Thursday, August 11, 2005

Le prix du thé

Récemment, un Dong Fang Mei Ren (Oriental Beauty ou Beauté de l'Orient) a atteint la somme astronomique de 1,010,000 dollars taiwanais (26,000 euros environ) pour 1 jin, 600 gr. Dans l'article en link , Teaparker s'interroge sur cette façon de promouvoir le thé. Car ce genre de record est avant tout un moyen de capter l'attention des médias et du public. Voyez que cela marche: même moi j'en parle! C'est le genre d'infos qui repassent en boucle pendant une journée sur les chaines d'infos locales. A mon avis, il est moins cher de payer un tel prix que d'acheter des spots publicitaires dans les médias. De ce point de vue-là, ils ont surement raison de le faire. Mais un tel thé mérite-t-il son prix par le plaisir intrinsèque qu'il procure? Probablement pas, surtout quand on peut trouver du très bon Oriental Beauty pour une fraction de ce prix.

Pour Teaparker, de tels thés mériteront ces prix lorsque même les riches buveurs de thé européens ou américains seront prêts à les payer. Un exemple de réussite sont les Grands Crus classés du Bordeaux. Leurs prix élevés sont planétaires et on les vénère aux 4 coins de la planète.
Teaparker rappelle que Taiwan a, à la fin des années 80, été pris d'une autre fièvre: celle des théières yixing dont les prix se sont également envolés dans les millions... avant de retomber, comme le Nasdaq.

Cela me rappelle aussi mes cours de marketing sur le luxe: plus le prix est élevé, plus l'objet suscite de l'intérêt. En effet, qui voudrait d'un diamant qui ne vaudrait que 10 euros? L'idée de luxe suppose la rareté et donc les prix élevés.
Mais le vrai amateur de thé est un buveur quotidien (au moins il essaie). Il goûte le thé pour sa ses odeurs, son goût, les sensations qu'il lui procure, pas pour son prix et sa rareté.

Pour ma part, j'ai décidé de ne pas publier le détail de ma liste de prix sur Internet. Je préfère la communiquer aux personnes intéressées qui m'en font la demande par mail (stephane_erler@yahoo.com). Un lecteur m'a dit que ce secret risque de faire croire que je ne vends que du thé hors de prix. Pour couper court à de telles craintes, je veux bien indiquer que mes prix varient d'environ 7 à 80 euros pour 100 gr (sans frais de port). N'ayant ni frais généraux associés à un magasin, ni employés, et vivant à Taiwan, pays du thé, où les prélèvements obligatoires se montent à 13% du PIB (contre 52% en France), il est clair que mes prix sont compétitifs. Mais plutôt que vendre de la qualité basse ou moyenne à prix imbattables, je préfère proposer exactement les mêmes thés de qualité, découverts auprès de véritables de thé, et que je bois personnellement. Mais comme c'est un sujet ennuyeux, je vais m'arrêter là d'en parler.

2 comments:

Charles Sylvie said...

Bonjour, comment commander du thé et les petites theires. J'ai decouvert le thé chinois, il y a environ 1 an et suis devenue une grande fan...

Merci de me répondre.

Sylvie

Stephane said...

En m'envoyant un e-mail à: stephane_erler@yahoo.com pour me demander ma liste de prix et mes conditions de vente.