Wednesday, July 30, 2008

Guei Fei Cha, thé de la concubine 2008

Récolté le 30 juin 2008 dans la plantation de Feng Huang, Dong Ding (650 mètres d'élévation) dans le centre de Taiwan.

Cela fait plusieurs années que je sélectionne ce thé et je ne le présente plus. Cependant, comme pour tous les thés de qualité, chaque lot est différent. L'an passé, j'avais sélectionné 2 Guei Fei Cha, l'un avec l'autre sans torréfaction. Celui de cette année est plus proche du non torréfié de l'an passé, mais avec plus de douceur et d'élégance.

Thé testé en mode de compétition (3 gr pour 6 minutes avec eau bouillante).

Les feuilles sèches roulées sont d'une couleur verte foncée qui laisse à peine deviner le fort degré d'oxydation des feuilles.

La clarté et la transparence de l'infusion sont très bonnes.

Les fragrances combinent celles du thé beauté orientale (en moins concentré) avec celles, plus masculines et 'oolonguesques' des odeurs du terroir de la plantation. Les odeurs caractéristques de morsures d'insecte sont présentes.

Le goût de ce lot est particulièrement léger et moelleux. Certes, il n'est pas parfait. On sent qu'il garde un côté rustique et sans prétention. Mais le tout est bien agréable et reste longtemps en bouche.

Les feuilles ouvertes ont de nombreuses traces de morsures. On voit aussi le degré d'oxydation élevé.

Tuesday, July 29, 2008

Summer High Mountain Oolong - Shan Lin Shi 2008

Can you spot which is the summer and which is the spring Shan Lin Shi Oolong?
The most sought after seasons for Taiwan's High Mountain Oolong are spring (around early May) and winter (around early November). This is the time when the days are warm enough for the leaves to grow and the nights cold so that the fragrance will be crisp, floral and fresh. Therefore, 99% of all High Mountain Oolongs sold in Taiwan are either spring or winter Oolongs.

However, tea leaves grow most in summer and they also need to be harvested to prepare the tea trees for the next season. And it's not likely that tea farmers will throw away these leaves, especially when they had to be harvested by hand. So, they mostly end up being sold as spring or winter Oolongs at lower prices.

Therefore, if you're a tea fan or tea taster, it is important to learn to recognize a summer Oolong. The best way to learn is to brew the same tea from the same plantation, but a different harvest time.

Here, the first Oolong (above on the left) is my Spring Shan Lin Shi from Long Feng Xia (1650 meters). It was harvested on April 30, 2008.
The second Oolong is from the same plantation, but its harvest date is July 2nd 2008.

Both have been brewed with 3 grams for 6 minutes (tea competition standard).

Visual differences:
- The darker brew doesn't necessarily means it's summer. Here, my spring Oolong is the darker one, because the oxidation was a little stronger than the summer Oolong.

- The size of the leaves is not necessarily a good indicator either. When the leaves come from the top of the pack (here summer) they are longer than those from the bottom (spring).

- The color of the open leaves: the spring leaves appear greener (despite a slightly stronger oxidation). The hot summer climate tends to make the leaves yellow!

Taste differences:
Summer Oolongs have a reputation of being harsh and bitter. This Summer Shan Lin Shi must be an exception! It is almost as mellow and smooth as its spring version. But instead of being light, it is full body.

Smell differences:
This is, in my opinion, the best way to tell that an Oolong is from summer. Due to the higher temperatures, the fragrances are not light and floral, but tend to be like wheat and ripe fruit.

Conclusion: I'm adding this Summer 2008 Shan Lin Shi Oolong to my selection. Not only is it a very nice High Mountain Oolong that brings a lot of sun and warmth in your cup, but it is also a useful tea to learn about the characteristics of summer Oolongs.

Thursday, July 24, 2008

Oreiller à théière

Certains appellent cela un plateau en céramique, un socle, voire même un bâteau, mais Michel de Teajar a appelé cette création un 'oreiller à théière'

Revenons fin 2007: je suggère à Michel de créer un accessoire pour poser sa théière lors du gongfu cha. J'avais en tête ces plateaux réalisés par une de mes amies étudiant chez Teaparker également, et lui envoyai quelques photos.

Mais au lieu de les copier ou de s'en inspirer, Michel a repenser cet objet avec une démarche artistique et presque métaphysique qu'il nous a dévoilé en détail. Bravo! Cela va au-delà de mes espérances et témoigne de la sensibilité de ce jeune artiste céramiste. Toute sa douceur se retrouve naturellement aussi dans son vocabulaire: oréiller à théière!

Pas étonnant qu'il ait fallu créer cette nouvelle expression pour cet objet si spécial: en porcelaine (dure) il semble doux également, sa forme est carré et ronde à la fois, vide pour accueillir l'eau, il est plein de sens et de signes... C'est l'objet idéal pour nous donner de la matière à disserter ou à contempler durant un Cha Xi!

Et, en plus, il marche! Sa contenance permet de nombreuses infusions. Lorsqu'on verse l'eau bouillante sur la théière, les eaux usées s'écoulent dedans grâce à sa forme concave.
Merci encore Michel de m'avoir fait l'honneur, après plusieurs mois d'essais pour passer du concept à l'objet, de m'avoir envoyé ta création.
C'est une chance de te compter parmi notre petite communauté de buveurs de thé. Et je te souhaite beaucoup de réussite et de coups de génie à la Leach Pottery. (Voir les vidéos ici.)

Monday, July 21, 2008

Cha Xi contest - It's Summer, It's Tea Time

The summer season offers the chance to drink tea outdoors. What better place to feel in harmony with nature than among trees, grass, listening to birds...

To help you make this tea experience unforgetable, I propose a little Cha Xi contest. The goal is to brew a tea with a beautiful and proper tea setup. This will give you an opportunity to refresh your memory about the advices I have given in my blog, and then adding your personal touch.

To motivate you, I will give away a ceramic tea tray like this one on the left as first prize of this contest. The next prizes will be teas from my selection.

How to participate?
- Send me an e-mail with the 2 (and only 2) best pictures of your tea set up. These pictures will let me judge the aesthetic beauty of your Cha Xi.

- Add a short description of your tea accessories and why they match the tea you chose. Write also a brief description of how the tea tasted. This will let me judge the technical aspect of the Cha Xi.

Who? All readers of my blog are invited to participate once.

When? Before end of August 2008.
The best entries will be published!

Friday, July 18, 2008

Mystérieuses tetsubins

D'un poids de 1,65 kg pour une contenance de 1,3 litre, voici la tetsubin ancienne que j'utilise actuellement. Profitons de cette présentation pour mieux comprendre cet accessoire. A ce sujet, Teaparker a publié 3 articles sur son site (1, 2, 3). Teaparker nous apprend que dès la dynastie Tang (618-907), on utilisait des récipients en fonte pour bouillir l'eau du thé. Cet usage s'est répandu au Japon et c'est là-bas que la tradition a survécu jusqu'à nos jours, et c'est surtout de là-bas que nous viennent ces antiquités. Mais qu'ont-elles donc de si spécial? Comment juger leur qualité?

L'eau est le second ingrédient du thé. La tetsubin transforme l'eau au contact de son fer (cf ce test). De plus, comme la fonte est poreuse et composée de nombreuses couches, elle a aussi une fonction filtrante. Mais cela ne veut pas dire que toutes les tetsubins se valent. La forme, la qualité de la fonte... varient et ont un impact sur le thé.

Voyez ci-contre l'intérieur rouillé de ma tetsubin. C'est le résultat naturel du contact de la fonte avec de l'eau et de l'air. Il est important de vérifier que l'eau qui sort de la tetsubin est complètement transparente. Avec cette tetsubin, j'ai bien du bouillir 10 fois de l'eau (et la jeter) avant que son eau commence à être bonne à boire. A partir du moment où on l'utilise tous les jours (et on la sèche après chaque usage), il n'y a pas de problème de rouille. Un peu comme une théière zisha, une tetsubin s'améliore avec l'usage.

De nombreux vendeurs aiment rajouter des produits pour faire briller l'extérieur des tetsubins. Malheureusement, cela a pour conséquence de boucher les pores et de réduire la fonction filtrante de la bouilloire, d'après Teaparker.

Il nous conseille aussi de nous pencher sur la façon dont nous chauffons la tetsubin. Que nous utilisions le gaz, l'électricité ou le feu de charbon de bois aura aussi un impact sur la qualité de l'eau. Un conseil est de chauffer doucement ces vieilles tetsubins souvent fragiles.

Un des endroits les plus fragiles est l'anse et son attache au corps de la bouilloire. Mieux vaut bien vérifier cette anse avant l'achat.

Sous le couvercle en bronze de ma tetsubin on trouve la marque Lung Wen Tang, une des firmes les plus connues. Parfois, à côté de la marque, on trouve l'inscription que cette tetsubin est une pièce commémorative (d'un anniversaire d'un temple, du lancement d'une entreprise... Cela signifie alors que cette tetsubin a été produite en grande quantité pour être donnée en cadeau. Et qui dit grande quantité dit aussi qualité moyenne. Les meilleures tetsubins sont celles qui portent le nom de leur premier propriétaire sur l'extérieur (et aussi sous le couvercle). Ce sont alors des pièces de collection uniques et, en général, on aura utilisé la fonte de meilleure qualité pour les réaliser.

Teaparker, lors d'une classe, nous a aussi donné son truc pour déterminer la qualité de la fonte d'une tetsubin: taper doucement la tetsubin avec le couvercle. Plus le son émis résonne et ressemble à celui d'une cloche, mieux c'est. Plusieurs élèves ont fait remarquer à Teaparker que la forme et l'épaisseur des parois jouent probablement aussi un rôle, mais pour lui cela reste un bon test.
video
(Excusez la fin trop rapide de la vidéo, mais cela vous donne au moins une petite idée comment faire sonner la tetsubin.)

Bien entendu, le test ultime est celui qu'on fait en goûtant son eau. A-t-elle gagné en moelleux, en corps, en profondeur? Avec cette tetsubin, ce test est entièrement positif et mon thé n'en est maintenant que meilleur! Vous remarquerez aussi la poignée serties de petites fleurs en argent! Ils sont forts les Japonais avec ces petits détails...!

Thursday, July 17, 2008

Spring 2008 Anxi Shi Ping Tie Guan Yin

Harvest: May 10, 2008 in Shi Ping (elevation: 600 meters), Anxi Province, China.
These leaves have then received a 7 hours low heat roast (drying) by Master Wang in Taiwan. (This spring season was quite rainy in Fujian, too.)

Testing the leaves: 3 grams in a porcelain set for 6 minutes. Just boiled water.

Compared to the 2007 fall TGY, this tea smells more fruity (lychee), high pitched. I would say that its Tie Guan Yin characteristic fragrance is underlined by the exuberant, fresh spring season.

The mellow taste and long aftertaste is similar to the 2007 fall TGY. A slight astringency appears, but less than for the 2007 fall version.

Overall, this spring Tie Guan Yin is much more enjoyable (and costs the same!)

In conclusion, a parallel tasting of both teas made it easy to compare them and see their strengths and weaknesses. So, it can be very useful to keep a few grams of a tea you liked to compare it with your next purchases. Of course, it also needs to be well stored to avoid comparing a fresh tea with a stale tea. Here, the 2007 TGY I used as a comparison came from a sealed pack that I just opened.
Traduction: ce Tie Guan Yin Oolong de Shi Ping, Anxi (Chine) fut récolté le 10 mai 2008 et torréfié légèrement à Taiwan. Semblable à ce Tie Guan Yin d'automne 2007 au niveau goût, il a des odeurs plus fruitées et vivantes (c'est le printemps!).

Wednesday, July 16, 2008

Théière Tong Xin d'Yixing en zisha

14 cl pour 118 grammes.

Cette théière Tong Xin (forme cylindrique) est une cousine de cette Shi Piao. Même glaise, même époque, même potier... (Seule la luminosité estivale lui donne une apparence plus claire).

La surface externe semble briller à la lumière du jour. Cependant, ces photos montrent que les surfaces internes ont le même teint que les surfaces externes.

Cette théière n'a donc pas reçu de couche d'huile (ou de cirage!) pour la faire briller rapidement et artificiellement, une pratique qui a pour conséquence de boucher les pores de la glaise et de l'empêcher de bien fonctionner. Cette théière n'a pas de filtre interne. Son écoulement est rapide et net.

Simple, avec sa forme haute, ronde et sa glaise zisha, elle convient très bien aux Oolongs roulés de Taiwan.
Sold out (sorry)!

Tuesday, July 15, 2008

Concours de Cha Xi

Thème: L'été, le thé en fête!

L'été nous offre la possibilité de faire le thé en extérieur, en communion avec la nature. Une telle dégustation peut devenir un moment mémorable si on se donne la peine de soigner le design et sa technique de gongfu cha, bref, si l'on suit l'esprit d'un Cha Xi chinois. Ce concours a donc pour but de vous faire appliquer les conseils prodigués dans mon blog. Cela peut être l'occasion de faire des révisions (classiques durant l'été..) Et pour vous motiver, il y aura des prix. Le premier prix sera un plateau en céramique semblable à celui ci-dessous, et du thé pour les prix suivants:
Pour participer, vous m'enverrez un e-mail avec:
- Les 2 plus belles photos de votre Cha Xi, dont une permettant de voir l'ensemble des accessoires utilisés. Ces photos permettront surtout de juger de la beauté esthétique du Cha Xi,

- Un texte (pas trop long si possible), expliquant le thé utilisé, la raison du choix des accessoires et le résultat obtenu. Cela servira surtout à juger la partie technique: l'adéquation du fond et de la forme du Cha Xi.

Modalités de participation:
- Chaque lecteur peut me soumettre le compte rendu d'1 Cha Xi,
- Date limite d'envoi: fin août,
- Les meilleurs envois seront publiés sur le blog.
A vos tasses, par thés!

Monday, July 14, 2008

Korean green tea cake

Thanks to Matt's kindness, I have received a sample of his Wild Hadong Ddok Cha. It is a pressed green tea cake and is most probably very close to the way green tea used to be processed in the Tang dynasty (618-907), when most teas were processed as green tea cakes. Besides, according to Matt, says this style of Korean tea goes back to the 7th century!...

Lu Yu (the Tang dynasty tea writer) recommended using silver (or gold) tea ware and celadon cups. As for my Cha Xi set up, I decided to emphasize the wild nature (dark green Cha Bu and water collector) of this wild grown tea and the purity of its taste (white jar and vase, silver ware).
A tea professional recently told me that silver kettles are very appreciated by Taiwanese tea drinkers. Many prefer silver over old iron tetsubins, because rusted tetsubins often scare people. It's not always easy to assess the quality of a tetsubin. A silver kettle (of pure silver), on the other hand, will give you its purest water from day 1. Water from a silver kettle will be lightest and purest, fitting light teas like green tea perfectly.

Water from a silver kettle will also be hottest. It needs to be poured slowly and carefully, without touching the leaves directly.

Did this green tea stand the heat of this silver kettle and teapot combination? Yes, it did! These leaves are really very well processed. The result was a sweet feeling of peace and purity. Rather than drinking a tea, it was more a stroll in a calm, springtime mountain.

From left to right, the tea shows different colors in the big celadon, in Ginkgo's cup and in the qingbai singing cup.

Below, you'll also recognize Teajar's unglazed porcelain tea jar. I have received it last week as well, just in time to hold these few leaves of Ddok Cha. The milky texture of this porcelain jar is amazing.
Thank you so much, tea friends, for sharing these wares and leaves with me!

Friday, July 11, 2008

Cha Xi, Enjoying one tea at a time

Last week, as I was drinking from this Cha Xi setup, it struck me that this tea -which I had tried several times in more simple ways- had never tasted so good. Why?

1. The beauty of the setup adds to the pleasure of the tea, no doubt. It's like making a nice 'packaging' for the tea before gulping it down, consuming it.

2. But, as I already stressed before, a nice Cha Xi is not just about beauty. It is achieving beauty, harmony with the constraint of functionality: the chosen accessories should fit the tea that is brewed. For instance, for this raw, old arbor puerh mao cha from the 1990s (see this previous Cha Xi for pictures of the leaves), I chose a ZhuanTai (Shantou) Li Xin teapot from Chaozhou. Such a teapot uses a softer clay that makes old and/roasted tea very mellow.
I then chose a Qing plate and cups for the older feel of this tea. Besides, the blue and white porcelain matches the red clay very well. For the same reason, I used a blue Cha Bu as background, white flowers and a dark Jianyang bowl for used water.

The Yixing jar is the original jar I use to store this tea. Its porous clay allows this puerh to receive some air, which (unlike Oolong) it needs for aging. And, from an aesthetic point of view, this zisha jar nicely balances the white vase and flowers on the right. A man walks in the mountains on this jar. Like all good, truthful teas, the flavors are those of the nature surrounding the tea plantation. So, drinking such a tea is like a trip to its place of origin.

3. In our digital age, we are used to multitasking like checking e-mail, while listening to music and drinking tea. During busy tea tastings, as we drink one tea, we may already look forward to the next as we check the open leaves of the previous tea. But, as our concentration drifts, so does our ability to focus and enjoy the present moment, the present tea. Here, a dedicated Cha Xi for one tea is a help to find focus. Before the tea making starts, it requires all our attention. How do I feel? What tea would I like to drink now? What feeling would I like to express? What tea ware would fit this tea? What accessories would fit my feeling? What colors? Does this combination look nice?...

The tea is at the center of all these questions. When the Cha Xi is set up and ready, so are my heart and mind. They found peace and concentration. This then also influences the way I pour water and feel when it's ready to pour out.

4. Setting up the Cha Xi reminds me of the self improvement book 'The Artist's Way at Work, Riding the Dragon'. By unleashing your artistic creativity in an important area of your life, you get an heightened sense of excitement and satisfaction. A tea brewed is not a tea drunk and gone, but a distinctive tea experience that lives on, especially now that I was able to capture it with words and pictures, and share it with you through my blog.
Note: This doesn't mean that I won't enjoy a cup brewed more simply. However, I have found that those Cha Xi moments have been among the most enjoyable. They have given my tea passion a new inspiration.

Tuesday, July 08, 2008

Mini bamboo tray


18.5 cm long
13 cm large
3.5 cm high
200 grams

The mesh of this mini tray is made of hard dried grass or very thin bamboo.

It will fit 1 small teapot and 1 or 2 small cups. I chose it, because I can use it on a Cha Bu with just a teapot. It keeps the Cha Bu dry and still lets me see the colors of the tea cloth. It's also a good proportion for a small teapot. It makes it stand out better than on a big tray.

If you like them big instead, see this interesting review at Multiple Infusions.

Set de porcelaine blanche ivoire

Depuis deux semaines, je teste ce nouveau set de porcelaine fine d'Yingge. Le gros avantage des porcelaines est qu'elles sont neutres au goût et permettent de goûter le thé tel qu'il est. Ce sont donc des instruments précieux pour analyser et comprendre le thé, qu'on soit débutant ou professionnel.


Le zhong ou gaibei ou gaiwan fut inventé durant la dynastie Ming. Sa grande ouverture permet de bien observer les feuilles infusées. On le vide et le nettoie aussi plus simplement qu'une théière.

J'aime tant cet outil que je vous en propose 3! De gauche à droite:
1. Poids:150 gr pour les 3 pièces (soucoupe, coupe et couvercle).
Contenance: 12 cl maximum et 9.5 cl en remplissage normal.

2. Poids 178 gr et contenance max de 13 cl et 10 cl normal

3. Poids 169 gr et contenance max de 13.5cl et 10.5cl normal.


Cette cruche (cha hai) a la même forme haute que celle de mes porcelaines peintes à la main. Cette forme limite la surface du thé au contact de l'air et retarde (un peu) le refroidissement du thé.

Poid: 131 grammes.
Contenance: 20 cl.




4 tasses sont au choix: évasée, classique, fleur et ronde. Remarque: je ne propose la tasse à sentir (wenxiang bei) correspondante que pour la forme classique (suite à la demande de plusieurs lecteurs).

Forme évasée et simple. Elle date de la dynastie Ming, mais elle est intemporelle et convient parfaitement au gongfu cha moderne.

Contenance: 4 cl maximum (remplie à ras bord) et 2 cl normalement.
Poids: 46 grammes

Forme classique (et son wenxiang bei)

Contenance: 5,2 cl maximum et 3,2 cl normal.
Poids: 35 grammes.




Forme fleur. Haute, elle ressemble un peu à une fleur en éclosion.

Contenance: 5,5 cl maximum (remplie à ras bord) et 3,6 cl remplie normalement.
Poids: 38 grammes






Forme ronde. La base est très petite. Tasse mignonne et originale.

Contenance: 4,2 cl maximum et 2,2 cl normal.
Poids: 38 grammes.



Mini jarre à thé. Pratique pour emmener quelques rations de thé avec soi. Elle décore aussi joliment le set à thé.

Contenance: 8 cl
Poids: 70 grammes.


De même couleur blanche ivoire et du même set, il existe aussi des jarres plus grandes qui s'utilisent surtout pour la conservation à long terme d'Oolong.


Un bateau à thé en porcelaine ivoire est aussi disponible comme support pour les théières.

Son diamètre est de 15 cm pour 200 gr.