Wednesday, August 10, 2005

Le thé chinois en France (suite)

Mon aération des échantillons de thé en provenance de la Maison des 3 Thés a réussi. J'ai même réussi à faire une bonne dégustation du Oolong de haute montagne qui, sans cela, sentait vraiment les mauvaises odeurs de produits d'entretien.

Ce Oolong est vraiment pas mal du tout. Il a notamment la particularité de ne pas devenir astringeant, même après une longue infusion. Son nez est très joli. Il a bien la fraicheur et la force des hautes montagnes. Les feuilles ouvertes sont un peu plus longues que celles de mon Luanze Oolong de Dong Ding et montrent qu'elles viennent d'une altitude supérieure. En conséquence, il est un peu plus vert et plus fleuri que mon Luanze oolong de Dong Ding qui lui a un goût de pêche. Bref, ce sont là 2 très bons Oolongs qui font tout honneur à leur appelation.

Je suis donc content que mon aération ait réussi. Il faudra que je fasse plus attention aux mauvaises odeurs dans les sachets d'échantillon dans l'avenir.

En outre, je suis heureux de savoir qu'on trouve de bons thés chinois en France. Ca veut dire qu'il y a un public qui sait les apprécier. Pas étonnant que près de la moitié de mes lecteurs proviennent de l'Hexagone! Mes lecteurs teutons, eux, n'ont jamais dépassé les 10%, même lorsque le tiers de mes posts étaient en allemands. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai pratiquement arrêté d'écrire dans la langue de Goethe.

2 comments:

sophie, de Lannion said...
This comment has been removed by a blog administrator.
Stephane said...
This comment has been removed by a blog administrator.