Monday, May 22, 2006

Les Baozhongs de Pinglin

Samedi, je suis allé à Pinglin, la ville de montagne entre Taipei et la côte est de Taiwan. Elle est située dans la région de Wen Shan, et c'est le centre des producteurs des thés Baozhongs.

J'y ai dégusté les nouveaux thés de ce printemps. Je n'ai choisi que les meilleurs (c'est à dire sa gamme de prix la plus haute, thés primés en compétition mis à part). Ceux-ci furent tous cueillis à la main les 21 et 22 avril, avant la semaine de pluie qui commença le 24 avril. Je vous les présente (de gauche à droite).

1. 'Fleur de lys': ce baozhong est caractérisé par une fermentation encore plus faible qu'habituellement. Le but est de se rapprocher des oolongs de haute montagne. Comme ce sont les thés les plus en vogue actuellement, c'est aussi avec ce type de baozhong que notre producteur va concourir aux compétitions de thé (ce printemps, il a obtenu des seconds et troisièmes prix à Pinglin).
2. 'Forêt subtropicale': Ce baozhong est un peu plus fermenté que le premier et donne des odeurs plus typiques de la forêt de montagne de Taiwan. C'est un baozhong plus traditionnel, avec un peu d'acidité qui fait saliver. Une autre différence avec les autres baozhongs présents ici: la sélection finale des feuilles de ce boazhong fut faite par ordinateur (les autres par l'homme). Ainsi, ses feuilles sont un peu plus petites et le même poids de thé tiendra dans un volume plus petit. Il faut en tenir compte quand on met les feuilles dans le zhong.
3. 'Miel' est un baozhong traditionnel, torréfié légèrement (10%). Ce baozhong reste quand même très léger, mais a un goût plus sucré et chaleureux sur la fin.
4. 'Qi zhong oolong': pour ce baozhong, le maitre a torréfié à 30%. La couleur commence à virer orange, et on les odeurs de fleurs font place à celles de fruit (melon, pêche).
5. 'Shou Cha': avec une torréfaction à 50%, nous avons maintenant un oolong 'cuit'. Il est un peu nerveux, car la torréfaction est récente, mais il est bien plus moelleux et charnu en bouche. De plus, il est aussi plus digeste pour l'estomac.
Ces 5 thés, tous issus du théier Qingxin oolong, sont de bons exemples des variations de goût et de senteurs qui se produisent en fonction de différents degrés de fermentation et de torréfaction. Je les ai tous trouvés intéressants et bons à boire.

Après plusieurs dégustations, j'ai décidé de retenir le plus traditionnel, le forêt tropical, comme mon baozhong haut de gamme. Pourquoi? Parce que c'est chez lui que je retrouve le mieux les odeurs de la forêt de Wen Shan, puis de la terre de cette forêt. Je trouve que c'est celui qui exprime le mieux son terroir particulier.

Mais je vais aussi ajouter le baozhong 'fleur de lys', dans sa version de qualité supérieure. Il est une très bonne alternative bon marché aux oolongs peu fermentés de haute montagne, souvent très chers (car les conditions de travail sont très difficiles à haute altitude).

Update: Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer cet extrait d'email d'un lecteur qui a reçu un set composé de ces 5 thés:
"Je vais certainement poster mon commentaire sur ton blog, mais comme il y'a pas mal de chose à goûter, je ne voulais pas te laisser sans nouvelle...
Je me suis tout d'abord rué sur le set de dégustation, puisqu'il constituait le coeur de ma commande. Dégusté dans l'ordre croissant de fermentation/torréfaction... ce set est du pur délire!
Premièrement, parce qu'en Europe je n'ai JAMAIS eu l'occasion de goûter du Bao Zhong si frais, qui plus est pour un prix aussi raisonnable!
Et deuxièmement parce que le set complet offre un remarquable aperçu de l'influence des techniques de production sur une même feuille de thé.

Je commence par 'Forêt subtropicale', qui constitue pour moi la référence en quelque sorte: c'est celui qui se rapproche le plus de l'idée que je me fais d'un Bao Zhong, floral, végétal, légère astringence rafraîchissante... comme déjà dit, la fraicheur de celui-ci est pour moi enthousiasmante!
'Fleur de lys' et 'Miel' sont assez destabilisants pour moi: tous deux ressemblent, chacun à leur façon, à deux Bao Zhong de montagne que j'ai eu l'occasion de goûter (et surtout de payer plus chers ici en Suisse que ton set complet!). Fleur de lys est sublime de légèreté, de fraîcheur, plus "vert", mais avec une rondeur qui m'évoque le moelleux d'une bonne tresse au beurre, tandis que Miel, tout en gardant les qualités de fraîcheur et de vivacité des deux précédents, gagne en saveur sucrée, juste ce qu'il faut, pour apporter encore un peu plus de complexité à l'ensemble: c'est pour mon goût le plus réussi de la série... au niveau de l'équilibre fermentation/torréfaction, c'est vraiment du travail d'orfèvre, aucune saveur ne dominant l'ensemble... je suis fan!
Pour les deux plus torréfiés que sont Qi zhong et Shou Cha, les notes fleuries font place au sucre de canne, à la pêche, le pruneau... j'ai un peu l'impression de boire certains thés du Wuyi Shan, le côté minéral en moins... Je suis d'accord avec toi pour dire que la torréfaction récente domine un peu l'ensemble, c'est pourquoi je suis surtout curieux de les regoûter régulièrement, pour suivre leur évolution... et les apprécier d'autant plus quand les arômes se seront un peu fondus.

Vraiment je suis très heureux de mon achat, pour le plaisir gustatif qu'il procure, mais aussi pour son côté didactique, puisque ce genre de dégustation comparative est quasi impossible avec les produits que je trouve près de chez moi...
Note que j'ai déjà pu en faire aussi profiter mon entourage qui partage largement mon enthousiasme!!!"

Remarque: J'ai aussi bien aimé le Baozhong 'miel', mais j'ai hésité à le mettre dans ma sélection car il est un peu atypique des Baozhongs traditionnels. En fait, c'est la première année que ce producteur en produit. Si vous êtes plus nombreux à l'apprécier, je l'ajouterai à ma sélection à la prochaine occasion. Néanmoins, je pense qu'il faut d'abord essayer les 2 autres avant de passer à celui-ci.

3 comments:

Jacqueline said...

Baozhong "Fleur de lys" de Pingling, récolte 2006.
Un thé vert, jeune, vigoureux au parfum de fleurs capiteux. Liqueur en est texturée tirant légèrement sur le vert. Note finale en très légère amertume.

Baozhong Forêt subtropicale
La liqueur d'une magnifique teinte or pâle présente un nez de beurre frais doublée d'une note de terre fraîche en forêt. Les feuilles sont très jolies à voir, une fois dépliées dans la théière. L'arôme en est complexe : chaud, épicé, harmonieux, avec une note finale douce un peu sucrée. J’ai eu beaucoup de plaisir à le boire.

Baozhong "miel" du set de 5 thés de Ping Lin.
L'odeur à sec est prometteuse : fleurie, fruitée genre melon-figue-miel. Dans la théière, les feuilles chaudes exhalent un parfum de miel et pain chaud très enivrant.
La teinte de l'infusion est tout aussi sublime : soyeuse et texturée, d'un beau doré soutenu, on dirait la robe d'un Château Yquem. Quant à son goût on est pas déçus du voyage : une attaque verte un peu légume, puis de miel très très parfumé. Jeune, souple, vigoureux, long en bouche, celui là est l'un de mes préférés…

Qi zhong Oolong de Pinglin, récolte d'avril 2006.
Une régal ! Très proche en goût du Baozhong "miel". La liqueur est ambrée et l'odeur des feuilles chaudes dans la théière rappelle celle des tabacs surfins. L'arôme en est suave, chaleureux, épicé. Une attaque de miel à la fois douce et rêche se prolongeant par une verdeur inattendue et une note finale presque sucrée sur les papilles. Jeune, souple, avec du corps et une bonne aisance en bouche.

Shou Cha Oolong.
L'odeur à sec en est sublimissîme : chocolatée avec une pointe d'abricot confit et presque de café (mmmmmhhhhh !…)
L'infusion est d'un bel ambre orangé lumineux.
Breuvage bien parfumé aux goûts prononcés de miel, de pain grillé, de chocolat et de fruits secs. Avec en note de fond une toute petite touche de verdeur.
Du corps, de la tenue et du tanin. On a l'impression de boire un de ces bordeaux liquoreux et dorés, parfumés au soleil d'Aquitaine. Belle longueur et persistance en bouche : il est encore meilleur que le "miel" qui, jusque là, était mon préféré de la série !


En résumé :
Ce set est une superbe expérience ! Quand à se poser la question de savoir si tu voulais garder ou non le Baozhong “miel” dans ta sélection, je te le dis sans ambages : garde le ! Même s’il ne correspond pas, comme tu disais, à un baozhong plus traditionnel, sache que je l’ai beaucoup apprécié (c’est mon préféré avec le Shou cha) ! Quand au Shou Cha, c’est de loin le plus odorant (et mon préféré) de toute la série !

Jérôme D said...

Je vais faire court étant donné la précision et justesse des dégustations analytiques ci-dessus et me limiter à mes impressions sur ce set (sauf "forêt subtropicale" qui était en rupture).

"Fleur de Lys" fait bien ressortir les qualités des feuilles presque brutes, et je le situerai entre un thé vert façon "aiguilles vertes" et un Shan Lin Shi.
C'est un excellent rapport qualité prix et un point de départ incontournable pour ce set.

Je suis moins enthousiaste pour "miel". J'avoue que j'ai vraiment du mal à accrocher. Certes il est très bon, mais après l'avoir préparé plusieurs fois je n'en garde pas un souvenir indélébile ...si ce n'est qu'il a un goût de miel. Je lui trouve moins de personnalité qu'à ses frères et soeurs et même s'il est intéressant par sa différence, il ne m'a pas convaincu.

"Qui zhong" et "Shou Cha" sont fantastiques.
La torréfaction est déjà moins présente qu'à leur réception il y a un mois, et elle s'efface passées les premières infusions.
Techniquement, ils mettent vraiment en évidence les impacts de la torréfaction et sont très instructifs.

"Shou Cha" est mon coup de coeur du set, "Qui zhong" le suit de très près. Ma plus grande interrogation est de voir leur évolution au fil du temps, à suivre...

Fabrice said...

Je viens de recevoir mon 3ème sachet de ce set, le sou cha ( Merci encore Stéphane ! ).

Et quelle surprise, alors que jusqu'a présent le Qi Zhong etait sans conteste mon preferé, ayant deja gouté aussi le fleur de Lys, je dois dire que j'en suis encore tout retourné !

l'odeur de chocolat est fortement presente a sec ... en bouche des notes de fruits se melangent, la longueur et la persistance en bouche etant proche du sublime !

je suis charmé, un thé d'exception tout comme les autres thés de Wenshan.