pour bouillir l'eau du thé. Cet usage s'est répandu au Japon et c'est là-bas que la tradition a survécu jusqu'à nos jours, et c'est surtout de là-bas que nous viennent ces antiquités. Mais qu'ont-elles donc de si spécial? Comment juger leur qualité?

L'eau est le second ingrédient du thé. La tetsubin transforme l'eau au contact de son fer (cf ce test). De plus, comme la fonte est poreuse et composée de nombreuses couches, elle a aussi une fonction filtrante. Mais cela ne veut pas dire que toutes les tetsubins se valent. La forme, la qualité de la fonte... varient et ont un impact sur le thé.

Voyez ci-contre l'intérieur rouillé de ma tetsubin. C'est le résultat naturel du contact de la fonte avec de l'eau et de l'air. Il est important de vérifier que l'eau qui sort de la tetsubin est complètement transparente. Avec cette tetsubin, j'ai bien du bouillir 10 fois de l'eau (et la jeter) avant que son eau commence à être bonne à boire. A partir du moment où on l'utilise tous les jours (et on la sèche après chaque usage), il n'y a pas de problème de rouille. Un peu comme une théière zisha, une tetsubin s'améliore avec l'usage.

De nombreux vendeurs aiment rajouter des produits pour faire briller l'extérieur des tetsubins. Malheureusement, cela a pour conséquence de boucher les pores et de réduire la fonction filtrante de la bouilloire, d'après Teaparker.

Il nous conseille aussi de nous pencher sur la façon dont nous chauffons la tetsubin. Que nous utilisions le gaz, l'électricité ou le feu de charbon de bois aura aussi un impact sur la qualité de l'eau. Un conseil est de chauffer doucement ces vieilles tetsubins souvent fragiles.

Un des endroits les plus fragiles est l'anse et son attache au corps de la bouilloire. Mieux vaut bien vérifier cette anse avant l'achat.

Sous le couvercle en bronze de ma tetsubin on trouve la marque Lung Wen Tang, une des firmes les plus connues. Parfois, à côté de la marque, on trouve l'inscription que cette tetsubin est une pièce commémorative (d'un anniversaire d'un temple, du lancement d'une entreprise... Cela signifie alors que cette tetsubin a été produite en grande quantité pour être donnée en cadeau. Et qui dit grande quantité dit aussi qualité moyenne. Les meilleures tetsubins sont celles qui portent le nom de leur premier propriétaire sur l'extérieur (et aussi sous le couvercle). Ce sont alors des pièces de collection uniques et, en général, on aura utilisé la fonte de meilleure qualité pour les réaliser.

Teaparker, lors d'une classe, nous a aussi donné son truc pour déterminer la qualité de la fonte d'une tetsubin: taper doucement la tetsubin avec le couvercle. Plus le son émis résonne et ressemble à celui d'une cloche, mieux c'est. Plusieurs élèves ont fait remarquer à Teaparker que la forme et l'épaisseur des parois jouent probablement aussi un rôle, mais pour lui cela reste un bon test.
video
(Excusez la fin trop rapide de la vidéo, mais cela vous donne au moins une petite idée comment faire sonner la tetsubin.)

Bien entendu, le test ultime est celui qu'on fait en goûtant son eau. A-t-elle gagné en moelleux, en corps, en profondeur? Avec cette tetsubin, ce test est entièrement positif et mon thé n'en est maintenant que meilleur! Vous remarquerez aussi la poignée serties de petites fleurs en argent! Ils sont forts les Japonais avec ces petits détails...!

10 comments:

Bruno said...

Merci Stéphane pour ce formidable article, la mienne sonne également comme une cloche, mais je ne l'ai pas encore utilisée.
Pour chauffer l'eau, utilises-tu uniquement le réchaud en terre cuite (Ni Lu) avec du charbon de bois ? Et comment initialises-tu l'allumage dans le Ni Lu ?

En espérant que le typhon n'a pas trop causé de dégâts dans l'île !

Stephane said...

Bruno,
Je n'ai (malheureusement) que rarement le temps d'utiliser le NiLu (en été, avec la chaleur, je m'abstiens complètement). J'utilise une petite torche à gaz naturel (les cuisiniers s'en servent pour faire de la crème brulée) pour allumer le charbon.

Il y a surtout eu des inondations dans le centre de l'ile. Merci.

ginkgo said...

voilà qui alimente mon envie d'en avoir une aussi ... peut-on la mettre sur un réchaud à gaz avec 1 petit brûleur à flemme réglable ? ou sur 1 plaque de cuisinière en vitrocéramique à petit feu ? de plus est-ce que tu en vends toi-même et si oui à quels prix ? merci !

Stephane said...

Ginkgo,
Oui, on peut la chauffer au gaz ou bien sur une plaque vitrocéramique. Je vais t'envoyer un mail pour le reste.

Antoine said...

Bonjour !

Je vous écrit parce que j'ai un léger problème avec ma théière en fonte que j'ai pris comme tetsubin. C'est une théière classique en fonte, sans vernis, que j'utilise sur un socle en verre au dessus d'une chandelle pour lui permettre de garder une chaleur certaine lors de mes gong fu cha

Depuis un temps, j'ai remarqué un dépôt noirâtre, un peu comme de la cendre, dans le fond de ma théière, savez-vous si c'est normal/dangereux pour la santé ??

merci

Stephane said...

Antoine,

Une flamme concentrée risque d'abimer ta tetsubin et la craquer. Je te conseille de faire attention.

Quant à la tache noire, difficile de dire sans photo. Il est normal que le fer change d'aspect avec l'eau et l'air. Ma tetsubin a plutot des taches rouges de rouille. Essaie de gouter l'eau chaude avant infusion pour voir comment est son goût.

Anarkia777 said...

Bonjour,
Article très interessant. J'utilise ma bouilloire Aquagrad et d'après vos dire l'eau est meilleure avec une Tetstubin. je me demande pk donc, je soupconne la chauffe bcp plus longue qu'avec une bouilloire electrique. Ensuite vous parlez de filtrage, que voulez vous dire?
Pour l'eau qui est en contact direct avec le métal l'eau n'a pas un gout métallique?
Merci.

Stephane said...

Anarkia,
La fonte est un peu poreuse et ces pores permettent donc un grand nombre d'échanges entre l'eau et la tetsubin. Cela a pour effet de filtrer, d'améliorer la qualité de l'eau. Entre autres,un tout petit peu de fer se dissout dans l'eau et rend l'eau plus douce. Si on laisse l'eau trop longtemps dans la tetsubin, un gout de fer apparaitra, mais pas en utilisation normale.

monlibraire said...

Bonjour
Merci de nous faire partager votre passion de l'art du thé.

Cela fait pas mal de temps que je cherche un Ni Lu, mais je n'en trouve que un modèle, et très loin d'être esthétique. Auriez-vous des adresses à me fournir où je pourrai, peut-être, trouver mon bonheur ?

Stephane said...

Bonjour Monlibraire,

J'ai accès à un Nilu:
http://teamasters.blogspot.com/2009/11/nilu-and-zisha-kettle.html

Pour des Nilus plus anciens, je continue d'en chercher.