Wednesday, August 29, 2007

Funny coffee ad



Can you imagine a parody of this ad with gongfu cha instead of a tea bag?!
I think that the joke could be built around the fact that customers get free hot water refill in most places! A gongfu cha customer would keep on calling the waiter to bring more hot water for over 10 brews (of puerh, for instance)!

If you like this kind of humour, I also recommend you watch the second ad from this maker of turkish coffee. (And thanks to my very good friend Ido for giving me a pack of this coffee!)

4 comments:

Benead said...

j'y ai déjà souvent pensé, je n'ai quand même jamais osé.

Michel said...

Superbe! les 2 sont très drole..

Je me balade souvent avec un thermos, un zhong, un bol et 2 petites tasses dans le train, je demande de l'eau chaude ...

bejita said...

pareil que michel : mon zhong m'accompagne partout , meme au resto ( disons que là où je l'emmene c'est chez une amie ).
je profites de ce message stephane pour savoir si tu as bien reçu mes mails car je suis toujours sans reponses.
sans doute que mes mails n'arrivent pas aux destinataires car même le mail que j'ai écrit Michel au sujet de mon adresse n'a pas l'air d'etre arrivée .
en tout cas sympa les videos ;-)

Anonymous said...

Bonjour

Vidéo très drôle. Mais ce n'est pas mon sujet. Je viens de recevoir le 3ème colis de Stéphane et c'est toujours un plaisir à l'ouverture de découvrir les produits que j'ai commandé, et toujours en prime de beaux cadeaux. Ces objets et produits je les ai longuement choisi après bien des comparaisons avec d'autres. D'abord la vedette, la théière XISHI en zhuni de 15 cl, un objet d'exception pour moi qui jusque là n'avais utilisé que des pseudo zhuni qui en comparaison ne sont que de la pacotille à coté de cette petite merveille. Comme sertie dans sa boite en bambou, au premier coup d’œil on voit la grande qualité de fabrication, la forme d’une mandarine (normal) est d’une très grande délicatesse le potier qui lui a donné vie c’est sûr est d’un très bon niveau. La terre utilisée ‘peau de poire’ est d’une beauté incroyable, l’ajustage du couvercle est parfait, je pense que jamais je ne pourrais rater une infusion dans cette petite œuvre d’art. Même si ces théières sont faites en petites séries, pour reproduire exactement la pareille, il faut avoir une sacrée technique. J’ai un copain à Thiers qui est couteliers forgerons d’art qui fait en petite série sur commande des couteaux de table (entre autre) pour des clients, le prototype qu’il cré est une pièce unique, c’est fort, qui si elle reste unique, ne peut pas être comparée puisqu’elle est unique, mais la reproduire en une douzaine d’exemplaires qui sera mis et admiré au même moment sur une table par des connaisseurs, ça c’est très fort.
La réflexion de l’instant « On ne peut pas être pessimiste vis-à-vis de la race humaine quand des Hommes peuvent faire des œuvres de cette qualité »
J’ai longuement hésité avant de choisir cette théière et Stéphane me l’a proposé pour les oolongs torréfiés et les vieux baozhong. Je crois que sont choix ne sera jamais regretté. Je sors aussi de mon chapeau, pardon de mon colis, une brique de puerh 2000 CNNP que tout le monde a vanté, 150 gr de Luanze oolong ‘classique’ de feng huang, Dong Ding du printemps 2007. Et maintenant les cadeaux, des échantillons de thé dans leurs jolis emballages. D’abord un puerh sauvage cru de lincang (2000m) printemps 2006 et un tie gua yin oolong torréfié du Fujian 2005. Je découvre un carré de tissu rouge, certainement pour le gong fu cha et tout au fond du colis une boite ocre qui cache un magnifique pinceau de bambou qui doit servir certainement à culotter les théières, mais j’en ignore la technique, faudra m’expliquer.
Voilà c’est un instant magique, dont je pourrais difficilement me passer maintenant. Merci Stéphane pour ton professionnalisme ce qui devient rare aujourd’hui. Et comme disais mon arrière, arrière, arrière grand père, « pouvoir compter sur quelqu’un c’est un luxe que peu de personne connaissent »

A bientôt

Bernard